Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour à tous..

Voilà je vous écrit car je suis perdue je ne sais plus quoi faire.

Depuis des années je souffre de dépression chronique et de phobie sociale.

J'ai commencé des thérapies il y a 7 ans. j'ai souvent changé de thérapeute pour des raisons X ou Y: je trouvais que la thérapie n'avançait pas, je n'avais plus de sous et je devais aller en CMP, je trouvais que mon ou ma psy était négatif, ect ect.

En, tout j'ai du en voir une dizaine.

Le dernier avec qui je suis restée "longtemps " c'est mon ancien psy en CMP. on s'est vus pendant un an et demi au CMP de mon ancienne ville, sur des séances un peu courtes (30 minutes)

on parlait et il me faisais parfois faire de petits exercices (relaxation ect)

j'ai déménagé en septembre dernier et j'ai du le quitter.

j'ai commencé une autre thérapie avec un psychanalyste.

au bout de deux mois j'ai tout arrêté de nouveau car je sentais pas d'amélioration.

j’étais angoissée avant, pendant et après les rendez vous. nerveuse et agacée.

en fait j'ai l'impression de ne plus supporter aucun psy. parce que je tourne en rond je n'avance pas.

certains m’agacent car ils ne disent presque rien et me regardent me dépêtrer toute seule, d'autres sont

carrément sadiques car ils appuient là où ça fait mal, d'autres sont assez mous et ne me disent pas grand chose ou bien ne savent pas quoi penser...

Je continue d’échanger avec mon ancien psy du CMP par téléphone une fois par semaine.  ça me calme un peu mais sans plus.

Je ne vais pas mieux , en ce moment je suis en phase dépressive assez forte.

Je me sens dans une impasse. Qu'est ce qui na va pas chez moi?...

pourquoi ces thérapies ne donnent elles rien? pourquoi est-ce que je change si souvent de psy? est-ce que je ne suis pas faite pour ça? est-ce que je dois changer de thérapie? et faire autre chose ? par exemple une TCC.. je n'ai pas de moyens financiers en plus...

Aidez moi je suis perdue et désespérée.

Vues : 112

Réponses à cette discussion

Bonsoir Suzanne, 

trouver le bon thérapeute s'apparente parfois au parcours du combattant, j'en ai vu plusieurs aussi et retour à la case départ avec des épisodes dépréssifs au passage et tout ce qui va avec ! 

Je pense qu'il faut régler le soucis de fond et donc repasser par la case psy, il parait que le TCC sont bien pour les phobiques comme nous, il y a aussi l'hypnose ... en tout cas dans un premier temps si tu es en phase dépressive prends bien ton traitement pour remonter la pente, ensuite tu y verras plus clair et tu pourras aller consulter et en attendant viens parler ici si cela te soulage un peu, je peux tout entendre je traverse la même chose ne restes pas seule avec ta souffrance 

Courage à toi Suzanne, il y a toujours une solutions dans la vie 

Sarah

Bonjour Sarah,

et merci pour ton message..

Non je ne prends aucun traitement contre la depression, j'ai pris des anti depresseurs il y a quelques années et ça m'a detraqué la santé dc depuis je refuse tout traitement..

je prends uniquement des plantes.

Oui je voudrais faire une TCC pour soigner ma phobie. Je vais me renseigner au CMP.

sinon les psychiatres.

Honnetement c'est super dur de se soigner ici à Paris car la vie est trop chère j'ai pas les moyens de payer un psy dans le privé.

mais on va voir dans le temps avec mes soucis si ça s'arrange un peu financièrement je pourrai peut etre mettre un peu de sous là dedans.

l'hypnose j'ai déjà essayé en vidéo mais pas en vrai. je pense que ça marcherait bien sur moi..

C'est gentil de me soutenir en tous cas.

Là je suis vraiment pas bien en ce moment, j'ai mon ancien psy qui continue heureusement de me suivre par téléphone mais là il part deux semaines ça va être chaud.

Je vais rappeller le CMP essayer d'avoir un rdv rapidement.

En général les delais sont un peu longs...

j'ai déconné ils m'avaient proposé une place il y a quelques temps et j'avais dit non..

je dois repartir à la case départ.

oui c'est très dur de changer de psy toutes les 3 semaines... epuisant.. déjà quand on est instable.

Moi je m'appuie sur mes proches pour tenir le coup; les plantes , les medecins et mon psy par téléphone.

C’est pas encore le top niveau suivi mais bon..

en plus là on est en hiver donc ça joue beaucoup..

Et toi tu as quoi comme soucis psy? tu es suivie par qui?

Bises et à bientôt

Bonsoir Suzanne,

Votre témoignage m'a touché car je me reconnais dans votre parcours.
J'ai 38 ans et j'ai cherché des solutions concrètes et durables à ma dépression dès l'âge de 19 ans.

Comme vous, j'ai eu l'impression de tourner en rond. J'ai vu pas mal de psys (psychologues cliniciens, psychothérapeutes, psychiatres) sans résultat à long terme. J'ai vu 14 personnes différentes au total.

Je commence à être heureux maintenant (depuis le mois de juillet 2017) car des changements positifs sont en train d'évoluer en moi.
Comme vous, j'ai constaté que les antidépresseurs et autres solutions chimiques amenées par la médecine allopathique n'offrent pas de solutions à long terme et sont même parfois délétères pour la santé ou du moins pour permettre un "travail de fond".
En effet, ceux-ci modifient la chimie du cerveau et donnent l'illusion que le problème est résolu. Ils masquent les symptômes en empêchant ainsi de soigner la cause réelle du problème.
Bref, même si j'ai diabolisé la médecine (ou plutôt la plupart des "professionnels" de santé que j'ai été amené à rencontrer et qui ne m'ont été d'aucune aide), je dois reconnaître que certaines personnes en ont besoin à certains moments pour pouvoir remonter la pente et pour éviter de mettre fin à leurs jours.

Afin de pouvoir vous aider au mieux, vous dites: Je ne vais pas mieux , en ce moment je suis en phase dépressive assez forte. ".
Qu'entendez-vous par "assez forte" ?
Pourriez-vous me donner une idée de ce à quoi ressemble votre quotidien avec des exemples svp ?

A bientôt.

Bonsoir Ced,

et désolée de répondre si tard à votre message.

En fait j'ai traversé ces dernières semaines des épisodes assez durs.

je ne me souviens plus de tout mais en gros j'ai eu des semaines où je perdait pied totalement.

la nuit des insomnies avec des pensées obsessionnelles, des angoisses.. du coup je dormais peu et toute ma vie était déréglée: plus de ryhtme de vie, en retard sur tout, la maison qui déborde de bazar ect..

j'ai eu aussi des épisodes de blues..

je ne sais pas comment expliquer tout ça c'est assez difficile.

j'ai eu des échanges avec mon psy par mail qui m'a de nouveau conseillé de prendre un traitement.

j'ai refusé une nouvelles fois. mais du coup je vais le revoir bientôt pour essayer de reparler de tout ça .

Je suis complètement perdue.

Il y a des phases où je vais à peu près bien, par exemple comme aujourd'hui, j'ai le moral, je suis active même si j'ai quelques angoisses.

ensuite il suffit qu'il se passe un truc dans ma vie pour que je "retombe"...

j'espere être plus claire.

Et vous comment vous en êtes vous sorti? vous dites que ça va mieux.

à bientôt

Bonsoir Suzanne,

En fait, j'étais comme vous quand vous dites "ensuite il suffit qu'il se passe un truc dans ma vie pour que je "retombe"..."

Je pense qu'une des clés est de consolider votre sécurité intérieure.
Pour cela, vous devez renforcer votre confiance en vous et en vos capacités (car vous en avez beaucoup, j'en suis certain).
Comment ?
En faisant des choses qui ont du Sens pour vous. C'est la base.

Cela vous permettra d'augmenter vos taux de sérotonine et d'ocytocine et donc de vous sentir mieux dans votre peau.

J'ai pris des anti-dépresseurs de mes 16 à mes 37 ans et je les ai arrêtés au mois de janvier 2017 car je me sentais prêt à avancer autrement.

Les antidépresseurs ne détraquent pas la santé. Ils modifient juste la chimie du cerveau le temps du traitement, le temps de placer les fondations d'un bonheur durable, celui qui se trouve en vous.
Si vous n'avez rien mis en place et que vous vous sentez déprimée, très instable au niveau de vos émotions et bourrée d'angoisses, je pense qu'il est sage d'envisager la prise d'un traitement.
La prise d'un traitement n'est pas une chose irréversible et s'est important de le savoir. Il peut être momentané, le temps de mettre en place des changements intérieurs et des stratégies pour gérer plus sereinement certaines situations comme les phobies (les TCC sont très efficaces pour cela, tout comme la sophrologie).

Quand je relis votre message initial et le dernier, j'ai l'impression que vous attendez beaucoup trop de vos thérapeutes. Le thérapeute n'est là que pour vous apporter des clés. C'est à vous de faire le travail et de mettre les clés dans les bonnes serrures. Vous avez en vous (même si vous n'en avez peut-être pas encore conscience) toutes les ressources pour pouvoir le faire, j'en suis convaincu.
Le frein à cela est le manque de confiance en vous.
Vous êtes responsable de votre propre bonheur. Sachez qu'il n'y a là aucun jugement de ma part. Je suis juste là pour vous aider. 

Si je me sens beaucoup plus heureux aujourd'hui, c'est en commençant à mettre des choses très simple en place dans ma vie.

Pour sortir de mon état dépressif chronique, j'ai mis en place un rituel très simple: commencer ma journée en faisant une chose simple (la plus simple possible pour moi à l'époque; il faut commencer petit) qui me procure du bien-être. Dans mon cas, j'ai choisi de boire une tasse de thé d'origine (je suis passionné par le thé et sa culture) en pleine conscience.

Ensuite, je suis en train de suivre une formation en sophrologie depuis 1 an et demi et cela m'apporte beaucoup humainement. Cela me permet aussi de reprendre contact avec les autres et de voir qu'il existe des personnes intelligentes et bienveillantes. Cela permet aussi de voir que nous ne sommes pas seuls dans les difficultés.

J'ai été diagnostiqué TDAH (Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité) à l'âge de 34 ans et HP (Haut Potentiel) à l'âge de 37 ans. Je ressentais un profond décalage entre les autres et moi depuis l'âge de 13 ans (moment où cela a commencer à me faire souffrir).
J'étais envahi de pensées en permanence et c'est cela ainsi que mon licenciement suit à mon burn-out qui m'ont fait réfléchir et mis sur la piste de l'hyperactivité et ensuite le HP.

Cela m'a permis de mettre en place des stratégies adaptées (tirées de livres, d'expériences propres, de témoignages) à ma condition neurologique particulière (que j'accepte de mieux en mieux mais pas encore à 100%).

Ma thérapie m'aide aussi. Même si elle met parfois le doigt là où cela fait (très) mal par moment, cela me permet de faire une relecture (différente et riche d'enseignements) de mon histoire. Ma thérapeute pratique aussi l'EMDR qui permet de diminuer fortement l'impact émotionnel (handicapant) de traumatismes vécus.

La méditation (avec un mala) m'apporte aussi énormément. Elle m'a permis de retrouver le sommeil (je mettais parfois plus de 4h pour m'endormir + réveils nocturnes).
Elle me permet de cultiver la gratitude mais aussi de renforcer et d'ancrer des choses positives en moi.  

Je crois aussi que tout a réellement changé le jour où je me suis retrouvé complètement seul et incompris dans mon malheur.
J'ai alors pris conscience que mon bonheur est de ma responsabilité et que personne d'autre n'en serait jamais responsable.
C'est très dur à accepter mais c'est une évidence aujourd'hui et cela me permet de mettre plus de choses en mouvement.
L'autre n'est pas là pour combler nos manques.
J'avais aussi peur de devenir quelqu'un d'égoïste (ce que je n'ai jamais été) mais en étant bienveillant d'abord pour soi-même, on peut l'être réellement pour les autres et faire rayonner son propre bonheur intérieur autour de soi.

Vous savez, chaque parcours de vie est différent et cela n'est que mon exemple.
J'ai vécu des choses très difficiles et traumatiques depuis l'âge de 2 ans et demi jusqu'à mes 34 ans.
Vous avez, vous aussi, vécu des choses très difficiles que je ne connais pas. C'est la raison pour laquelle il m'est difficile de pouvoir vous apporter les bonnes clés.


En espérant vous avoir apporté des pistes de réflexion, je vous souhaite le meilleur et surtout: croyez en vous car moi je crois en vous car je sais que vous avez en vous toutes les capacités pour avancer vers un avenir positif et plein de Sens pour vous.

Belle soirée à vous,
Ced.

Bonjour Ced.

Je ne vois votre réponse que maintenant, désolée.

Merci pour votre long message et votre soutien.

Je suis heureuse que vous alliez mieux et ayez trouvé des réponses et solutions en vous.

Je continue de penser que les anti depresseurs sont mauvais.. Si je vous racontait mon parcours vous comprendriez. Or vous vous basez sur votre propre experience avec les Ads qui a l'air d'être positive. Chaque personne est differente et chacun régit différement.

Pour ma part je suis hypersensible et ne supporte aucun traitement médicamenteux lourd (je peux vous dire que j'en ai essayé...)

ça étonne toujours les gens mais c'est ainsi...

je suis d'accord avec vous sur le fait de prendre ses responsabilités, de prendre confiance en soi. C'est ce que j'essaie de faire.

Je suis en train de charcher un nouveau thérapeute près de chez moi.

Je suis ok de dire que ce n'est pas aux psys de m'aider, mais à moi même à travers eux.

J'ai compris ça et que j'avais trop de passivité.

Néamnoins il faut que je trouve une personne qui me convienne. Et c'est ce que j'essaie de faire.

aller à des rdv en se sentant mal en sortant du cabinet, je ne veux plus. quel intéret.? et pas trop loin de chez moi non plus, sinon je jette l'éponge et c'est pas le but.

Moi aussi je medite parfois, mais pas assez.

Je n'ai pas les moyens de faire des therapies couteuses, ou nombreuses.

Du coup je vais essayer de trouver un psychiatre remboursé ou bien un centre gratuit.

Il y a un centre gratuit près de chez moi, ce sont des psychanalystes. j'hesite à y aller car j'en ai marre de la psychanalyse...

Mais pourquoi pas essayer une séance.

je sais que je dois me remuer mais defois j'ai plus la force. j'ai envie de baisser les bras. mais je sais que personne ne viendra me chercher.

Voilà je ne sai pas quoi ajouter. votre histoire me fait envie et j'aimerai vivre la même chose. je ne comprends pas pourquoi certains avançent comme vous et d'autres stagnent pendant des années..

J'espère que je vais trouver des moyens d'aller mieux .

vous avez eu des diagnostics adaptés et des therapies adaptées. C'est pas toujours si simple. Par exemple moi personne ne m'a diagnostiquée de phobie alors que j'en ai bel et bien une...

faire des choses qui ont du sens: cette phrase me parle beaucoup. j'ai parfois l'impression de fonctionner comme un robot, sans but ni ressentis. fonctionner comme une machine. j'ai oublié de faire ce que j'aimais .

Merci pour vos pistes de réflexions qui vont m'apporter beaucoup je pense.

Bonne journée

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation