Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

JE vais essayer d'être concise dans mes propos parce que sinon ce serait trop long...mais à mon avis ce sera long!!

Depuis toute petite, je suis anxieuse.Je me souviens avoir dormi avec la lumière très longtemps par peur du noir et de vérifier sous mon lit que personne n'y était caché...De meme dans mon placard où après avoir vérifié que personne n'était dedans, je mettais les clefs dans une position bien précise en me disant "si qqn se cache, il ne pensera pas à mettre les clefs comme ça!!"

Après, j'ai eu la peur des maladies alors je me lavais les mains très très souvent mais sans pour autant en devenir une obssession...et je faisais une prière tous les soirs de peur que Dieu me punisse si je ne la faisait pas Est venue la période de l'adolescence...une opération de l'apendicite très mal vécue avec une dépression post opératoire.

Puis le décès de mon petit cousin de 2 ans mon cadet (il avit 13 ans et moi 15). la brutalité de son décès (accident de voiture) et la vue de son corps à la morgue m'ont bcp marqué....depuis impossible pour moi d'aller à la morgue...Quand il est mort, je dormais à l'étage et j'entendais des voiX...je me suis dit "oh mais ils peuvent pas la boucler!"..j'étais loin d'imaginer que c'était ma tante en pleurs qui venait annoncer la nouvelle! Après à la messe, j'ai lu un poème et je me suis dit "t'es contente, tu t'es fait remarqué"?

Bref, ça en ait resté là...mais un jour, à la messe d'anniversaire, j'ai eu une pensee intrusive: "gros con"..sans savoir pourquoi, alors il m'est venue une crise d'angoisse terrible..comment penser ça à l'eglise? est ce dieu que j'insulte? est ce mon cousin?Après, dès que je voyais quelqu'un cette insulte me venait à l'esprit, en boucle...

J'ai rencontré quelques petits amis et ça allait mieux puis mon mari.Quand on s' est installé ensemble, je me suis prise à vérifier que toutes les portes bien fermées, de même que le gaz...quitte à revenir sur mes pas...

un jour, j'étais à la banque, une petite fille devant moi et paf, une pensée 'j'me la ferait bien" (expression que je déteste d'ailleurs!!) et là bien sûr, une angoisse et un desespoir terrible...Comment ai je pû penser une telle chose?L'angoisse tourna à l'obssession, j évitais les enfants et rien qu'à l'idée d'aller à la plage en vacances, me rendait malade!! Plus envie d'avoir d'enfants (alors que c'était mon but dans la vie) de peur d'être pédophile!!

Au bout du rouleau, j'ai vu médecin, avec prescription Prozac...ça allait mieux même si pensées ressurgissaient de temps à autres...par contre, mes vérifications avaient disparues....c'était tout dans la tête que ça se passait.J'ai pris le taureau par les cornes en me disant qu'il fallait que j'ai des enfants alors j'ai arrêt Prozac puis je suis tombée enceinte de jumelles....Ils n'ont vu qu'à la seconde écho qu'il y en avait 2...je l'ai très mal pris au début au point de penser "si au moins je pouvais en perdre un!" alors que je voulais pas du tout et mon stress au long de ma grossesse a été de les perdre!!!

J'ai accouché 2mois et demi avant terme, bcp de stress et de questions...Une de mes filles avaient du mal à remonter la pente et de ce fait, je restais à 100kms de chez moi...j'en avais marre et là une pensee" u vas pas te depecher à aller mieux? t'es chiante"....c'est horrible alors qe ma puce pesait 1kg et faisait tout pou se batre....j'ai eu du mal à tisser le lien puisque séparée de mes filles pendant 2 mois!!

Bref, mes pensées étaient là surtout celles de la pédophilie, j'avais peu de faire des gestes qui pouvait être malsains...heureusement que j'avais des filles car des garçons ça auait été l'horreur pour moi!!mais j'ai fait face, et ça a disparu petit à petit...enfin mis à coin car dès que j'entends un truc de ce genre aux infos ma réaction reste la même: oh si moi j'étais comme ça?Il en est de même pour ceux qui commettent un acte fou, qui se suicide...et si j'tais comme ça, si je faisait ça...

.Un jour que je peignais ma fille de 18 mois et quej e regardais la TV, j'ai eu une pensée type "vivement qu'elle crève"...sans aucune raison et là angoisse terrible...comment puis je penser ça lors qu'elles sont tout pour moi? De même que lorsque je prenais un couteau, j'avais peur de commettre un acte... 

Ma maman, a failli mourir il y a 5 ans et tout ce que je pensais "ça sert à quoi de gaspiller de l'essence pour aller à l'hôpital tous les jours si elle ne survit pas??"mais c'est horrible de penser un truc pareil!!! alors que ma mère est très importante pour moi (même si nous avons très peu de marque d'affection..)

Au jour d'aujourd'hui,je suis suivi pas un psy avec effexor 37.5mg seulement et tout allait très bien...mes pensées semblaient parties mais du jour au lendemain, mes pensées de pédophilie sont revenues quand ma fille de 10 ans me montrait que sa poitrine avait un peu "grossi"...depuis, j'en suis malade, j'ose même plus les regarder de peur d'avoir des pensées donc des envies.... Le psy m'a augmenter effexor à 75mg juste pour le mois et prescrit 1/2 c de buspirone matin et soir pour m'aider à passer ce cap...A noter, que j'ai fait de l'hypnothérapie pas mal de temps et ça m'a aidé et je sais que mes pensées sont mon point faible qui peuvent ressurgir mais j'avoue que j'en ai vraiment marre...j'avais l'impression de voir le bout du tunnel (même si j'appréhende certaines choses) et au final j'en suis bien loin...peut^être n'y arriverai je jamais?? et ça me fait peur.... En fait, j'ai peur de ne pas avoir le controle de moi même...peur d'être une serial killer, peur de devenir folle, peur de me suicider sans le vouloir, peur d'une pédophile refoulée (ah oui, j'ai aussi eu peur d'être homosexuelle!! mais ça c vraiment passé!)...en fait, dès que je vois quelque chose de pas bien, je le rapporte à moi en me demandant et "si j'étais comme ça?" ou alors, j'ai une pensée qui surgit et alors je vais réfléchir jusqu'à l'obssession...et plus j'y pense, alors la pensée se transforme en image ce qui est encore pire d'où une angoisse horrible...j'ai peur de l'avenir (ex conflit potentiel avec mes filles pour l'ado n'aurai je pas de pensées?) désolée, je suis longue finalement mais je voulais vraiment que vous compreniez mon cas...on a beau me dire " ce sont des tocs, des obssessions, phobies d'impulsion..." mais je m'en veux et ça me bouffe la vie littéralement car c'est tout dans ma tête....Que puis je faire? mon cas est-il sans espoir de guérison? j'ai 36 ans et la moitié de ma vie est pourrie par ces pensées...j'ai essayé beaucoup de chose: hypnothérapie ericksonnienne en dernier mais avant j'ai essayé sans succès acuponcture, homeopathie, fleur de bach, sophrologie...Vous êtes peut etre ma lueur d'espoir....Je vous remercie de m'avoir lu et de l'aide que vous pourrez m'apporter...j'habite dans une petite ville où les à priori sont omniprésents...on est fou quand le mental joue des siennes!! merci, merci, merci et j'attends de vos nouvelles avec impatience

Vues : 5968

Réponses à cette discussion

Bonsoir,

Je souffre aussi de la pathologie du trouble obsessionnel avec ce types de pensées ,je ne suis pas compulsif.

Je suis un traitement par deroxat et thérapie TCC.

Tu es bien suivi au niveau traitement et thérapie mais cela peut être long surtout quand on commence la traitement tard avec des années pour mettre un nom sur cette pathologie.

Je suis adhérent à l'AFTOC ou l'on peut avoir des infos sur cette pathologie.

Le livre Troubles Obsessionnels Compulsifs éditions DUNOD  peut t'aider à comprendre cette pathologie et les traitements et recherche en cours.

Il faut surtout travailler avec un thérapeute connaissant la pathologie des tocs.

je joins des fichiers sur les Thérapies Comportementales et Cognitives

Bon courage pour ta guérison.

Amitiés

Gilles

Pièces jointes :

Bonjour

C est tres gentil de m avoir repondu...ca a un cote rassurant....

Moi, en ce moment, ce qui est angoissant, c est que dès que j ouvre les yeux le matin, PAF, un  mot/pensee va surgir! (Ex: pedophile, suicide) Comme si mon cerveau se remettait en mode pensees intrusives...

J ai beau me dire, c est un toc, n y pretes pas attention...au fond de moi, je n arrive pas a m en persuader, je me dis que peut etre je veux ou je sui vraiment ce que je pense....

Je lis  qu il faut laisser la pensée,  nepas essayer de la repousser....mais mon raisonnement est tout autre:

Si avoir ce genre de pensees, ne me derangent plus, alors c est que, au fond de moi, je veux ou je suis comme ça! 

Bref, c est assez comp.ique et il y a des jours où vraiment dur a vivre surtout quand on a passe plusieurs mois presque sans pensees....

Y a des fois, j aimerai perdre la memoire! Me taper la tete contre les murs pour faire sortir ces idées...

Je vais etudier les liens que vous m avez donne...je vous enverrai celui que j ai qui est tres bien...mon psy est tres gentil et il essaie de me convaincre que tout le monde a ce genre de pensees mais que la plupart des gens n y prete pas attention...moais, j ai de la peine a croire que les gens aient peur de regarder leurs enfants ou d'autres enfants,  de peur d avoir une pensee pedophile donc une envie.....ou alors d avoir peur de tuer, de se suicider, de devenir fou...

Je me rend compte en ecrivant mon histoire, que, mes tocs ont change au cours des annees alord j ai peu du futur....comment vais je faire? Avec mes filles? Mes petits enfants? Jen en suispas encore là mais ca m effraie beaucouo....j ai mis toutes les chances de mon cote pour guerir mais peux t on guerir de ce genre de tocs où tout se passe dans la tête,  sans compulsion, juste un cerveau en ebullition?

Bon courage a vous aussi et merci encore

 

MARTOT GILLES a dit :

Bonsoir,

Je souffre aussi de la pathologie du trouble obsessionnel avec ce types de pensées ,je ne suis pas compulsif.

Je suis un traitement par deroxat et thérapie TCC.

Tu es bien suivi au niveau traitement et thérapie mais cela peut être long surtout quand on commence la traitement tard avec des années pour mettre un nom sur cette pathologie.

Je suis adhérent à l'AFTOC ou l'on peut avoir des infos sur cette pathologie.

Le livre Troubles Obsessionnels Compulsifs éditions DUNOD  peut t'aider à comprendre cette pathologie et les traitements et recherche en cours.

Il faut surtout travailler avec un thérapeute connaissant la pathologie des tocs.

je joins des fichiers sur les Thérapies Comportementales et Cognitives

Bon courage pour ta guérison.

Amitiés

Gilles

Gilles, voici lelien qui explique vraiment bien le toc et des exercices pour le combattre....

http://ctah.eu/TOC.php

Bonsoir,

je connais ce site du CATH Centre des Troubles Anxieux et de l'Humeur le livre que je cite  dans mon message,à été réalisé par Vincent Trybou Psychologue au CATH et le docteur Elie Hantouche qui est expert des tocs et troubles bipolaire.

C'est un très bon site pleins d'infos intéressantes sur cette pathologie,il travaille aussi avec l'association de l'AFTOC dont je suis adhérent et des liens avec la Pitié-Sâlpétrière  à Paris.

Ces pensées j'ai exactement les même ,on peut habituer le cerveau par exemple en répétant plusieurs fois mentalement cette pensées obsessionnelles puis progressivement oralement ,seul bien sur, pour habituer ton cerveau et montrer que tu ne redoute pas ces pensées.

La thérapie comportementale cognitive est très utile pour aider à te décentrer de ces pensées et restructurer une nouvelle pensées ou tu retrouve confiance en toi.

Le trouble obsessionnel n'à rien à voir avec le mot folie ,c'est un disfonctionnement chimique d'une partie du cerveau qui fait qu'il produit ce genre de pensées mais en grandes quantités ,cette zone du cerveau est en permanence excitée et produit ce genres de pensées c'est une pathologie.

Ce trouble anxieux se nourris du doute (fort) même si on es conscient de l'absurdité de cette pensée mais il arrive à nous faire croire que c'est la vérité mais sans apporté de preuves ,tu élève bien tes enfants ,je suis certain que tu es personne gentille ,une personne tout à fait normale.

L'anxiété,le stress,fatigue ,manque d'estime de soi,manque d'affirmation de soi,sont des effets déclencheurs.

La relaxation,méditation,les groupes de thérapie peuvent apporter une aide.

Personne célèbres atteint de TOC: Victor Hugo,Schubert,Laurent Baffie,Howard Hughes,David Beckam,Léornado di Caprio qui à jouer le rôle dans Aviator sur Howard Hughes.

je vais te souhaiter une agréable soirée.

Amitiés

Gilles

N'hésite pas à m'envoyer d'autres messages si tu veut bien sur.

Bonjour a toi,

Quand je vois tes écrits je te comprends.J'ai vécu et je vis encore la meme chose depuis 2002, suite au deces de mon pere que j'ai retrouvé mort.

Non tu n'es pas folle , ça c'est la premiere chose que mon psy m'avait dit il y a plusieurs années quand j'ai consulté, avec une thérapis très longue on apprend a gérer ses choses , non pas a les effacer. Pour ma part ça va ça vient, la en ce moment, ça fait deux semaines que je suis mal , j'ai un mal etre , une profonde tristesse a tel point que j'ai des idées noires d'en finir.Ensuite j'hésite a reprendre rendez vous avec mon psy car je me dis que ca va peut etre passé que ce sont peut etre encore ses tocs :(
Donc je te comprends oui ca bouffe la vie ces tocs , pour ma part en ce moment c'est d'accepter qu'ils seront toujours présents quand on est stressé, angoissé c'est pas évident.
Courage a toi.

BonJoR sandra,

Je te sens tres mal...mais il faut tenir le coup meme si c dur....la vite vaut la peine d etre vecu...c vrai que j aimerai etre comme mon mari par exemple, il n est pas angoisse et ne se pose jamais de questions....s il a pu avoir des pensees (etant donne qu il parait que tout le monde en a) , il a la chance de ne pas y preter attention....

Je ne sais pas quelles sont tes pensees, mais tu as subi un choc ave  ton papa....as tu essaye l hypnotherapie?...cela aide beaucoup dans ce genre de choc....

J oubliais presque de prendre mon antidepresseur tellement j allais bien...quasi plus de pensees...et le sujet qui me derange le plus...a savoir la pedophilie, etait derriere moi....et là boum, comme un coup de tonnerre sur la tronche, ca m est revenue un jlur que ma fille me montrait sa poitrine qui poussait...et depuis, j ose meme plus la regarder....c horrible, j ai beau me dire que si j etais comme ca, jene me poserai pas tant de question...mais en fait, je me dis y a peut etre des pedophiles qui s en veulent d etre comme ca....et là, jangoisse terriblement, et j ai plein de pensees qui tombent..

Je devrai etre rassuree, car depuis tres jeune finalement j ai des tocs...entre verifier que personne sous mon lit, puis, me lavef les mains tout le temps, puis insulter dans ma tete sans raison, puis verifier plusieurs fois quitte a revenir sur mes pas,  peur de devenir folle, de me suicider sans le vouloir, de tuer,

D etre homo, pedophile, de souhaiter la mort des gens que j aime le plus alors que lew pires pourritures sur terre, j y pense pas....enfin bref, je veux dire pas la, que je devrais etre rassuree car la pedoph n est pas le seul sujet donc j suis pas comme ca...mais j arrive pas a m en conviancre....

Et pis alors quand a la pensee s ajoute les images....alors là c le summum de l horreur!

J ai vraiment peur de l avenir...j espere arriver un jour a me convaincre que tout est mon cerveau...meme si je le sais, j arrive pas a etre convaincue....ben oui....si ca revient, c que peut etre, j y pense vraiment...? Enfin c ce que je me dis avec ma logique a 2 balles!

Si tu veux me parler je suis aussi là pour t ecouter...on est tous dans la meme galere alors exprimons noussi ca peux un tit peu nous aider....

Courage a toi, tu n es pas seule...

Bonjour a toi,

Quand je vois tes écrits je te comprends.J'ai vécu et je vis encore la meme chose depuis 2002, suite au deces de mon pere que j'ai retrouvé mort.

Non tu n'es pas folle , ça c'est la premiere chose que mon psy m'avait dit il y a plusieurs années quand j'ai consulté, avec une thérapis très longue on apprend a gérer ses choses , non pas a les effacer. Pour ma part ça va ça vient, la en ce moment, ça fait deux semaines que je suis mal , j'ai un mal etre , une profonde tristesse a tel point que j'ai des idées noires d'en finir.Ensuite j'hésite a reprendre rendez vous avec mon psy car je me dis que ca va peut etre passé que ce sont peut etre encore ses tocs :(
Donc je te comprends oui ca bouffe la vie ces tocs , pour ma part en ce moment c'est d'accepter qu'ils seront toujours présents quand on est stressé, angoissé c'est pas évident.
Courage a toi.


Desolee mon texte et le tien sandra se sont melanges....j espere que tu arriveras a t y retrouver....au fait, n attends pas....retournes chez ton psy si tu ne te sens pas bien....
del a dit :

BonJoR sandra,

Je te sens tres mal...mais il faut tenir le coup meme si c dur....la vite vaut la peine d etre vecu...c vrai que j aimerai etre comme mon mari par exemple, il n est pas angoisse et ne se pose jamais de questions....s il a pu avoir des pensees (etant donne qu il parait que tout le monde en a) , il a la chance de ne pas y preter attention....

Je ne sais pas quelles sont tes pensees, mais tu as subi un choc ave  ton papa....as tu essaye l hypnotherapie?...cela aide beaucoup dans ce genre de choc....

J oubliais presque de prendre mon antidepresseur tellement j allais bien...quasi plus de pensees...et le sujet qui me derange le plus...a savoir la pedophilie, etait derriere moi....et là boum, comme un coup de tonnerre sur la tronche, ca m est revenue un jlur que ma fille me montrait sa poitrine qui poussait...et depuis, j ose meme plus la regarder....c horrible, j ai beau me dire que si j etais comme ca, jene me poserai pas tant de question...mais en fait, je me dis y a peut etre des pedophiles qui s en veulent d etre comme ca....et là, jangoisse terriblement, et j ai plein de pensees qui tombent..

Je devrai etre rassuree, car depuis tres jeune finalement j ai des tocs...entre verifier que personne sous mon lit, puis, me lavef les mains tout le temps, puis insulter dans ma tete sans raison, puis verifier plusieurs fois quitte a revenir sur mes pas,  peur de devenir folle, de me suicider sans le vouloir, de tuer,

D etre homo, pedophile, de souhaiter la mort des gens que j aime le plus alors que lew pires pourritures sur terre, j y pense pas....enfin bref, je veux dire pas la, que je devrais etre rassuree car la pedoph n est pas le seul sujet donc j suis pas comme ca...mais j arrive pas a m en conviancre....

Et pis alors quand a la pensee s ajoute les images....alors là c le summum de l horreur!

J ai vraiment peur de l avenir...j espere arriver un jour a me convaincre que tout est mon cerveau...meme si je le sais, j arrive pas a etre convaincue....ben oui....si ca revient, c que peut etre, j y pense vraiment...? Enfin c ce que je me dis avec ma logique a 2 balles!

Si tu veux me parler je suis aussi là pour t ecouter...on est tous dans la meme galere alors exprimons noussi ca peux un tit peu nous aider....

Courage a toi, tu n es pas seule...

Bonjour a toi,

Quand je vois tes écrits je te comprends.J'ai vécu et je vis encore la meme chose depuis 2002, suite au deces de mon pere que j'ai retrouvé mort.

Non tu n'es pas folle , ça c'est la premiere chose que mon psy m'avait dit il y a plusieurs années quand j'ai consulté, avec une thérapis très longue on apprend a gérer ses choses , non pas a les effacer. Pour ma part ça va ça vient, la en ce moment, ça fait deux semaines que je suis mal , j'ai un mal etre , une profonde tristesse a tel point que j'ai des idées noires d'en finir.Ensuite j'hésite a reprendre rendez vous avec mon psy car je me dis que ca va peut etre passé que ce sont peut etre encore ses tocs :(
Donc je te comprends oui ca bouffe la vie ces tocs , pour ma part en ce moment c'est d'accepter qu'ils seront toujours présents quand on est stressé, angoissé c'est pas évident.
Courage a toi.


Bonjour

Mer i pour toutes ces infos...je ne peux pas lire les liens pour le moment car ma tablette ne veux pas...mon ordi est en reparation...donc dès que je le recupere....

Plein de gens celebres ont aussi ce genre de troubles....certes, mais, moi, avec ma logique, je me dis, "non personne ne peux avoir les memes pensees tordues que moi...."

Quand je suis hyper mal, j ai en plus des images qui arrivent et qui ne font qu amplifier l angoisse...c horrible....

J essaie de me dire interieurement mes pensees mais comment distinguer les miennes volontaires pour contrer le toc, que celles produites par mes tocs....parce qu au final, ce sont les memes?

Je ne sais pas si je me suis fait comprendre....ex si je pense a pédophile a cause de mes tocs...et si je pense pedophilie parce que je veux contrer le toc....pour moi c kif kif....

Merci beaucoup pour ton soutien car je vois que tu en connais pas mal sur le sujet

A tres vite
MARTOT GILLES a dit :

Bonsoir,

je connais ce site du CATH Centre des Troubles Anxieux et de l'Humeur le livre que je cite  dans mon message,à été réalisé par Vincent Trybou Psychologue au CATH et le docteur Elie Hantouche qui est expert des tocs et troubles bipolaire.

C'est un très bon site pleins d'infos intéressantes sur cette pathologie,il travaille aussi avec l'association de l'AFTOC dont je suis adhérent et des liens avec la Pitié-Sâlpétrière  à Paris.

Ces pensées j'ai exactement les même ,on peut habituer le cerveau par exemple en répétant plusieurs fois mentalement cette pensées obsessionnelles puis progressivement oralement ,seul bien sur, pour habituer ton cerveau et montrer que tu ne redoute pas ces pensées.

La thérapie comportementale cognitive est très utile pour aider à te décentrer de ces pensées et restructurer une nouvelle pensées ou tu retrouve confiance en toi.

Le trouble obsessionnel n'à rien à voir avec le mot folie ,c'est un disfonctionnement chimique d'une partie du cerveau qui fait qu'il produit ce genre de pensées mais en grandes quantités ,cette zone du cerveau est en permanence excitée et produit ce genres de pensées c'est une pathologie.

Ce trouble anxieux se nourris du doute (fort) même si on es conscient de l'absurdité de cette pensée mais il arrive à nous faire croire que c'est la vérité mais sans apporté de preuves ,tu élève bien tes enfants ,je suis certain que tu es personne gentille ,une personne tout à fait normale.

L'anxiété,le stress,fatigue ,manque d'estime de soi,manque d'affirmation de soi,sont des effets déclencheurs.

La relaxation,méditation,les groupes de thérapie peuvent apporter une aide.

Personne célèbres atteint de TOC: Victor Hugo,Schubert,Laurent Baffie,Howard Hughes,David Beckam,Léornado di Caprio qui à jouer le rôle dans Aviator sur Howard Hughes.

je vais te souhaiter une agréable soirée.

Amitiés

Gilles

N'hésite pas à m'envoyer d'autres messages si tu veut bien sur.

Bonsoir,

ces pensées s'alimentent du doute qu'elles arrivent à mettre dans notre vie de tout les jours, c'est vrai que tout le monde peut avoir ces idées mais elles ne restent pas ,ne donnent pas de ruminations, ni le doute de savoir si cela est vrai ou pas tout le contraire de la personne touchée par la pathologie des tocs.

C'est pour cela, arrivé à accepté cette pensée sans y prendre attention est grand pas vers la guérison et souvent moins on y prend garde moins le cerveau en produit.

Mais que de travail pour y arriver car elles sont tenaces et seul les personnes touchées par cette pathologie peuvent le savoir.

Agréable soirée et bon travail dans ta thérapie

Amitiés

Gilles

Bonjour a vous, 

En fait c'est vrai que je n'ai pas été précise quand à mon vécu.

J'ai 37 ans maman de 2 enfants de 13 et 15 ans, et un petit ami.

En 2002 mon père est décédé brutalement d'un arret cardiaque, ou je l'ai trouvé mort.

J'ai eu et j'ai toujours bocoup de mal a faire mon deuil.Etant jeune ma mère, je pense' devait etre depressive et répétait sans cesse qu'elle allait nous tuer ma soeur et moi , puis se suicider.

Quelques mois plus tard, en 2002, je me suis séparé du père de mes enfants qui m'a battu. Et il m'apparaissait des sales images de "mort", "je vais noyer mes enfants", "les étouffer" etc.... Je montai jusuqe 19 de tension.

Le docteur m'a mis sous prozac et lexomil, je suis allée consultée un psy , je lui ai dit il faut m'enfermer je vais tuer quelqu'un etc...

La il a sourit et m'a dit vous n'etes pas folle vous souffrez de phobies d'impulsion-tocs.

A donc commencer une thérapie de 3ans ou il m'a appris a réaliser que je pouvais accomplir des choses simplement.

Tout s'est amélioré pendant quelques temps, un beau jour je me prend à vouloir me suicider car j'apprend kune connaissance s'est pendu.Retour au psy , les phobies d'impulsion se sont également tournée vers moi , "je vais me suicidé etc" , re-suivi.

Depuis ca se calme, ca revient quand j'accumule trop de stress, ca recommence.Seulement des fois je me demande si je ne fais pas une dépression car quand ca me prend je suis mal , je ne souris plus, je vois tout en noir donc comme j'ai deja dit a en finir c'est pas facil.Alors je bouge, m'occupe car je n'ai plus de travail depuis fin juillet ça aussi ça me pèse.

Voila mon histoire , donc oui j'attend un peu pour apeler le psy car l'année dernière quand j'y suis retourné il a souris et m'a dis je vous mets limite dehors car je vois bien que le simple fait de me voir vous rassure (cétait surement pas faux) et il a eu raison.On verra.

Bonne journée a vous :)


bonjour  boxeur,

C est sans probleme, je suis ici justement pour parler sans craintes, sans tabou, de ces tocs, ruminations, qui nous bouffent la vie....

Prends le temps de lire les messages a partir du debut de ma discussion, tu aapprendras quelques choses et surtout que tu n es pas seul....

Ces pensees intrusives sont difficiles a vivre car les themes sont inconcevables pour nous donc d autant plus effrayants....Il y a des jours ooù on le supporte mieux que d autres...

Je me suis devoilee ici, afin que vous compreniez mon combat, n hesites pas a nous dire le tien...tu ne seras pas jugé car nous sommes tous dans le meme cas

Je suis a ton ecoutes, en tout cas, le theme de tes tocs, je le connais, car c est celui qui me derange le plus, et qui de ce fait, a tendance a revenir....

Le probleme des tocs, c est qu on n arrive pas a se convaincre que ce ne sont que des pensees...moi, je me dis....et si?....rien ne me prouve que c est vrai ou que c est faux....c justement ce doute qui alimente nos pensees....malgre tout, .meme si le psy, nous dit que ce sont des obssessions, difficile pour nous de ne plus se poser de questions....

A bientot

.

oxeur31 a dit :

Bonjour à tous je n'ai pas lu tous les commentaires par manque de temps mais j’aurais aimé discuté de ces TOCS avec vous car on vient de m'en diagnostiquer chez un psychiatre mais j'ai du mal parfois à croire que ce sont réellement des TOCS car moi j'ai une grande peur au sujet de la pédophilie (phobie d'impulsion pédophile) !! C'est vraiment l'horreur ca fait 8 mois que ca dure mais je pense que tout le monde connait ce type de souffrance ici..... Alors es tu d'accord pr en parler DEL et les autres ?


Bonjour sandra,

Ton vecu explique pas mal de choses finalement....tes tocs sont une facon surement d exprimer toutes les angoisses que tu as ressenti dès ton enfance...

Ce qui est difficile dans les tocs, c est qu au moment où on pense etre gueri ou en remission, en raison d une alcamie des pensees et bien les pensees reviennent de pljs belles et c terriblement angoissant voir deprimant....le psy est là pour t ecouter en priorite et non pas te filer des medocs....

Si le tien, te donne l impression de sourire car il estime ton mal banal alors change de therapeute...le mien, sait la detresse que provoque ces pensees et franchement,  il ne se marre pas mais est attentif en restant tres facile a parler....n attends pas, car ta detresse peux s accentuer au vue de ce que tu dis...manque d interet, idees noires....ne laisses pas la depression prendre le dessus....

Moi aussi je suis tres sensible a ce que j entends....si j entends dire que quelqu un de ma ville s est suicide...je me dis :oh et si toi tu faisais ca sans le vouloir?  Si qqn tue toute sa famille ....meme raisonement.....bref, tout ce que j entends je le rapporte a moi....je pense que c est typique de la phobie d impulsion....

Courage a nous tous on va se soutenir!


sandra3059 a dit :

Bonjour a vous, 

En fait c'est vrai que je n'ai pas été précise quand à mon vécu.

J'ai 37 ans maman de 2 enfants de 13 et 15 ans, et un petit ami.

En 2002 mon père est décédé brutalement d'un arret cardiaque, ou je l'ai trouvé mort.

J'ai eu et j'ai toujours bocoup de mal a faire mon deuil.Etant jeune ma mère, je pense' devait etre depressive et répétait sans cesse qu'elle allait nous tuer ma soeur et moi , puis se suicider.

Quelques mois plus tard, en 2002, je me suis séparé du père de mes enfants qui m'a battu. Et il m'apparaissait des sales images de "mort", "je vais noyer mes enfants", "les étouffer" etc.... Je montai jusuqe 19 de tension.

Le docteur m'a mis sous prozac et lexomil, je suis allée consultée un psy , je lui ai dit il faut m'enfermer je vais tuer quelqu'un etc...

La il a sourit et m'a dit vous n'etes pas folle vous souffrez de phobies d'impulsion-tocs.

A donc commencer une thérapie de 3ans ou il m'a appris a réaliser que je pouvais accomplir des choses simplement.

Tout s'est amélioré pendant quelques temps, un beau jour je me prend à vouloir me suicider car j'apprend kune connaissance s'est pendu.Retour au psy , les phobies d'impulsion se sont également tournée vers moi , "je vais me suicidé etc" , re-suivi.

Depuis ca se calme, ca revient quand j'accumule trop de stress, ca recommence.Seulement des fois je me demande si je ne fais pas une dépression car quand ca me prend je suis mal , je ne souris plus, je vois tout en noir donc comme j'ai deja dit a en finir c'est pas facil.Alors je bouge, m'occupe car je n'ai plus de travail depuis fin juillet ça aussi ça me pèse.

Voila mon histoire , donc oui j'attend un peu pour apeler le psy car l'année dernière quand j'y suis retourné il a souris et m'a dis je vous mets limite dehors car je vois bien que le simple fait de me voir vous rassure (cétait surement pas faux) et il a eu raison.On verra.

Bonne journée a vous :)

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation