Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour tout le monde,

Sur ce petit titre un peu humoristique ^^ place a l'action.

Etant de nature a me dévalorise ( père assez rabaissant et mère effacée) cela n a pas aider a me construire de maniere solide.

Ceci etant j'ai suvecu comme on peut dire avec beaucoup de lacune que je pensais etre des traits de ma personnalité. Peu de connaissances,peu d interactions avec les autres et sentiments de mal aise avec les inconnues.

Il se fait qu a une epoque de ma vie je me suis ramasse une serie de gifle qui m ont mis dans une sale depression . de la j ai garder une profonde melancolie , de la colere et j'ai tiré a mon avis un peu sur la corde. De plus sur quasi tout les aspects j etais en echec rupture avec une fille qui m a fait beaucoup de mal dans ses motes et sa facon d etre sur la fin de la relation, echec au niveau scolaire et profesionnel et repli sur soi.

Je me suis rendu compte que mon train de vie etait catastrophique et qu une fois celibataire je n avais personne...

Durant cette rupture je me suis mis a me focaliser  sur mes resentis et j ai commence a me replier de plus en plus et a augmenté ma peur du regard des autres et cela s est fortement amplifé au niveau du contact avec les autres . J ai peur de parler en presence de personne, peur de paraitre bizare , de begauiller etc etc.  Bref c est une penitence  enorme. Et cela s est amplifié jusqu au simple faite d aller au magasin chercher un pain...

Parrallement a cela je devais continuer mes activités et toujours me battre contre mes angoisses pour que ca ne se voit pzs . hors ca n a fait que de s amplifier.

Evidement la ca parait simple a raconter . mais durant me depression, j ai pensé que je devenais fou. je sortais de ma personne , l impression de ne plus etre moi. j etais mal a en mourire. aujourdhui je me sens moins triste mais j'ai cette peur d etre , de parler , d etre observer etc.

A l epoque mon medecin m a prescrit du prozac ce que j ai refuse , a la place je suis partit sur du milleprtuis , mais je me sentais tellement bizare que j ai arrete. Je me suis mis a voir des psy de tout cote Tcc emd ,hypnose. a faire de l hypnose seul etc. Rien y fait.

Niveau plante  j ai teste l aubepine valeriane passiflore, mais je parlais au ralentis et cela ne m aide pas du tout.

Toujours a cette epoque je prenais une fois par moment un somnifere tellement j anticipais le jour d apres... j ai tres vite arrete cependant.

LE traitement a ete donc suelement des omega 3 du magnesium et du safran en gellules.

Au jour d aujourdhui je suis qu avec du safran et un peu de magnesium.

J essaye d avoir une activite sportive, du theatre ( ou j ose a peine parler tellement je me sens mal) et mes cours.

Bref le soucis se trouve dans le fait de regarder les gens dans les yeux j ai bcp de mal avec ca, a parler aussi  et en groupe c est la cata. pourtant je suis de bonne prestance mais voila j ai peur de paraitre bizare, anxieux,etc...

voila les amis, je veux m en sortir mais chaque jour je dois faire face a mon problème et me forcer car j entreprends une activité  qui est a mille lieux de ce que peut etre qqun d anxieux .

Je me rappelle quelques prise de parole raté qui m ont fait beaucoup de mal notamment dans ma vie, et qui deuxieme erreur peutre ma fait découvrir certains types de livre ou on s identifie complètement et de la anticipation sur ce que je pouvais deveni si je ne fais pas qqc.

je pense a phobie social ? le suis je ? ca a ete tout un debat. accepte de dire oui c'est perdre pour moi.

Bien a vous au plaisir d avancer avec vous

Vues : 233

Réponses à cette discussion

Bonjour,
À ce que j'ai pu comprendre, tu galères avec la confiance en toi et la timidité. J'ai vécu des difficultés similaires, j'en vis encore mais ca va beaucoup mieux aujourd'hui.
En réalité une chose qui m'a vraiment aidé, c'est une thérapie de groupe que j'ai pratiqué il y a trois ans, par l'intermédiaire d'une psychologue comportementaliste. En réalité j'étais quelqu'un de très timide, et je n'osais pas aller parler à quelqu'un que je ne connaissais pas. Je ne sais pas faire beaucoup de choses dans ma vie de tous les jours, tout simplement parce que je n'avais pas confiance en moi. Je pensais que j'étais nulle. J'ai eu une mère qui m'a plutôt écrasée car elle avait beaucoup de caractère est un père qui la soutenait dans ce qu'elle disait. À l'adolescence, ça n'a pas été facile car ma mère ne me soutenait pas alors que je recevais beaucoup de moqueries de la part des autres. Aujourd'hui j'ai 30 ans passés, et j'ai réussi à acquérir un minimum de pensées positives sur moi-même. Si je peux dire ceci aujourd'hui, c'est vraiment grâce a cette thérapie que j'ai faite dans laquelle je pratiquer des exercices, des jeux de rôle avec d'autres personnes dans le même cas de timidité, et ceci pendant trois mois. Je te conseille fortement de te diriger vers des thérapies tel que ce genre de thérapie qu'on appelle thérapie comportementale et Cognitive. Également à côté j'ai pratiquer le tai-chi chuan depuis huit ans, et je m'exerce tous les jours à voir des personnes, des amis, et faire des activités de groupe. Je ne cache pas ici que ce que j'ai vécu au niveau familial, bien qu'ayant une famille sans problème majeur, ne m'a pas aidé à prendre confiance en moi, bien au contraire. C'est quand je suis sorti du cocon de ma famille, que justement, j'ai progressé. Tous les médicaments du monde ne peut rien faire face a l'expérience de vie et au travail personnel que l'on fait sur soi pour avancer et devenir quelqu'un de normal, je veux dire moins timide, et qui peut vivre avec moins d'anxiété. L'anxiété ne disparaît pas, mais elle peut diminuer. On peut se sortir de cette difficulté à aller vers les autres, c'est tout à fait possible. Je te souhaite tout le meilleur, et que tu puisses avancer. Courage. Amicalement. Michaela.

Merci beaucoup pour ton partage :) C'est vrai que les therapie de groupe ont l'air vraiment pas mal. Mais il y en a tres peu par  ici et ils coutent souvent un rein .. mais je vais continuer a chercher sur le net sait on jamais :)

Bonjour poli , je me reconnais complètement dans tout ce que tu décris, je suis dans le même combat que toi et c'est une souffrance terrible , j'ai l' impression de ne pas pouvoir être heureuse , je suis maman de 2 enfants que j'élève entièrement seule , je me suis aussi pris de bonnes gifles dans ma vie , je suis tellement repliée sur moi que je n'arrive pas à m affirmer et me faire des amis , je me sens très seule et diferente, c'est très dur . Ceci dit je pense que le que le fait de pouvoir échanger avec d'autres personnes qui connaissent le problème ça peut aider . Je pense également que le manque de confiance en soi y est pour beaucoup et que c'est un cercle vicieux . Si tu ressens le besoin d'échanger sur tout ça voilà , je serais être compréhensive envers ce problème que je connais très bien .

Bonjour Poli ! 

C'est fou ce que ce problème de timidité et de manque de confiance en soi peut être handicapant. J'ai mis des années avant de pouvoir parler dans une réunion. J'ai fait un peu de théâtre aussi, et je me demande encore aujourd'hui comment j'ai pu faire ça un jour, j'avais même présenté les différentes scènes, seul ou avec une collègue à présenter le spectacle devant une salle comble ! Je ne crois pas vouloir renouveler l'expérience. 

Mais une chose est sûre, c'est que chacun est différent et si certains sont très à l'aise et plein de confiance en eux, pour d'autres, c'est le contraire. 

Combien de comédiens (même les meilleurs) sont morts de peur avant leur entrée en scène ! 

Une question, pourquoi estimez-vous que reconnaître une phobie sociale serait perdre pour vous ?

 Il n'y a rien de grave à reconnaître ses points forts et ses points faibles. 

Avez-vous déjà essayé une véritable thérapie par l'hypnose ? 

Quand je parle de thérapie, c'est des séances suivies dans la durée. Je connais beaucoup de personne qui essaient beaucoup de choses mais qui abandonnent au bout de 2 ou 3 séances en se disant que ça ne "marche" pas.

Juste une petite chose sur le Prozac, il n'y a pas à complexer à en prendre. Une fois mon médecin m'a prescrit du Prozac, et quand je suis rentré chez moi, j'ai mis les boîtes dans un coin en me disant que je ne toucherais jamais à ça. 

Et puis comme il faut savoir parfois s'asseoir sur ses principes, un jour où j'étais trop mal, j'en ai pris, pendant 15 jours, et comme je ne prends jamais rien, ça m'a fait un bien fou, je suis reparti en super forme ! 15 jours de Prozac dans toute une vie, y'a pas de quoi fouetter un chat... 

Tenez-nous au courant de vos démarches et de vos progrès, ça pourra motiver les autres ! 

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation