Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour tout le monde !!!

Voilà des années que je souffre de tocs, de phobies d'impulsion, selon les dires d'un psychiatre que j'ai récemment consulté, mais je fais surtout une obsession sur la schizophrénie, au point de me demander si je n'en suis finalement pas atteint plus ou moins. 

Je vais tenter de vous expliquer le déroulement de mes troubles, si vous pouvez me donner vos avis et des conseils je suis preneur.

J'ai actuellement 36 ans, je suis marié depuis maintenant un peu plus de 5 ans, j'habite tout près de la région parisienne.

Depuis mon plus jeune âge, j'ai été très angoissé, je faisais souvent des cauchemars, peur des lieux sombres, peur de la nuit, des fantômes, je revais que ma famille me faisait du mal. A l'époque, ce n'était pas facile, mon père était très volage et était violent avec ma mère ( elle est décédée, emportée par un cancer j'avais 13 ans ). C'était un milieu anxiogène, bien qu'à l'époque je n'étais pas malheureux du tout. On me définissait comme un faux calme, très introverti. Un médecin a dit un jour à ma mère que je serai plus tard, très tête en l'air, rêveur....

Adolescent, je ne souffrais pas plus que ça, je dois même dire que cela à même eu tendance à régresser, enfin il me semble.

Et puis, j'ai commencé à développer des tocs de vérifications, j'en étais parfaitement conscient et à vrai dire ça ne m'handicapait pas vraiment. En 2008, suite à une déception amoureuse et un gros coup de déprime, j'ai commencé à m'imaginer entendre des voix, des sons, de la musique qui tournait sans arrêt dans ma tête. Ca a débuté de manière très brutale, un soir.

Je souffrais, mais je ne voulais en parler à personne, persuadé que j'allais sombrer dans la folie et finir à l'asile ou en psychiatrie. 

Et puis, j'ai réussi à dominer tout cela dans l'ensemble, sans médicaments, grâce à l'amour, j'y ai rencontré ma future épouse la même année.

Après un très long répit, tout ça me reprend mais j'ai des pensées très bizarres, parfois dénuées de tout sens : peur de faire du mal à ma femme, mes proches, mes amis, peur de voir mon double ( j'ai vu un film Fenêtre Secrète de Stephen King où l'écrivain devenait fou et parlait à son double )... Mais je vais aller encore plus loin : je m'imagine des gens qui me parlent dans mes pensées, imaginer des objets qui bougent, voir des choses qui n'existent pas, peur des hallucinations auditives, visuelles, comme si on me touchait. Je vais lire quelquechose dans ma tête, je m'imagine une voix qui le fait pour moi.... Enfin bref, voilà grosso modo ces pensées obsessionnelles. Lorsque je suis seul, je rumine toutes ces pensées et je me sens vraiment très mal. Le psychiatre m'a dit que tout cela n'était que des obsessions, des ruminations et qu'il n'y avait pas de psychose. Mais bon, il m'a vu 10 minutes, une fois seulement et il m'a prescrit Xeroquel ( que je n'ai jamais pris d'ailleurs ). 

Enfin voilà, sans compter que j'ai peur de prendre l'avion ( c'est un véritable calvaire quand je le prends pour aller au Maroc ), j'ai raté mon permis de conduire à cause du stress, terrorisé de m'exprimer devant 10 personnes alors que je parle très facilement, j'étais vendeur dans un magasin et très apprécié des clients car très ouvert.

Vous l'aurez compris, je souffre et pas qu'un peu......

Vues : 898

Réponses à cette discussion

Bonsoir,

je comprend votre désarrois par rapport à ces troubles obsessionnels;je pense que votre psychiatre à établi le bon diagnostic.

TOC n'a rien à voir avec le mot folie c'est un dysfonctionnement du cerveau qui fait que ces pensées sont plus fréquentes et obsédantes avec certains facteurs déclenchant (stress important,perte d'affirmation de soi et de l'estime de soi) ,les autres personnes ont aussi ces pensées mais les oublis aussitôt.

Je souffre aussi de cette pathologie,je suis adhérent à l'AFTOC ,en traitement pour recapter la  sérotonine (Deroxat)qui est importante pour la communication (pensées) entre certains éléments du cerveau et thérapie TCC.

Pratiquer des exercices de relaxation, hypnose, sophrologie, méditation ont des effets bénéfique.

Bien suivre son traitement+thérapie+exercices relaxation sont les atouts pour la guérison ou une amélioration de votre quotidien.

De plus résidant en région parisienne c'est plus facile pour trouver un thérapeute ou centre spécialisé traitant des TOC.

Bonne soirée.

Amitiés

Gilles

bonsoir Youcef,

je me retrouve dans ton témoignage, je pense que ton psy a bien fais son diagnostic, t'es conscient donc t'es ni schizo ni fou.

moi perso, je suis contre les anti depresseur, tu peux pratiquer du sport, remplir ton temps afin d'oublier un peu... je sais bien que c'est pas facile mais ça aide.

bon courage et je suis là en cas tu souhaita en discuté

amitié 

julliette



MARTOT GILLES a dit :

Bonsoir,

je comprend votre désarrois par rapport à ces troubles obsessionnels;je pense que votre psychiatre à établi le bon diagnostic.

TOC n'a rien à voir avec le mot folie c'est un dysfonctionnement du cerveau qui fait que ces pensées sont plus fréquentes et obsédantes avec certains facteurs déclenchant (stress important,perte d'affirmation de soi et de l'estime de soi) ,les autres personnes ont aussi ces pensées mais les oublis aussitôt.

Je souffre aussi de cette pathologie,je suis adhérent à l'AFTOC ,en traitement pour recapter la  sérotonine (Deroxat)qui est importante pour la communication (pensées) entre certains éléments du cerveau et thérapie TCC.

Pratiquer des exercices de relaxation, hypnose, sophrologie, méditation ont des effets bénéfique.

Bien suivre son traitement+thérapie+exercices relaxation sont les atouts pour la guérison ou une amélioration de votre quotidien.

De plus résidant en région parisienne c'est plus facile pour trouver un thérapeute ou centre spécialisé traitant des TOC.

Bonne soirée.

Amitiés

Gilles

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation