Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour à tous et toutes.

Je me "remets" difficilement d'une dépression sévère qui a commencé en juillet 2010. Je vais mieux mais ça reste difficile. Depuis quelques jours je prends des crises d'angoisse qui finissent en larmes. 

Pour résumer : j'ai bientôt 44 ans, vis seule avec mes deux filles de 13 et 16 ans. En dépression depuis 2010, je suis en réorientation professionnelle. 

Je sens que j'ai besoin d'échanger sur ma dépression, sur ma situation et mes angoisses. J'ai peu d'amis "sur place" alors pour parler c'est difficile et les gens ne sont pas forcément à l'écoute d'un dépressif. Beaucoup pensent qu'un bon coup d'pied au c.. ça irait mieux.

Si ça pouvait être aussi simple !!! Je ne souhaite à personne ce que je vis depuis quelques années, la douleur et le désespoir.

J' espère que l'on pourra échanger dans le respect les uns des autres.

A bientôt j'espère.

Isabel

Vues : 385

Réponses à cette discussion

Bonsoir Isabel,

Une dépression est une maladie, beaucoup de personnes l'ignore encore... Malheureusement !!

Beaucoup aussi ne comprennent pas cet état et ne voient pas la souffrance qu'elle occasionne. Comme vous dîtes, leurs réflexions du genre "remues-toi" n'aident pas c'est sûr.

Avez-vous réussi à identifier l'origine de votre dépression ?

Moi j'ai eu la chance de m'en sortir, des professionnels de santé m'ont bien aidé mais il faut dire aussi que j'ai eu la chance d'être bien entouré (famille, amis).

Si je peux vous aider, n'hésitez pas.

A bientôt !

Sandrine

Qui mieux qu'une personne qui a vécu une dépression peut vous comprendre...et encore chacun la souffre différemment..

J'ai également connu ces difficultés puisque j'ai fait une dépression grave en 2002 et deux rechutes en 2005 et 2009.Maman (séparée depuis 2002) de trois enfants âgés actuellement de 22, 20 et 15 ans, ce furent des périodes douloureuses à vivre pour toute la famille: enfants obligés de vivre avec une mère épuisée, sans énergie ;une famille qui ne comprend pas et comme vous le dites se dit qu'avec un peu de courage et un petit coup de pied ça irait mieux;  des collègues qui vous voient peu à peu perdre pied...etc..

Dans mes difficultés j'ai eu la chance de rencontrer le psychiatre qui m'a aidée à remonter la pente..Le premier que j'avais consulté n'a pas vu que j'avais des traits de personnalité borderline. Enfin, après avoir changé de psy en 2009 j'ai pu comprendre ce qui m'arrivait et me soigner: d'abord les symptômes de la dépression ( des angoisses à mourir entre autres..) puis par le biais d'une thérapie cognitivo-comportementale j'ai pu soigner la cause de ma dépression : la gestion de mes émotions inadéquate. Je vais mieux: plus de dépression, même si j'ai été mise en incapacité de travail, même si j'ai des hauts et des bas au niveau du moral...je dois encore apprendre à gérer mes émotions: il faut du temps pour changer un fonctionnement qui date de l'enfance.

Je comprends votre douleur de l'incompréhension de l'entourage: notre souffrance ne se voit pas et pourtant elle est réelle, ne nous lâche pas un seul instant, nous paralyse.

Mais ne perdez pas espoir. on peut sortir de cette nuit oppressante.

A bientôt

Héloïse

Bonjour Héloïse et merci beaucoup.

Merci pour vos mots qui réchauffe le coeur et redonne du courage.

J'avance pas à pas mais c'est vraiment dur par moments. En ce moment d'ailleurs je suis la proie à des angoisses qui me prennent souvent le matin et finissent en crise de larmes. C'est assez pénible. ça passe, mais c'est difficile à gérer et j'aimerai m'en débarasser. Parfois je me dis que je serai comme ça toute ma vie (je pense aussi être borderline) à devoir gérer des émotions assez fluctuantes et ça c'est assez fatiguant. 

Je suis aussi en invalidité, et jusque là je travaillais à mi-temps, mais comme ça n'allait plus du tout dans mon travail, j'ai décidé de me réorienter. Du coup ça crée des angoisses supplémentaires quant à l'avenir. Mais je crois que c'est un mal pour un bien.

J'espère que l'on pourra échanger sur nos expériences.

A bientôt

Isabel

Merci Sandrine

J'ai vu votre message après celui d'Héloise sinon j'aurai répondu pour vous 2. Je suis désolée.

Chaque mot d'encouragement est un soutien et un réconfort quand on ne va pas très bien.

Le moindre petit mot réchauffe le coeur et donne des ailes.

Alors j'espère que l'on pourra échanger sur nos expériences.

A bientôt

Isabel

Bonjour

Je reviens un peu sur le site. Mes angoisses me tenaillent toujours c'est vraiment difficile. J'ai d'ailleurs repris contact avec mon psychiatre que je ne voyais plus depuis quelques mois. Mais là ça me fait trop peur ces angoisses. Je vais bientôt être au chômage et je devrais à nouveau chercher du travail mais le problème est que je n'ai presque le goût à rien. J'ai perdu le goût de vivre et je ne le retrouve pas. Je survis pour mes filles mais du coup c'est vraiment difficile.

Je cherchais un groupe de parole sur ma région (Chambéry Savoie) mais il n y a pas et je ne sais pas vers qui me tourner. Je voudrais tellement avancer plus sereinement.

Merci de votre aide.

Isabel

Bonsoir Isabel,

Je comprends votre souffrance.

Je suis passée par ces étapes d'angoisse qui me faisaient croire que j'avais des problèmes cardiaques, qui me paralysaient totalement.

le point positif est que vous avez repris contact avec votre psychiatre. J'espère que vous avez une bon contact avec lui, c'est essentiel.

Survivre pour ces enfants jour après jour est très dur, mais en même temps cela nous évite de penser au pire.

Le médecin ne vous a t' il  t' il pas proposé une hospitalisation pour vous reposer de tout cet épuisement? que quelqu'un prenne soin de vous.

Je suis en pensée avec vous et si le fait de parler vous fait du bien n' hésitez pas.

Héloise

Bonjour Héloise.

J'ai déjà été hospitalisé il y a 3 ans. Et pour le moment je suis en arrêt maladie avant une reconversion. J'ai du mal à remonter la pente. Je m'accroche mais c'est vraiment dur. Et puis je suis seule avec mes enfants ça aide pas forcément. Là je cherche un groupe de paroles sur ma région (Chambéry) mais apparemment il n y en a pas.  Je ne sais plus trop quoi faire pour m'en sortir.

En tous les cas merci pour vos mots et vos pensées, ça réconforte.

Isabel

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2019   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation