Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour, alors mes soucis à moi sont le manque de confiance et d'estime de moi et cette peur d'être moi même. J'ai peur de déplaire je veux toujours être parfaite avoir l'approbation des autres si bien que j évite de donner mes points de vue, de dire ce que je pense vraiment par souci de faire des vagues. De toute façon j'ai jamais d'arguments solides pour me défendre et je me fais toujours marcher sur les pieds. J'ai des étiquettes de fille trop gentille, soumise. Les gens m'oublient et me manquent parfois de respect. Je ne dis généralement rien pour me défendre de peur d'entrer en conflit. J'ai beau m'entraîner à riposter je n'ose pas. Je ne m'aime pas comme je suis, je n'accepte pas ma personnalité et j'ai honte de moi et de l'image que je peux donner. Pourtant j'ai fait du chemin et j'ai une vie que beaucoup envierait : un mari, 2 enfants, un boulot, une maison, une voiture, un confort général satisfaisant. Je suis absorbée par l'extérieur et m'enferme dans les devoirs et obligations quotidiens. Je suis devenue chef de famille, je prends tout sur mon dos, je veux tout contrôler tout sauver que tout soit parfait. A cause de ça je mets des bâtons dans les roues à mes enfants et à mon mari. Et a moi aussi forcément. J'exige et attends tout des autres. J'ai du mal à les accepter tels qu'ils sont, s'ils ne sont pas à l'image à laquelle je souhaite qu'ils soient. Mon fils manque du coup de confiance en lui , ma fille aussi et mon mari est en dépression. J'ai parfois même honte d eux car ils ternissent notre image quand ils se comportent mal en public. Le regard des autres prend toute la place. Je n'arrive pas non plus à gérer les conflits quand mes enfants ou mes élèves se disputent je suis très laxiste. Ça bouffe mon énergie car je ne connais pas mes limites, mon seuil de tolérance est très élargit. Je ne sais pas quand dire stop et comment faire réparer les erreurs le plus sainement possible. Jai deja fait plusieurs depressions et même voulu changer d'orientation. Je suis coincée dans le regard des autres. Je me suis isolée des réseaux sociaux et ne donne plus de nouvelle à mes amis depuis quelques mois... car je me surprends à les jalouser me dire qu'ils sont mieux que moi et que l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Je suis très susceptible mais j'enterre mes émotions. Personne n'a encore vu mon vrai visage je sais que je ne suis pas moi même et je ne sais pas par où commencer pour me construire de l'intérieur. En gros je ne suis rien, toujours effacée. Je ne supporte pas mon introvertion, je me déteste, je voudrais être une autre. En plus je suis pas super cultivée alors que je suis prof.je fais mon boulot pour faire plaisir aux autres et parce qu'il faut bien vu que je suis seule à travailler. Je le fais même pas pour moi et au bout de 2 jours j'ai l'impression d'avoir fait 1 semaine.enfin ça c'est le même pour tout le monde... Je n'arrive pas non plus à avoir le sens de l'humour et sourire facilement. Si j enleve ma carapace je ne serais vraiment pas conforme à la société donc je me prive de beaucoup de choses car je sais que je ne serai pas solide pour me défendre toute seule face aux critiques. J'ai l'impression de ne pas avoir droit à l'erreur. Et je sais comment ça va à l'extérieur tout le monde parle sur tout le monde je déteste ça. Je culpabilise sur tout !Je me sens pas libre. Je commence une thérapie bientôt j'espère que ça va fonctionner ! Je cherche un peu de soutien et si vous avez des conseils n'hésitez pas ! Merci.

Vues : 189

Réponses à cette discussion

Bonjour !

Le manque de confiance en soi est souvent lié à une exigence trop haute de soi-même, je sais, je suis passée par là et je suis une thérapie pour quelques autres soucis...

Il faut peut-être que tu prennes le temps de te demander : qu'est ce qu'il y a de bien chez moi ? Qu'est ce que j'ai fait de bien dans ma vie ? Pourquoi mes amis, mon mari, mes enfants m'apprécient ? Quels sont les compliments qui reviennent souvent qu'on a pu me faire ? Prends le temps de penser à toi, de faire les choses pour toi. Ce n'est pas de l’égoïsme ou quoi que ce soit, encore une fois ne te blâme pas :) Prendre du temps pour se demander d'où peut venir ce manque de confiance en soi est déjà un pas important. De plus, je ne sais pas quel genre de personnes tu fréquentes au quotidien, mais me concernant, j'ai dans le passé été entourée de personnes qui ne m'ont pas forcément mise en valeur, ou qui m'en demandaient trop, et effectivement comme tu le dis, on se met alors à se conformer à leurs attentes et finalement à vivre pour les autres et non pas pour soi. Donc voilà, déjà, te demander pourquoi tu te détestes autant. Il peut s'agir de ton entourage, d'erreurs commises... Il faut savoir aussi se pardonner, tourner la page, chose dure à faire mais qui se fait petit à petit. Le fait que tu voies un professionnel est une bonne chose car tu auras quelqu'un pour t'écouter et t'aider, ce qui en soi rassure. Le mien me donne des pistes, me fait relativiser et m'aide dans la dépression. Il m'a par exemple fait me rendre compte que j''étais capable de choses (sortir sans faire de crises d'angoisses par exemple), alors qu'au départ on ne voit que le négatif sans se dire "ah oui, c'est vrai, j'ai réussi telle ou telle chose".

Concernant les gens qui te manquent de respect, ose dire non ! Ça lâche la pression, surtout quand on apprend à ne pas culpabiliser ensuite de s'être affirmé. Ne vis pas pour les autres mais pour toi ! Je pense qu'on vaut tous quelque chose, qu'on a tous de bons côtés, ainsi que nos mauvais. Des connaissances à toi doivent avoir de plus gros défauts sans que tu le saches :) ! Quand on est dépressif on se dévalorise beaucoup et on voit tout blanc ou tout noir, c'est parfaitement normal que tu réagisses ainsi, que tu évalues mal les choses, car tu es tout simplement perdue, ton corps a perdu son énergie. J'ai l'esprit embrouillé tous les jours et je te comprends, je suppose que tu dois être très anxieuse aussi ? La perte de l'humour, la fatigue, tout ce que tu décris ressemble à une dépression. Donc oui, vois un spécialistes et essaie de faire des choses comme sortir ou refaire des choses que tu apprécies, fais-le pour toi ! Pour ma part je fais les choses petit à petit, à mon rythme à pas à celui des autres. Pour te rassurer : je chantais dans un groupe et mes crises d'angoisses ont déclenché une dépression, je ne pouvait donc plus chanter devant un public, j'ai eu énormément de mal à en parler par peur du regard des autres, de leur jugement... Mais mes amis on parfaitement compris et m'ont au contraire dit de prendre mon temps. Parle-en à des proches à toi, ça aide s'il sont compréhensifs mais ils ne substitueront pas un psy (comme me l'a dit mon médecin), donc ne repose pas tout sur les autres. Bref, pense à toi, fais des séances d'hypnose, de l’acupuncture (j'ai ma première séance dans une semaine !), écris, cultive-toi sur ce qui te plait, accepte-toi telle que tu es, découvre-en plus sur toi. L'important n'est pas de plaire aux autres mais de se plaire à soi-même, d'avoir confiance en soi, ensuite on plaît (ou pas) aux autres, et peu importe !

Bon courage dans ta thérapie, et j'espère que tu trouveras un pro qui te conviendra et t'aidera à avancer à ta manière !

Mathilde

Merci pour ce partage, pour ces encouragements :) A vrai dire j'ai eu des périodes où j'ai réussi à me valoriser mais le problème c'est que ça ne dure pas ! Et quand j'ai essayé de m'affirmer j'avais tellement l'impression d'être méchante ! J'espère trouver des techniques pour gérer ça aussi car une fois que je remonte bien il m'en faut très peu pou retomber bien bas... oui je suis anxieuse mais jai du mal a l'avouer, cest la peur qui me gouverne en fait. c'est vrai qu'il y a l'entourage aussi et je me rends compte qu'il y a beaucoup de jalousie de la part des autres aussi car en général je passe bien et je suis capable de garder mon calme et m'adapter aux gens, aux situations malgré le stress. Par contre je prends le stress mais je l evacue pas. Cest comme une cocotte minute qui n eclate jamais...je pense à la sophrologie j'ai entendu dire du bien mais je suis sceptique. Je suis consciente de mes qualités mais il y en a que je n'aime pas comme le fait d'être sérieuse, justement je voudrais casser cette image de coincée et pouvoir me lâcher aussi de temps en temps, être plus drôle, marrante. Mais ça bloque surtout en présence de personnes plus à l'aise avec du répondant et qui sont prêtes à t écraser... je pense au boulot où j'ai pas toujours le choix des collègues et j'ai beau avoir des chouettes personnes certaines années je ne m intégre pas ou en tout cas pas comme je voudrais. Pour l'instant je me focalise à nouveau sur mes défauts et je reprends du poids par la même occasion. Là aussi je me vois grosse alors que tout le monde me dit que je suis même plutôt sèche ! Cest juste ma morphologie que j aime pas, encore une chose que j'accepte pas. Mon médecin m'avait prescrit des anti dépresseurs que je n'ai jamais osé prendre... peut être que finalement cela m'aiderait quand même ? Je ne parle plus trop à mes proches par contre parce qu'ils ont des préjugés par rapport aux psys etc. Seule ma marraine comprend, les autres ne comprennent pas. Je pense que la thérapie va me faire du bien car j'ai beaucoup à dire. En fait j'ai toutes les clés mais je sais pas comment les utiliser. J'ai déjà travaillé sur moi toute seule je sais qui je suis mais j'ai du mal à accepter ce que je ne peux changer et savoir ce qui est normal d'accepter ou non dans mes limites. Je pense aussi savoir d'où ça vient ce qui devrait aider pour la suite ! Merci encore Mathilde :)

Ah oui c'est sûr que d'accumuler du stress ça créé des problèmes comme la dépression, l'anxiété, pleins d'autres troubles ! Il y a un moment où le corps et l'esprit disent STOP haha ! Mais ça se soigne bien :) Malheureusement, comment ? La méthode dépend en fonction de chacun, de nos réactions, ce que dont on a besoin etc... Le fait que tes proches aient de préjugés par rapport aux psy ou autre ne doit pas t'aider, c'est sûr ! Par exemple, mon père n'a jamais consulté un psy alors qu'il en avait besoin par préjugés justement. S'ils n'en ont jamais consulté, c'est normal d'un côté qu'ils aient des aprioris. On associe souvent ça à l'extrême "c'est pour les fous" ou quoi (mon père disait ça d'une façon détournée) ! Mais au contraire ça aide beaucoup, même sans médicaments, et c'est bien que aies fait la démarche :) D'ailleurs, moi aussi je suis réticente aux antidépresseurs du fait que j'en ai essayé pleins qui m'ont tous déréglée et empiré mon état... J'en ai actuellement un prescrit par mon généraliste dans mon placard que j'ai carrément peur de prendre ! C'est assez compliqué, peut-être que toi ça t'irait ? Le mieux est d'en parler à ton psy, mais encore une fois fais attention à ceux qui en prescrivent rapidement comme "cache misère" haha !

Bonne continuation à toi et ne t'inquiètes pas, tu n'es pas seule :)

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation