Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

bonjour a tous, 

Depuis maintenant une bonne dizaine d’annees (j’ai 47ans ) je suis pris de panique ( pas systematiquement mais regulierement sans frequence ou raison particuliere ) lorsque je m’aperçois que je n’ai plus pied , que ce soit en allant me baigner ou en pratiquant mon sport favori la planche a voile (30 ans de pratique) et la c’est tres tres embetant. J’avais peur de l’eau petit et j’ai appris difficilement à nager vers 8 ans, puis termine plus de soucis : mes parents ont navigué a bord d’un voilier plusieurs annees et j’ai ainsi traverse l’atlantique, appris la plongee, la planche a voile...et puis il m’est arrivé entre 22/25 ans deux situations qui, je pense, ont modifié mon rapport avec l’element liquide : j’ai traverse la manche en planche a voile avec un ami et le vent est tombe et on s’est fait ramener par une vedette des douanes et une autre fois je me suis fait croque par la plus grosse vague du large, perdu mon materiel et revenu au bord a la nage en ayant eu l’impression que je n’y arriverai pas...depuis ces moments la ma peur de l’eau est revenue jusqu’à tetaniser lorsque je perd mon materiel meme si la mer n’est pas forte...idem en allant me baigner parfois je m’eloigne du bord et je suis pris de panique pensant que je n’arriverai pas a revenir au bord...C’est tres tres penible et je ne sais pas quoi faire pour m’en debarasser sachant que depuis quelques annees j’ai d’autres angoisses qui arrivent aussi ( traversees de tunnel ou pont assez longs ) 

Vues : 55

Réponses à cette discussion

bonjour,

 je peux comprendre un peu, quoique je suis pas au meme niveau.

j'ai une petite phobie à ce niveau là, je n'ai pas été jusqu'au meme niveau que vous (juste natation, planche à voile aussi, surfer dans des grosses vagues sans planche):  cad pas comme vous 30 ans de windsurf + de la plongée (j'appréhende meme si ca serait mon reve).

en fait ma peur, est surtout basée sur la peur des profondeurs, SI je ne vois pas ce qu'il y a en dessous (sinon aucun pb). la peur de me cogner contre un rocher, ou de faire une mauvaise rencontre avec une sale bete si dans un autre pays (c idiot mais dur à controler si je vois rien: risque rare, mais réél -le jour ou ca arrive on est pas ds la m...-).
je pense que mes peurs sont à un niveau plus humble que les votres (vous alliez bcp loin dans l'élement liquide), mais ayant fait 3 ans de natation (competition), mais j'ai utilisé qq techniques apprise en club pour diminuer l'appréhension de l'eau.
normalement, je suis incoulable et nage comme un poisson (100m sous l'eau sans pb), n'ai pas peur des vagues en elle-memes (me prendre un mur d'eau me fait rien)....sauf que si je vois plus ce qu'il y a dans l'eau, je perd 50% de mes moyens.


le pb est qu'on est pas dans son environnement naturel et qu'on a pas assez confiance en notre capacité de flotter et de respirer dans l'eau, ou basculer en apnée longtemps, ou nager sur une grande distance. on perd aussi le contact avec l'environnement liquide.


donc avant toute activité nautique où on souhaite faire autre chose que barboter, faire des exercices justement pour reprendre ce contact et se sentir à l'aise. perso je fais ca:

- séries d'exercices (2 min) où ont se laisse couler verticalement en soufflant, puis remonter et aspirer l'air, puis redescendre immédiatement, etc.... au bout d'un moment, les remontées/descentes doivent etre complètement synchrones avec le rythme de la respiration...qui s'allonge peu à peu. puis le fait d'avoir la tete sous l'eau devient 100% naturel (le faire avec 2m de fond)
- plonger au fond en soufflant l'air des poumons, et arrivé sur le sable expulser fortement TOUT ce qu'on a, puis rester qq secondes au sol (plus d'air, donc on est stabilisé), puis donner un coup de pied pour remonter. faire ca 4-5 fois en augmentant la profondeur (1m, 1m50, 2m, 2m50).
- nager en tournant dans tous les sens, avec des respirations comme en crawl et constater qu'on boit pas la tasse

au bout de ces exercices, déjà a relaxe très vite et on se sent en phase avec la mer, avec ses capacité de nage. on est alors près à aller plus loin que d'habitude au large, comme affronter des vagues qui nous faisaient peur avant ca (ex vagues dans le sud-ouest avec ds rouleaux assez violents+courants). on a comme l'impression que la mer n'est qu'une grande piscine qui remue...

" et j’ai appris difficilement à nager vers 8 ans"  j'ai eu la chance d'avoir des bons profs de natation: ceux qui nous ont appris avant tout à mettre la tete sous l'eau et respirer en synchronisation avec les mouvement de tete. ce qui fait qu'on ne boit jamais la tasse (on souffle instinctivement qd on est sous l'eau par surprise). ceci avant de faire le moindre cours sur une nage quelconque: apres on apprend tres vite les diverses nages. un autre style de prof aussi (autre école): une fois qu'on maitrise bien une nage, on nous fait sortir (accompagné et surtout pas seul !)  par GROS temps pour apprendre à bien brasser de l'eau qd ca remue tres fort. ==> on a confiance en ses capacité et on est increvable à force

- bien vous dire une chose:

les incidents qui vont sont arrivés sont exceptionnels et correspondent à une pratique poussée de la planche à voile ("traverser la manche...")

"je me suis fait croque par la plus grosse vague du large" idem.

ca m'est arrivé aussi ce genre de chose (me faire rouler avec la planche ds une vague, ou qu'on aille me rechercher en zodiac), mais parce que je faisait pas gaffe et aller au delà de mes capacités.

donc SI vous faites attention et ne voulez pas refaire trop vite ce que vous saviez faire avant, vous ne serez jamais dans cette situation de risque. et vous pourrez ensuite une fois, la confiance reprise, repartir dans qq chose de plus risqué.

 un coach sprortif m'avait dit: si on pas fait de cross depuis longtemps, commencer déjà à marcher vite et courir 100m tous les 300m. puis on augmente les phases de courses. on se dit: 'ca va pas la tete, je vais pas marcher alors que je courais vite et longtemps ?' et en fait, il a raison: à vouloir aller trop vite, on se dégoute, on crache ses poumons... et en commençant par marcher, on fait en fait plus de progres car il n'y plus de découragements/douleurs.

je pense donc de la meme manière qu'il faudrait revoir vos objectifs à la baisse suffisament longtemps pour regagner en confiance TOTALE. et ensuite, seulement repasser à ce que vous faisiez avant. quitte meme fà faire de la planche à voile sur plan d'eau plus calme.

le traitement des phobies se fait comme une désensibilisation allergique:  baisser les expositions à un niveau qui ne fait pas peur, faire des ex pour se relaxer dans ces situations, puis augmenter progressivement l'objectif par en n'augmentant que si on reste complètement à l'aise. et on revient à la normale avec surprise, assez vite.

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation