Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour

je m'appelle kelvin.

On dit de moi que je suis qu'un pauvre gars, on me juge, on me salit sans me comprendre, on me traite même de fou

depuis tout petit j'ai toujours été rejeté par ma famille, pas de copains à l'école j'étais leur souffre douleur, j'ai très mal vécu ma scolarité, échec scolaire

je suis la honte de ma famille. j'ai jamais su pourquoi on me déteste autant

j'étais pourtant un garçon plutôt gentil et toujours prêt à rendre service mais tout ce qu'on m'a offert c'est de la haine et du rejet

il y a peu de temps que j'ai compris que j'ai été victime de violence pas physique mais mentale la pire chose

j'ai toujours vécu sur la défensive et dans la peur jusqu'au jour ou j'ai pété un câble, ce qui m'a valu un internement en psychiatrie et depuis je n'arrive pas à relever la tête de l'eau.

j'avais réussi tout de même a trouver un bon job mais suite à ça je me suis fait jeter

je suis plutôt assez fort mentalement je sais qu'un jour j'aurais droit à une belle vie enfin comme tout le monde

aujourd'hui je suis dans la spirale (internement à répétition)

je n'arrive pas à communiquer avec les psychiatres en fait je n'arrive pas à réagir autrement que par la violence verbale et surtout physique

je n'étais pas comme ça avant de craquer je me fais peur. Il m'arrive de vouloir agresser des gens sans aucune raison

les psy me disent que c'est lié à mon enfance, qu'à être rejeté comme je l'ai été à fait ce que je suis aujourd'hui

je me déteste et personne pour me comprendre

les psys me disent que je dois pardonné à ma famille pour être libéré mais ça je peux pas

c'est à cause d'eux que je suis comme ça aujourd'hui

j'ai pas de vie et personne à qui parler

j'ai besoin de vos conseils

aidez moi à me retrouver

Vues : 202

Réponses à cette discussion

Tu es en colère, et c'est bien légitime d'en vouloir à ta famille. Mais l'essentiel aujourd'hui, c'est de penser à toi et à ce que tu veux devenir. Il faut concentrer ton énergie vers toi. Après un peu à la fois, tu te reconstruiras.

Ils ont bon dos les psychiatres, ils peuvent donner des médicaments qui donnes des maladies mentales et après ils nous sortent leur science comme quoi çe serait à cause de notre vécu si on est parano ou schyzo et patati et patata bla bla bla.. J'ai eu des médicament qui m'ont rendu violente ( lamictal), on m'a pas dit que c'était les médocs non bien sur et quand j'ai diminué comme par hasard j'étais plus violente, je suis presque sevré de théralène et bizarrement je ne suis plus parano. Et pire encore je prenais du zoloft qui m'a rendu suicidaire on me l'a supprimé après j'étais plus suicidaire. Depuis que je me suis sevré je ne fais plus de crises de tétanie. Mais je triche un peu: je prend du millepertuis( déconseillé dans certains cas), c'est un antidépresseur vendu sans ordonnance, j'ai remarqué que je suis plus heureuse et plus motivé depuis que j'en prend. Il y a quelque chose qu'il faut absolument savoir quand on fait une dépression, c'est que une maladie physique non diagnostiqué est responsable à 60% des dépressions, c'est énorme. Vous avez le droit d'aller dans un centre d’examen de santé, c'est gratuit tout les cinq ans quand on est à la CPAM. Il faut savoir aussi que l'anémie ( carence en fer) est coupable de bon nombre de dépression et d’aggravation de dépression.  Vous êtes victime de maltraitance, vous avez personne à qui parler Oui mais pour le moment, il y a des sites de rencontres amicales ( onvasortir et dailyfriends très bien si on a 40ans minimum) et il y a aussi sur doctissimo un forum rencontre, et des GEM ( Groupe d'Entraide Mutuelles) c'est fait pour les fragiles psychiquement donc c'est souvent assez triste comme ambiance mais pas toujours. Je pense que lorsque on se sent apprécié ( ça suppose d'avoir des amis et des bons) , on est beaucoup moins énervé. Sinon n'hésitez pas à faire une liste de tout ce qui vous fait envie et de demander de l'aide ( sur forums par exemple) pour obtenir plus d'activités attractives car comme dit Socrate " Le bonheur c'est le plaisir sans remords" , je sais ce que c'est qu'une dépression on peut avoir la sensation que quoi que on fasse on ne puisse plus retrouver du plaisir à faire quelque chose, et du plaisir à vivre c'est faux archi faux.

Courage a toi, le chemin est long .

Cest quoi ton fb

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation