Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Alors voila j'ai un/des (petit(s) problem(s)),premièrement je me sens en décalage par rapport aux autres, depuis la 6ème (un petit peu avant même moitiée de primaire) (même si je pouvais faire avec et abstraction de ce fait) , pas même centre d'intérêt,je n'arrête pas de me poser des questions sur tout ce qui m'entoure et (sur moi même d'ailleur) ce qui peut exister ou non en gros je pense trop sans pouvoir m'arrêter (même si quelque fois en étant concentré je ne pense (plus trop). Je remet tout en cause même les choses au quel je pense (bizarre).. Les gens (camarades de classe et un peu de ma famille) disent que je suis froide et méchante, que je n'est pas de sentiments ni de coeur mais la vérité c'est que j'ai appris à être comme ça pour ne pas montrer mes sentiments (que je pense comme faiblesses même si je ne devrai peut être pas) et surtout pour me protéger. Je n'est pas de quoi me plaindre j'ai une vie stable et tranquil tout va bien (j'ai l'impression d'absorber les expériences des autres quels soit bonne ou mauvais et donc l'impression d'avoir vécu énormément de choses alors que ce n'est pas le cas)je suis sociable, ouverte, sympatique et tout ce qui va avec mais j'ai surtout un esprit critique + le fait que je remette tout en questions ça aide pas vraiment pour ainsi dire. Le problem c'est surtout le fait qu'à l'école je ne me sens pas à ma place, je m'ennui vraiment (pas parce que je ne comprend pas, car je comprend mais parce que cela ne m'intéresse pas), de ce fait je fait le minimum et commence à rêvasser ou à lire un bouquin(mais chut c'est un secret tout le monde doit penser que je suis normal et que je ne me pose pas des questions qui ne sont pas de mon àge et cela fonctionne à merveille comme quand ma famille parle de chose pour les grands discussions (profonde ça n'arrive pas tout les jours vraiment pas) on me met à l'écart involontairement comme je suis la petite dernière, mais je me rend compte que je me suis déjà posé cette question il y à longtemps même si je n'est que 16ans) que je prend avec moi au cas ou on ne sait jamais (ayant une imagination plutôt développé) cela ne ne dérange pas. Cela à vraiment commencé à partir de fin de 5ème.Mes professeurs disent que je reste sur mes acquis et que je prend le travail trop à la légère et que si je continue comme cela je ne vais pas tenir longtemps parce que le rythme va changer ect ect...mais je n'est pas l'impression (même si j'ai pratiquement décroché volontairement à partir de la 4ème). J'en fais un minimum pour qu'on me laisse tranquil mais cela m'insupporte je ne peux plus faire semblent et cela me fatigue énormément (je sèche les cours)et même en sèchent je comprend en tenant compte que je suis en professionnel car le fait d'apprendre par coeur ne m'intéresse pas vraiment j'aime et surtout je veux savoir le pourquoi du comment (même si je n'est pas choisi cette voie celle la ou une autre à quoi bon vue que je sais que je ne vais pas m'y sentir bien (à moins que je ne me trompe)).Alors voila une partie de ce qui se passe dans ma tête (hey oui cela n'est qu'une partie :-) ).
Merci à ceux qui m'auront lu et de leur réponse et désolé pour les fautes.

Ps:Ma question est de savoir ce que vous pensez de ce que vous venez de lire.

Vues : 310

Réponses à cette discussion

plein de choses me viennent a la lecture de ton petit texte et notamment la précocité bien sur, qui peut passer inaperçu dans les petites classes mais qui se révèle au college lycee ou la precocite ne suffit plus et ou il faut se mettre au travail mais les précoces ne savent pas comment travailler en general ....voila ce que je peux te dire rapidement

bonne journee

Tout d'abord, j'ai envie de te remercier pour ce partage car cela me donne une sensation d'appartenance dans ce qui a notamment résonné chez moi comme une recherche de sens, une impression de solitude et une difficulté à trouver du soutien ou de la compréhension dans mon entourage...

Du coup, ça me donne envie de te partager une partie de mon vécu en te disant que de mon côté, n'ayant pu trouver de réponse satisfaisante, j'ai inconsciemment décidé d'oublier mes questionnements pendant une quinzaine d'années durant lesquelles, j'ai joué une personne "standard" à fond (études puis travail à 200%) pour finalement découvrir le saint-graal qui m'a donné les prémisses pour aller chercher les réponses qui se cachaient à l'intérieur de moi...

Depuis, mon chemin est une aventure merveilleuse et turbulente et tellement plus agréable qu'avant grâce au changement de paradigme qui m'invite désormais à développer mes repères intérieurs plutôt que m'adapter aux repères extérieurs...

Et chez moi, la clé a été le processus de la communication non violente de M. Rosenberg auquel j'ai ajouté le focusing de Gendlin, TheWork de Byron Katie ainsi que la MLC de MariLise Labonté et les M.A.Is d'Isabelle Padovani...

Du coup, je serais ravi d'avoir ton retour par rapport à mon partage ou tout du moins savoir où tu en es puisque j'arrive 3mois après ton message ;-)

Bonjour,
Merci pour vos réponse et désoler à Loupiote de répondre aussi tardivement (vaut mieux tard que jamais :) ).
Je ne pense pas être précoce mais surement mature même si cela ne reste qu'une supposition.
Deuxièmement Diurnambule merci d'avoir partagé une partie de ton expérience. Concernant le passage où tu dis " j'ai inconsciemment décidé d'oublier mes questionnements pendant une quinzaine d'années durant lesquelles tu a joué une personne standard à fond (études puis travail à 200% ) c'est se je souhaite contenu du fait que je suis actuellement en première je dois penser au futur et cela me stresse beaucoup mes questionnements revienne par la même occasion.
En allant au lycée j'ai décidé d'être (une autre personne et cacher ma timidé, mes peurs et l'estime de soi qui n'est pas très bonne pour ma part).
Cela a plutôt marché comme je l'ai pu le constater la première année de lycée à ma première remise de bulletin où ma prof principal a dit que "je participe bien, prend la parole ne suis pas timide etc etc" ce qui a étonné ma mère et qui a rétorqué " ah bon pourtant elle est timide" ce qui a étonné ma prof et a démenti en disant que "non".
À ce moment là je me suis dis "pourquoi elle dit ça (m'a mère) alors que je fesais en sorte que personne ne le sache, être une autre personne pour ainsi dire.
En fin bon l'année c'est passé normalement ayant de bonne notes sans travailler pour autant.
Je ne sais pas quoi faire dans l'avenir, je ne me sens pas capable de réussir, même si je souhaite avoir un bon travail, une bonne situation et surtout être indépendante.
La communication se n'est pas vraiment mon genre écouter et donner des conseils cela ne me dérange pas mais que je dis se que je ressens c'est plus compliqué, je ne sais pas vraiment m'exprimer quand il s'agit de ça. J'ai l'impression que personne essaye comprend ce que je veux dire du coup je garde tout pour moi en espérant que cela passe.
Je suis ouverte d'esprit je prend tous les avis en compte même si je ne suis pas d'accord je prend sur moi.
En fin bon je ne vais pas m'étaler d'avantage et j'attend votre réponse avec impatience.
Merci pour ton partage encor une fois sur ton expérience et aimerai en savoir davantage si cela ne te dérange pas :).

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2020   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation