Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Depuis Janvier environ les maîtresses de Kyliann le trouvent rêveur, lent toujours à la traine, et seul en récréation.
Kyliann a des réactions excessives sur des choses qui à d'autres peuvent paraître annodines, du genre la maîtresse lui dit qu'elle est contente qu'il porte des lunettes (parce que ça va l'aider à mieux écrire) et lui jette ses lunettes et ne veux plus les porter, plus tard il me confit comment il a interpreté la remarque de la maitresse: en fait lui a cru qu'elle voulait dire que c'était bien fait pour lui...
mais il y a pire encore comme réactions exessives et pas que ça Kyliann ne travail plus qd il est faché contre moi, sa maitresse ou même ses camarades; alors que je ne cesse de lui répéter qu'il faut qu'il travail pour lui pour pouvoir choisir un métier qui lui plaît plus tard.

Dans la cour, il n'a aucun copain, dans le quartier, il ne parle qu'aux adultes et n'a pas de copain non plus, les enfants de son ages ne l'intéresse pas...


Bref, je sens qu'au delà de l'échec scolaire mon enfant souffre et on m'a refusé un RDV de psy scolaire en janvier parce qu'il n'était pas "encore" en échec scolaire, la PMI ne le prend pas car il a plus de 6 ans et le CMPI doit me rappeler depuis déjà quinze jour pour un RDV au mieux dans 3 mois !
J'ai même envoyé un mail au RASED hier soir (puisque ça y est Kyliann est en échec scolaire), je trouve le système débile d'attendre qu'un enfant soit en échec scolaire pour faire quelque chose, ça veut dire que, malgré son mal être, si Kyliann continuait à avoir de bons résultats alors il pourrait continuer de souffrir en silence et n'aurait pas le droit de rencontrer le psy scolaire ???
Que puis-je faire pour lui de plus que discuter avec lui ? Moi qui ne suis pas Psychologue et si ça se trouve aggrave les choses en voulant bien faire ?
Auriez vous un conseils ? Un truc pour que le mal être de Kyliann puisse être pris en compte ?

Vues : 1356

Pièces jointes :

Réponses à cette discussion

Bonsoir,

 

Votre enfant semble s'être enfermé dans un mutisme, faute de communication et de compréhension. Peut-être se sent-il mal compris ? Quand il jette ses lunettes, il semble se révolter contre sa maitresse qui lui a fait une remarque par laquelle il s'est senti "attaqué" comme si on le montrait du doigt pour lui faire remarqué qu'il est différent.

Je pense qu'il ne doit pas faire confiance facilement aux personnes qui l'entourent et c'est peut-être ce manque de confiance qui le force à se replier sur lui. Il préfère se retourner vers les adultes qui pour lui sont certainement plus compréhensifs et moins "méchants", car les enfants ne se loupent pas entre eux...

Il n'est pas étonnant qu'il dérive vers l'échec scolaire... comment voulez-vous demander à un enfant de se concentrer sur des études quand il se sent "isolé" malgré tous vos efforts ? Les parents ne sont pas toujours fautifs non plus (surtout ne pas se culpabiliser) mais les enfants expriment leur "mal^Etre" envers la ou les personnes qu'il aime.

Il est évident que vous devez obtenir ce RDV dans l'urgence auprès d'un psychologue, qui sera à même de pouvoir aider votre enfant.

En attendant essayer d'installer un dialogue avec lui aussi souvent que vous le pouvez, le rassurer aussi sur sa situation en lui disant par exemple qu'il va être aidé et qu'il n'y a nulle honte à être dans sa situation, l'essentiel étant de le vouloir...

 

Je vous souhaite bon courage !!!

 

                      Bonsoir,

Merci pour votre réponse, il est vrai que Kyliann est un enfant méfiant...

J'ai réussi à obtenir un rdv avec un psychologue pour le 20 juillet, j'espère que Kyliann acceptera de se confier à lui, car il est un peu rebel, j'ai beau lui expliquer que ce monsieur sera là pour l'aider à être mieu dans sa peau Kyliann n'est pas enchanté que j'ai obtenu ce RDV.

On discute souvent Kyliann et moi le soir au moment du coucher et d'après lui c'est son choix d'être seul en récréation et parfois il me dit que ce sont les autres qui sont méchants, j'ai parfois l'impression que c'est lui qui n'est pas très social et repoussent les rares enfants qui viennent vers lui et du coup en lui retourne vers eux ben revers de médaille...

Enfin, sans me culpabiliser je pense que j'ai ma part de responsabilités j'ai toujours parlé avec lui comme à un adulte, je l'ai aussi pas mal écouté puisque ce qui m'a manqué dans l'enfance c'était une écoute, la reconnaissances d'être un personne à part entière, et je lui demande la plupart du temps de faire les choses gentiement alors que la maîtresse exige...

Mais bon... on verra ce qu'en dit le psy qu'on rencontrera et je suis prête à prendre dur moi sans culpabiliser car le mal que j'ai pu faire n'est pas intentionnel.

               Bonne soirée  et merci encore sincèrement
 
BINET a dit :

Bonsoir,

 

Votre enfant semble s'être enfermé dans un mutisme, faute de communication et de compréhension. Peut-être se sent-il mal compris ? Quand il jette ses lunettes, il semble se révolter contre sa maitresse qui lui a fait une remarque par laquelle il s'est senti "attaqué" comme si on le montrait du doigt pour lui faire remarqué qu'il est différent.

Je pense qu'il ne doit pas faire confiance facilement aux personnes qui l'entourent et c'est peut-être ce manque de confiance qui le force à se replier sur lui. Il préfère se retourner vers les adultes qui pour lui sont certainement plus compréhensifs et moins "méchants", car les enfants ne se loupent pas entre eux...

Il n'est pas étonnant qu'il dérive vers l'échec scolaire... comment voulez-vous demander à un enfant de se concentrer sur des études quand il se sent "isolé" malgré tous vos efforts ? Les parents ne sont pas toujours fautifs non plus (surtout ne pas se culpabiliser) mais les enfants expriment leur "mal^Etre" envers la ou les personnes qu'il aime.

Il est évident que vous devez obtenir ce RDV dans l'urgence auprès d'un psychologue, qui sera à même de pouvoir aider votre enfant.

En attendant essayer d'installer un dialogue avec lui aussi souvent que vous le pouvez, le rassurer aussi sur sa situation en lui disant par exemple qu'il va être aidé et qu'il n'y a nulle honte à être dans sa situation, l'essentiel étant de le vouloir...

 

Je vous souhaite bon courage !!!

 

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation