Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour,


Je me tourne vers vous car je ne sais pas quoi en penser, que faire,...


Je suis en couple depuis 4 ans et ça n'a pas toujours été facile mais jusque là, je me disais que ça faisait partie des aléas de la vie et que surmonter des épreuves était normal et inévitable. Je n'ai jamais emménagé avec un homme avant lui et n'ai donc pas d'éléments de comparaison.
Mais depuis quelques temps, je ressens en moi comme une sorte de "doute froid" : Comme un doute non justifié, qui ne devrait pas être là mais qui pourtant persiste. Impossible de mettre un nom dessus, et encore moins de faire passer cette impression malgré les jours qui passent. Je fais des recherches, commence la lecture d'un livre traitant des blocages (je vous donnerai le titre avec plaisir si vous êtes intéressés par cette information) dans lequel il est préconisé de faire la liste de nos blessures, de l'enfance à maintenant, pour pouvoir dénouer tout ça. Je m'exécute. Et la liste s'allonge. Et des choses se répètent. Seuls les protagonistes changent...
Dans le cas de mon copain, comme à chaque fois, je me pose beaucoup de questions ("Est-ce moi qui exagère? Qui ne fait pas assez d'efforts?"), je le comprend parfois ("avec son boulot stressant"), j'espère beaucoup ("il sait être si gentil"). Mais certaines choses me semblent si injustes pourtant, si irrespectueuses.
Il exige de moi des choses qu'il ne fait pas lui même, m'a souvent menacé de rompre (voire de me mettre à la porte), m'ignore quand je souhaite lui parler d'un sujet sérieux ou me dit que "je le fait ch*er, que je suis une fouteuse de m*rde" (Y mettre les formes ou lui demander à quel moment on peut en parler calmement n'y change rien), a rompu une promesse faite 2 ans auparavant,...
Je ne me sens pas libre de faire ce que je veux quand il est là (il me reproche de ne pas m'occuper de lui sinon), il jalouse mon animal (qu'il m'a offert pour m'informer, une fois trop tard, qu'il n'en voulait pas), dénigre ceux que j'aime ("tu n'avais qu'à pas en faire l'éloge!"), j'ai l'impression de lui devoir tellement (je ne mange qu'un vrai repas par jour mais il m'a déjà reproché les dépenses qu'il fait pour moi dans ce domaine : "j'ai toujours l'impression d'être un connard avec toi! je t'achète des fruits et tout mais je suis un connard!") et quand je parle de prendre le premier boulot que je trouve : "si tu fais ça, ça va mal aller!"...
Il a fait exprès de me faire tomber une fois, pour tenter de me faire croire que c'était moi qui avait lâché le lendemain. C'était ma faute, je n'avais pas demandé un câlin de la bonne façon... C'était l'année dernière, j'avais passé l'éponge en me disant qu'il était stressé, fatigué et que je ne m'y étais peut être mal pris effectivement...
Ma mère a eu un cancer en fin d'année dernière (bénin) et ma soeur en mars mais "ce n'est rien, je m'inquiète pour rien". Il m'avait menacée de rompre entre les 2...
Dernière chose en date, j'adapte mes horaires au siens (je le fais depuis le début pour qu'on puisse se voir, il travaille en horaires décalés) et l'attend pour qu'on mange ensemble (il finissait à minuit minimum à ce moment là). 2h30 du matin, toujours pas de nouvelles. J'appelle, pas de réponse. Sms à 3h pour me dire qu'il rentrera "un peu plus tard, il boit un verre avec son chef pour fêter son départ". Son chef n'étant pas du genre à sortir ni à trainer en longueur, je me dis que dans 1h, il sera rentré. 7h, toujours pas de nouvelles, j'ai dû l'appeler encore une fois pour apprendre qu'en fait, il était parti avec d'autres personnes (qui ont l'habitude de rentrer très tard, boire beaucoup d'alcool,...) en boite de nuit. Rien à voir avec ce qu'il m'avait annoncé mais "j'exagère" avec en bonus, des "bonnes excuses" justifiant l'absence de nouvelles. Il sait que je l'attend pour manger mais il a une bonne raison de ne pas avoir prévenu plus tôt. Il a une bonne raison aussi de ne pas avoir programmé ça à un autre moment plutôt que de me laisser l'attendre pour rien au final. Il a une bonne excuse pour tout en fait... Pourtant, jamais il ne m'aurait fait ça la première année. C'était même l'inverse : Il m'appelait dès qu'il pouvait, il ne trainait pas avec ce genre de personnes (Il n'avait plus que 2 amis à vrai dire). J'ai beaucoup douté pour cette histoire aussi, je me demandais si je n'exagérais pas. Mais en faisant la liste demandée par le livre et au fil de mes recherches sur internet, les découvertes que j'ai faites m'ont fait bien peur...
Je n'ai pas fait la liste complète de toutes les choses qui m'ont blessée parce que ce serait trop long, mais je ne veux pas les revivre... J'ai peur, j'ai l'impression de vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne peux pas en parler à ma famille (la situation avec eux n'est pas géniale non plus, je suis partie pour quitter une situation pesante aussi), je ne me vois pas leur demander de me reprendre et il le sait bien, il sait me rappeler que "LUI, il a un logement à son nom".
Je suis tellement fatiguée, j'ai l'impression que si je partais je ne m'en sortirais pas, j'ai peur de partir :(
Pour être honnête, j'ai peur aussi qu'on ne me comprenne pas, j'ai peur d'exagérer, d'être trop exigeante envers lui (et du coup, envers les autres) mais j'ai tellement besoin d'en parler, de savoir si oui ou non je suis en tort, d'avoir des conseils, de trouver des solutions, je ne sais pas...
J'aimerais tellement que tout cela ne soit pas vrai mais il y a tellement de choses qui me disent le contraire... Je suis perdue, j'oscille entre la certitude d'être victime de violences psychologiques et le "non, ça ne peut pas être vrai, c'est moi qui exagère". J'ai l'impression d'avoir fait un bond dans ce passé que je cherchais à fuir... Est- ce que je réussirais à sortir de ce cercle infernal un jour..? Je me sens si peu courageuse, rien qu'avec le nombre de "j'ai peur" dans ce texte... et tous ceux que je n'ai pas énumérés ici...
Je suis désolée pour le pavé... 
Merci de m'avoir lue (et d'avance pour vos réponses éventuelles), je vous souhaite une agréable journée.

Vues : 116

Réponses à cette discussion

Bonjour Edelweiss,

Dans ton récit, je ne lis pas de quoi ta vie est remplie... Que fais-tu à part aller au boulot et t'occuper de ton compagnon? Quelles sont TES moments de "liberté", de joie, de vie tout simplement?

En as-tu?

Belle journée aussi

Bonjour Edelweiss,

peut-être pourrais-tu t'informer sur le phénomène de gaslighting. Il me semble qu'il y a de cela dans l'attitude de ton compagnon, de même qu'une bonne dose d'agressivité plus ou moins passive (voir "passif-agressif sur google, et notamment l'excellent article https://veroniquebaudoux.com/tous/le-comportement-passif-agressif-u...).

Une petite question : tu dis que tu as "peur de partir". Que se passerait-il (dans la réalité et dans ton imagination) si tu partais?

Je te souhaite beaucoup de courage dans cette situation vraiment très difficile.

Bonjour Stef1609 et merci pour ta réponse,

À part du yoga et le graphisme (dont j'aimerais vivre), je n'en ai pas. Et je fais les 2 de mon domicile, seule.

Nous venons d'emménager dans la région il y a peu donc je ne connais personne ici. Je n'ai pas de travail. Lui en a mais il se lasse vite et peut le quitter sur un coup de tête.

Et puis, là où nous vivions avant, la seule matinée où je suis sortie sans lui, il a fait une énorme crise, pourtant personne n'était avec moi. Du coup, je n'ai plus osé après... C'est idiot, je sais mais quand j'ai parlé de prendre une activité dans un club ou autres à la rentrée, sa bouche disait à peine "ok" mais son regard a changé...

Merci encore, bonne journée.

Bonjour Azahar,

Je viens de regarder ce qu'est le gaslighting, certaines choses collent à son comportement mais je n'ai pas le sentiment qu'il cherche à tourner les autres contre moi, par exemple.

Je consulte maintenant l'article que tu m'as donné en lien. Je pense qu'il sait quand il fait quelque chose qui ne se fait pas. D'une part, parce qu'il ne le faisait pas la première année, d'autre part, parce qu'il est gentil après coup et enfin, parce que si quelqu'un d'autre lui fait la même chose, ça ne lui plait pas du tout. 

Et puis, même quand je ne dis rien/fait rien de mal, ni ne demande quoi que ce soit, il peut très bien s'énerver malgré tout.

Par exemple, lors de notre emménagement, j'avais passé ma journée à l'aider et à m'activer et j'ai oublié de regarder les heures de fermeture d'un magasin. Il m'en a voulu pendant 2 jours au moins et a fait une crise en plein magasin, il accélérait le pas et criait (Il se moque que les autres l'entendent).

Pour ce qui me ferait peur, déjà, je ne sais pas où j'irai.

Et puis, j'ai peur de ne pas être capable de m'en sortir, je ne sais pas comment m'y prendre (je doute avoir toutes les connaissances qui me permettraient de pouvoir vivre seule), je n'ai pas de salaire pour le moment et je ne veux pas finir dans un logement social (J'ai vu ce que ça donnait et je ne m'y sentirai pas en sécurité, rien que de passer dans cette zone n'est pas forcément "safe").
J'ai peur aussi de faire des mauvaises rencontres... 

Merci (et merci pour ta réponse également), bonne journée

Comment vivais-tu avant de le rencontrer? Je suppose que tu t'en sortais, que tu ne faisais pas nécessairement des mauvaises rencontres, que tu arrivais à vivre?

Tu dis que tu ne te vois pas demander à ta famille de "te reprendre"... drôle d'expression ! J'ai bien lu que la situation était pesante avec elle, mais que dirais-tu de celle que tu vis actuellement?

Au cas où tu déciderais de partir, ta famille pourrait-elle non pas te "reprendre" mais t'accueillir de façon transitoire, le temps de trouver du boulot et d'apprendre ce qui te manque pour pouvoir vivre seule ?

J'étais étudiante avant de le rencontrer. Mon père est alcoolique et n'est pas mieux, au contraire. Je ne peux revenir que très rarement leur rendre visite (une fois par an en général) et la dernière fois que je suis revenue passer 3 jours chez eux, il a passé son temps à me demander "quand j'allais reprendre mon bordel". Mes parents ont déjà "repris" mes 2 soeurs (c'est leur expression, je n'ai jamais entendu d'autre façon de dire ça de leur part en tous cas) et m'ont bien fait comprendre que je ne devais pas compter dessus, ma mère surtout qui me l'a dit très clairement. L'une des 2 n'est revenue que parce qu'elle n'avait vraiment pas le choix, sa petite fille avait 3 ans à ce moment là et son copain la frappait devant elle.
J'aurais une pression similaire si ce n'est plus sur les épaules, ils surveilleraient mes moindres faits et gestes et me feraient des reproches pour me faire partir. C'est ce qu'ils ont fait avant mon départ d'ailleurs. On sent bien qu'on dérange quand on entend des phrases du type "Quand est-ce que tu dégages?". Et forcément, les colères et les conflits sont présents aussi...
Tout n'était pas tout rose non plus quand j'étais là bas, j'ai passé de nombreuses années à espérer pouvoir partir... Je sais quelle tournure peuvent prendre les choses quand la colère monte en eux. L'ambiance est tout aussi pesante là bas. Seuls les protagonistes changent :( Ici, au moins, je n'en ai qu'un...

Merci encore pour ta réponse, bonne journée

Bonjour Edelweiss,

je n'aurais qu'un conseil : Fuyez !

Fuyez cet homme, il est malade et vous ne pouvez rien pour lui. 

Ce que vous ressentez est juste, et personne, non personne ne peut vous dicter ce que vous devez ressentir. 

Il est certainement avec vous car vous êtes forte justement. C'est vous qui faites tenir la barque. Aussi, vous ne devez pas craindre de mener votre barque, votre vie seule. Cette capacité vous l'avez assurément. 

Alors même si vous allez galérer qq temps, mois, 1 an, 2 ans... fuyez. 

Préparer votre fuite: boulot, amis, repérer une chambre à louer,... etc... Et n'hésiter pas à prendre contact avec des associations de violence conjugale car c'est je pense ce que vous vivez. Elles peuvent vous aider, si pas matériellement, au moins à y voir plus clair. 

Il ne vous respecte pas, et malheureusement ne vous respectera très probablement jamais. 

Courage ! Vous ne méritez pas cela. Vous êtes belle et unique. 

PS je sors moi-même d'une histoire avec une personne qui me rabaissait, m'isolait, m'insultait... Pour diverses raisons je suis restée, cela prend du temps, mais finalement on ne mérite pas cela, ni vous, ni moi, ni personne. Au retour de nos dernières vacances, j'ai fait une sorte de trop plein, d'allergie à ses comportements qui me dénigraient, ainsi que tout ce que j'aimais. 

Heureusement ayant 47 ans, j'ai le recul et l'expérience pour savoir que ce n'est pas ça la vie de couple. Il faut cesser de lui trouver des excuses. 

Bonsoir edelweiss
Voilà ce que tu écrit et voilà comment je ressent les choses car ce que tu vit je ne le connait que trop.
Je ressens en moi comme une sorte de "doute froid ...ce n’est que ton intuition qui te met en garde du danger…écoute ton intuition elle te guide (j’ai tant regretté de ne pas l’avoir écouté)
Est-ce moi qui exagère? Qui ne fait pas assez d'efforts? Saches que tu ne feras jamais assez d’efforts et il t’en demandera encore plus…et malgré tes efforts tu auras toujours des reproches.
"Avec son boulot stressant…comme beaucoup de gens…lol…ce n’est qu’une excuse pour obtenir de toi ce qu’il veut (le mien toujours fatigué et moi pauvre cruche …je lui disait repose-toi…fait une sieste…et ainsi être a son service…au détriment de ma santé…)
"Il sait être si gentil » mais aussi odieux …donc un coup odieux un coup gentil pour te déstabiliser et corvéable a merci. Et surtout te garder sous son emprise.
Certaines choses me semblent si injustes pourtant, si irrespectueuses….écoute donc ton intuition…et tes valeurs…et surtout qu’elle te serve à dire non ! Je ne mérite pas d’être traitée de la sorte ! Travaille sur ta confiance en toi, ton estime de toi…fait des séances psy ou hypnose… (Moi j’en ai fait en mp3 qui m’ont fait un bien fou)
Il exige de moi des choses qu'il ne fait pas lui même, m'a souvent menacé de rompre (voire de me mettre à la porte), m'ignore quand je souhaite lui parler d'un sujet sérieux ou me dit que "je le fait ch*er, que je suis une fouteuse de m*rde" (Y mettre les formes ou lui demander à quel moment on peut en parler calmement n'y change rien), a rompu une promesse faite 2 ans auparavant,... Tiens tout le portrait d’un manipulateur !
Je ne me sens pas libre de faire ce que je veux quand il est là (il me reproche de ne pas m'occuper de lui sinon), il jalouse mon animal, dénigre ceux que j'aime…Tiens ça me rappelle quelqu’un ! lol moi je m’occupais que des chats et pas de lui, je devais rester avec lui regarder le film même si j’avais du ménage à faire et donc je le faisais après..Me couchait tard et accumulait fatigue jusqu’à épuisement …donc NON tu est toi, tu as des droits, des besoins, des désirs, une vie a toi ! Tu ne dois pas consacrer ta vie uniquement à la sienne !
Mais je suis un connard! ….Ah ça c’est pour te culpabiliser !!!! N’écoute pas … Estime toi, Aie confiance en tes valeurs ! Il te nourrit…et bien toi tu lui fait la cuisine…donnant donnant ! Tu ne lui doit rien ! (Combien de fois j’ai entendu que je me foutais de sa Gueule, que j’étais une profiteuse…etc et j’en passes !)
prendre le premier boulot que je trouve : "si tu fais ça, ça va mal aller!"...Bien sur comme ça tu sera un peu plus dépendante de lui !!! Et il perdra son emprise !
Il a fait exprès de me faire tomber une fois …Attention ! Risque de violence physique !!! Un conseil ne baisse jamais les yeux ! Ne montres pas ta peur ! Affirme-toi ! Ne tremble pas ! Sinon il risque d’en profiter !
J’adapte mes horaires au siens Attention tu es de plus en plus docile …il gagne du terrain
Il sait que je l’attends pour manger… !!!! Il te méprise et te rend dépendante de son bon vouloir ! Il veut le pouvoir !
Jamais il ne m'aurait fait ça la première année….C’est sur…tu n’étais encore que sa proie.Il fallait t’appâter et maintenant que tu est a lui et que tu est dans ces murs il peut lâcher sa vraie personnalité
J'ai peur, j'ai l'impression de vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne peux pas en parler à ma famille. Je comprends !!! Ce n’est pas facile d’en parler, de trouver les mots !!! Il faut d abord accepter d’être un victime ! et surtout dépasser la honte d être tombée dans ce piège.
j'ai peur aussi qu'on ne me comprenne pas, j'ai peur d'exagérer….Malheureusement tu n’est pas la seule dans ce cas, tu y est comme tant d’autres ! Voilà pourquoi tu doit aller en parler à des associations, car oui tu est victime de violence, violence psychologique. N’attend pas d’être au bord du gouffre !
Tu as pris conscience de ta situation, et c’est énorme ! Tu as déjà fait par ton mail un premier pas, ta premiere prise de parole ! Tu est sur la bonne voie, continue ! fait toi aider !
Si tu est dans cette situation c’est que tu est une personne avec des valeurs humaines, de l’empathie, gentille, avec énormément de qualités ! C est d’ailleurs pour cela qu’il ta choisit ! Car tu as toutes les qualités que lui n’as pas ! Et il a d’un moment de faiblesse de ta part pour te jeter dans ses filets !
Et soit sure d’une chose ! Il te jalouse ! C’est pour cela qu’il te rabaisse, t’infantilise, te fragilise !
Ose parler autour de toi, adresse-toi à des associations féminines, des psys ! Fait des séances hypnose sur la confiance en toi, l’estime de toi. Met toutes les chances de ton coté pour pouvoir partir. Tu en est capable !
Courage !

Bonjour à tous et merci à Sophie et zaziebelle pour vos retours d'expérience.

Tout d'abord, je m'excuse du temps de réponse, il a quitté son emploi et est tout le temps à la maison depuis quelques jours donc je profite de quelques minutes où il est occupé ailleurs pour vous répondre.

Je dois avouer que j'espérais que ce ne soit pas ça, j'ai encore un peu de mal à l'accepter je crois... D'un côté, je suis contente de pouvoir enfin mettre un nom là dessus et de savoir que quand j'avais l'impression d'avoir fait tout mon possible pour que ça fonctionne, ce n'était peut être pas qu'une impression finalement. Mais d'un autre côté, ça m'apparaît comme un défi difficile à relever... Je vais continuer de faire de mon mieux bien sûr, mais pas facile de trouver des solutions. 

Je dois effectivement travailler ma confiance en moi pour commencer, je pense que c'est le point de départ incontournable pour ne pas retomber dans une situation similaire. Merci pour les conseils, j'en prend bonnes notes! Les mp3 me semblent une alternative intéressante aussi :)

Et merci infiniment pour vos petits mots réconfortants aussi, quand on doute de soi, de ce qu'on vit et qu'on a l'impression d'avoir le Mont Everest à gravir à mains nues devant soi, ça aide énormément!

J'espère que tout se passe bien pour vous,

Je vous souhaite une bonne journée :)

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation