Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour,

Je suis avec mon petit ami depuis plus de 2 ans. Pour vous resituer, ma vie avant lui n'a pas été des plus évidentes. Mon père était alcoolique, j'ai du m'occuper de lui toute mon enfance, je n'ai pour ainsi dire jamais connu d'insouciance et de liberté petite fille. Ma mère s'occupait de moi comme elle pouvait mais les problèmes de mon père étaient trop importants. Moi, je m'inquiétais et j'ai tout fais pour lui, pour qu'il s'en sorte : j'ai enduré la vaisselle cassée, le chantage affectif, les menaces et tentatives de suicide, l'alcool et ses méfaits, ses petites amies mauvaises et méchantes dont une qui me détestait et qui me voulait du mal. Un an avant de rencontrer mon copain, mon père est décédé d'un cancer du foie, il est mort quasiment dans mes bras a quelques heures près dans un état physique abominable a juste 53 ans.

A coté de ca, je suis tombé sur deux hommes manipulateurs, violents et rabaissants qui avaient tendance a m'enfermer. J'ai voulu quitter le premier mais il me faisait du chantage au suicide, menacait de tuer mes parents et a réussi a être pris en estime par ma mère qui l'a fait emménager a la maison contre mon gré car elle était désespéré de sa détresse (ses parents le battaient lui et son petit frère). Résultat, il a pris le dessus sur moi, j'ai du arrêter le lycée car trop jaloux des garcons, jaloux du maquillage que je portais, jaloux de mes fréquentations, jaloux de mes sorties...Alors, quand ma mère s'est rendu compte de sa bétise, elle a tout fait pour m'aider a partir et qu'il ne puisse jamais me retrouver en me faisant déménager a 300km sans qu'il ne le sache. Ca a marché mais a peine quelques moi plus tard, je suis tombée avec quelqu'un d'adorable mais de faible et agressif avec les femmes. Pourtant, rien dans son comportement ne le laissait présager et a coté de ca, il était la a mes cotés, il m'a aidé dans mes moments difficiles mais il me battait très fort, des fois pas pendant longtemps, des fois de façon répétée. Les deux, ca a duré 11 ans et donc mes plus belles années d'adolescence et de jeunesse...Heureusement, a coté de ca, j'ai eu quelques petits amis tout a fait équilibrés et sympas mais le mal était fait.

Et, pour couronner le tout, lors d'une soirée arrosée, un homme a abusé de moi sexuellement, le petit ami de l'époque de mon meilleur ami qui était bisexuel. Moi qui ne buvait que très peu, il a suffit d'une fois de relache pour que je me laisse avoir.

Je suis donc arrivée dans ma nouvelle relation paumée, brisée mais quand même pleine d'espoir. Et cette fois, au niveau de mon petit ami, j'étais bien tombée pour une fois ! Seulement, voila, j'étais très mal et désorientée. Je trouvais que je manquais d'intérêt, j'étais jalouse qu'il ait des amis, une famille, moi que mes amis mettaient de coté depuis la mort de mon père, moi qu'on a même pas appelé une seule fois a son décès, moi dont les gens font comme si de rien n'était en ne mentionnant même pas son nom. Alors j'enjolivais la situation, je m'inventais en quelques sortes une vie ou plutot je l'embellissais pour qu'il me remarque, ne pas qu'il me quitte. A coté de ca, ma relation avec mon ex était tendue car je l'avais quitté pour le nouveau et je conservais un semblant d'amitié car je culpabilisais de le faire souffrir et aussi je l'avoue car il était approuvé du vivant de mon père et que cela me permettait de ne pas être seule car mon petit ami était a l'époque très très influencable et sa famille a commencé a voir notre relation d'un mauvais oeil car j'étais pacsée avec mon ex d'avant, que j'avais des histoires abracadabrantes (pourtant beaucoup étaient vraies) et que j'étais une fille a histoire de par mon passé avec mon père.

On me disait qu'on m'adorait, moi je pensais que je pourrais me recréer une famille comme avec celle de mon ex dont j'étais devenue très très proche. Je suis tombée enceinte et après discussion, nous avons décidé de le garder. Et la les choses ont commencés a mal tourner, ont succédé des jugements comme quoi mon copain était trop jeune (24ans), qu'il allait gacher sa vie, que comme je lui avais dis qu'il était libre de rester élever le petit, il pouvait toujours s'en aller. A coté de ca, malgré mon coté très impulsif et extrême, je faisais tout pour être gentille avec ma belle famille : cadeaux, attentions, mots gentils, visites fréquentes, écoutes de leurs petites histoires.

A coté de ca, c'est vrai que j'avais tendance souvent a avoir des actions impulsives du genre m'enfuir comme ca pour aller me balader, a deux heures du mat, lui crier dessus quand j'étais pas bien de quelque chose et être aussi un peu je l'avoue méprisante mais sans m'en rendre compte réellement, je ne l'ai compris qu'après. J'avoue aussi que sa soeur me pesait beaucoup sur le moral : elle faisait des commentaires sur les alcooliques, disait a mon copain que je le trompais (ce que je n'ai jamais fais même s'il m'est arrivé de dormir une fois dans dans la chambre d'ami de mon ex et d'avoir eu une amitié avec un garçon qui en pincait pou moi). Elle se mêlait de tout, lui disait de me uitter et d'abandonner l'enfant, qu'il était trop jeune, elle le pressait, poussait des crises de nerfs. Jusque la, les parents ne s'en mêlaient pas et j'avais de bons rapports avec eux. J'admet qu'en effet j'ai trop privilégié mon ex même pas par sentiments mais je ne voulais pas qu'il soit seul, qu'il souffre car, malgré ses erreurs, je ne connais que trop bien les affres de la solitude et de cette souffrance.

Le harcélement s'est poursuit a tel point qu'elle l'enjoignait de répondre a ses textos immédiatement pendant mes échographies, elle nous posait des questions ultra précises sur notre premier rdv, premier baiser. Pour me réconcilier avec elle, je lui ai proposé de partir en thalasso avec moi, elle n'a pas voulu et a la place a attendu que j'ai le dos tourné pour emmener son frère dans les bars en faisant des tonnes de photos postées sur facebook alors qu'aucune sortie et aucune photo n'a été prise quand j'étais la. Entre temps, je me suis séparée de mon copain un mois sur la demande de sa soeur (je ne l'ai su que bien des mois après) car je l'avais "trompé" alors qu'en fait non. Il m'a dit u'il refusait l'enfant, moi et u'il ne voulait plus me parler (message dicté par elle). j'ai vécu un mois d'enfer, de larmes, de dépression et j'ai fini par aller le chercher a son travail et nous nous sommes réconciliés, a cette annonce, sa soeur s'est mise a le harceler au téléphone et a m'insulter de tous les noms. Dans cette période, j'avais légérement flirté avec le garçon qui me tournait autour car mal et complétement perdue, chose que mon copain me reproche encore tous les jours malgré le fait qu'il ne voulait plus me voir et que lui a eu des histoires avec une collègue, tombée amoureuse de lui dans notre séparation, avec qui il ne se serait rien passé mais qui a fait une véritable crise quand il a choisi de se tenir éloigné car elle devenait plus que déplacé en lui disant qu'elle allait mettre des décolletés pour m'embêter et autres bétises....et sa soeur derrière qui l'encourageait a sortir avec elle car elle était mignonne et rigolote et aussi la proie idéale pour qu'il me laisse moi et mon petit, heureusement il ne l'a pas écouté...

J'ai même essayé sur la demande de mon copain d'organiser l'anniversaire de celui ci avec elle. Elle m'a chipé mon idée, mon thème, ma déco en me faisant croire qu'elle allait stocher dans sa chambre et qu'on ferait tout ensemble sauf qu'arrivé le jour j, elle s'est attribué tout le mérite et m'a complétement rejetée. Après cet épisode, sa mère a pris la défense de sa fille en me traitant de fille a histoire, de menteuse et m'a interdit de mettre un pied chez elle malgré ma grossesse. Je me retrouvais a attendre dans la voiture sans un verre d'eau car elle me refusait. Entre temps, j'avais essayé de couper les ponts avec mon ex pour mon couple et une amie, qui est la belle soeur de mon ex, descendait chez lui. Voulant la voir mais n'osant pas le dire a mon copain au vu des nombreuses histoires que j'avais eu avec sa famille qui étaient toujours au courant de tout, je lui ai menti une dernière fois (cela fait un an et depuis je ne lui ai jamais menti) pour aller la voir. Sauf que m'ayant vu partir en voiture avec mon ex, il est immédiatement allé chez sa mère en pleurant et en se confiant et la sa soeur l'a encouragé a me quitter et est partie en voiture avec lui pour être bien sure qu'il prenne toutes ses affaires au cas ou il décide de me donner le bénéfice du doute Mon copain m'appelle, ultra agressif, je ne le reconnaissais plus. IL vient jusqu'a chez ma mère chez qui je m'étais réfugiée après être allée voir mon ami chez mon ex. La, je vois sa soeur dans la voiture et lui qui venait s'expliquer. La, pour la seule et unique fois, j'ai craqué, j'ai tapé a la vitre en hurlant de sortir, de s'assumer et de me dire ce qu'elle pensait de moi, que j'en avais marre de son hypocrisie. La, elle me dit qu'elle m'adore et qu'elle ne voit pas de quoi je parle en disant que mon copain me mentait. Les deux se disputent, chacun affirmant sa version, je ne savais plus ou j'en étais, qui croire.....et j'étais enceinte de sept mois. En entendant cela, la maman s'en mêle et menace ma propre mère de me casser en deux, enceinte ou pas !!Je commence a avoir peur, avec des énormes contractions, seule et complétement désoeuvrée. Mon copain et moi finissont par nous réconcilier.

Depuis, j'ai coupé définitivement les ponts avec mon ex et tout se passait bien sauf qu'un jour, je décide d'aller faire une petite promenade en bateau sans lui car il était allé chez sa mère et que je n'étais encoe pas admise et j'avais besoin de changer d'air. Ce fait a mis le feu aux poudres, je faisais obligatoirement du chantage pour qu'il n'aille pas la bas, pour les éloigner de lui. Mon copai, sous l'impulsion, me dit qu'il va se suicider et coupe son téléphone et demeure injoignable. Moi, j'appelle immédiatement le samu qui vient et ne trouve personne alors, contrainte et forcée, je préviens ses parents. Tout le monde (son père, sa belle mère, ses amis) sont adorables avec moi et on se ligue pour le trouver et le remettre a la raison, pour ne pas se suicider pour une simple balade en bateau !!!! Sa mère a l'inverse devient hystérique, me dit que j'ai fais n'importe quoi, limite que prendre le bateau faisait de moi une p..., et me dit qu'elle va me péter les dents, qu'elle arrive alors que je suis enceinte de huit mois. Je me met a avoir des contractions, j'ai mal, j'ai peur de perdre mon bébé. je me fais hospitaliser et les médecins me gardent au chaud pour me préserver du stress et surtout d'eux incompatibles avec mon état. Entre temps, mon copain revient et j'avais décidé de le quitter, fatigué de tout cela mais il insiste tant que je finis par le reprendre mais pour celui ci, mon hospitalisation c'était du cinéma pourtant décidée par les médecins (mêm pour moi, ca a été une surprise) et je faisais ca pour me faire plaindre et jeter la faute sur sa mère ! Sa mère, en sachant qu'on s'est remis ensemble, lui sort des tonnes d'arguments en lui disant qu'il a le choix de demander la garde partagée de notre enfant qui n'est pas encore né soit disant pour arranger tout le monde mais hurle a l'idée qu'il se remette avec moi. La belle mère de mon copain me soutient vraiment a ce moment la et me dit de me méfier, que c'est une sorciére et me raconte tous ses méfaits, ses déboires avec les tribunaux, toutes ses attaques et fausses accusations envers son ex mari, des choses ultra choquantes, la personnalité psychotique de ma belle soeur qui se pisse dessus jusqu'a 20 ans en se tapant la tête dans les murs. Je panique, je ne vois plus clair, j'ai peur pour mon enfant, j'envisage de faire une mesure en justice pour protéger mon fils a naitre mais mon copain me dit que c'est du passé et très exagéré. Mon fils nait et on décide d'enterrer la hache de guerre tant bien que mal même si ca n'a jamais été réellement le cas. Entre temps, depuis la naissance de mon fils, la belle mère de mon copain se montre envahissante, commence a nous monter l'un contre l'autre, a s'emparer du bébé, a commenter son éducation. n'en pouvant plus, nous publions un statut sur facebook caché d'elle exprimant notre ras le bol.

Sauf que ma belle soeur l'ayant vu et malgré nos demandes de ne pas le dire, va le répéter en me faisant porter le chapeau et la insultes sur ma personne, ma vie privée passée et future, ma mère, mon copain, tout, qu'ils ont des révélations a lui faire et la enfin, voyant sa mère et sa belle mère se réunir contre moi qui n'avait rien fait alors qu'elles se détestent dans la vraie vie, mon copain se réveille et refuse d'emmener le bébé chez eux sans moi, chose qu'ils demandaient en espérant aussi monter le bébé contre moi quand il serait en age de comprendre.

Entre temps, malgré mon comportement désormais irréprochable, sa mère continue ses mesquineries en me reprochant le chomage de son fils car je serais trop jalouse (alors qu'avant il travaillait et que je n'en disait rien), elle appelle sur mon téléphone quand son fils doit venir chez elle et qu'il 'narrive pas assez vite de peur que je le tourne contre elle alors que je n'avais rien fais, et avoue a mon copain avoir lu son journal intime écrit sous les conseils de sa soeur quand il n'était pas bien et qu'elles ont lues et refusent de lui rendre. Mon copain pète réellement un plomb enfin mais sa mère se met a pleurer quand elle se retrouve bloquée devant les arguments de son fils. ELle dit que plus rien 'na de sens car son frère est mort depuis quelques mois, qu'elle n'a pas envie de discuter, elle pleure et la que fais mon copain ? il la prend dans ses bras et la réconforte alors que, pour moi, quand il est énervé ou mal tourné, c'est lui désormais qui m'insulte et me rabaisse et me prend pour son punching ball. QUand je pleure, il me dit d'aller faire du bruit dans la pièce d'a coté. A coté de ca, il ne lève pas la main sur moi. Il demande toujours a sa mère si elle n'est pas fatiguée, il est la constamment pour elle. Moi, je fais toujours du cinéma. Même a mon accouchement, il prétendait être épuisé, qu'il avait besoin de nombreux jours de repos, il n'a fait que se plaindre, pareil pendant mon retour de couches.

A tel point que ma mère m'a dit me trouver éteinte et triste comparée a ce que j'étais adolescente : lumineuse, fraiche et heureuse malgré mes graves problèmes mais je ne comprend pas pourquoi, je n'ai pas autant de priviléges, pourquoi cette violence verbale alors même que des fois je n'ai rien fais ?

Voila ou nous en sommes, nous ne leur parlons plus depuis six mois enfin mon copain ne parle qu'a sa mère et notre vie est devenue miraculeusement calme paisible et sans nuages avec un petit bébé épanoui et heureux de vivre seulement nous allons nous marier et mon copain souffre de la probable absence de ses parents a cet événement, il craint aussi que sa mère fasse tout pour empêcher le mariage car elle voudrait venir et m'humilier publiquement devant ma propre famille selon lui, elle lui a aussi demandé de retirer son alliance quand il venait chez elle. Son père est adorable mais totalement dominé par sa femme et il me manque. Sans compter  que sa mère et sa soeur ne demande aucune nouvelle de mon fils qui n'a rien fait dans l'histoire, le renie car il a la moitié de mon adn, ne ui offre aucun cadeau ! Aujourd'hui, mon copain regrette ses parents et me tient parfois responsable de leur absence mais que faire ? Je ne veux plus de ces gens haineux près de mon fils alors que nous sommes bien comme ca ? que diois je faire ? merci a vous et désolé pour le pavé

Vues : 170

Réponses à cette discussion

Bonjour,

Votre témoignage est émouvant, mon conseil serait le suivant :

Vivez pour votre couple et votre enfant, parfois il est vital de couper les ponts avec ses proches !

Ils ne feront qu'essayer encore et toujours de détruire votre couple, votre relation mère-enfant, et vous, alors n'ayez aucun remords à vous éloigner de ce climat néfaste et destructeur.

Je vous souhaite plein de bonheur dans votre vie, appréciez la comme elle se doit.

Sandrine

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation