Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Vous vous sentez submergé par l’angoisse dés le matin, vous êtes gêné par des montées subites de
stress, parfois même vous vous sentez incapable de gérer vos impulsions et vos peurs ?

Vous êtes confronté comme beaucoup d’entre nous à l’anxiété.

Stéphane a 30 ans. Il travaille depuis peu dans une nouvelle entreprise. Le poste qui lui a
été confié est nouveau pour lui. Depuis quelques temps, quand il se lève le matin, une boule
d’angoisse l’étreint à la pensée des différentes tâches qui l’attendent. Face à son ordinateur,
il est envahi par des pensées négatives il ne peut plus rien faire, pris dans une paralysie qui
s’accompagne d’une boule d’angoisse dans la poitrine. Chaque journée est un calvaire. Dés
la première consultation son psychothérapeute va entamer avec lui un travail de recentrage
respiratoire accompagné d’un programme de relaxation. Il s’agit d’une relaxation d’une durée
d’une vingtaine de minutes que Stéphane va répéter régulièrement. Au bout de quelques
séances Stéphane va sans vraiment comprendre pourquoi ressentir que son angoisse
diminue significativement. Même s’il rencontre des difficultés au travail il va les ressentir
différemment : « Je me sens beaucoup moins remis en cause personnellement. Je n’anticipe
plus systématiquement un échec quand je me lève. Même si mon travail n’est pas facile, je me
sens mieux armé pour y faire face. J’ai cette agréable sensation d’être séparés de mon anxiété
par un oreiller moelleux. »

Il existe des méthodes variées de relaxation. Ces méthodes de relaxation doivent être utilisées
en fonction de chaque individu et adaptées selon les circonstances. La relaxation est capable
de modifier la conscience d’une manière plus ou moins profonde, selon les méthodes. Nous en
évoquerons trois particulièrement efficaces :

  • La sophrologie
  • La méthode Jacobson
  • L’hypnose thérapeutique

 

La sophrologie

Le terme de sophrologie a été inventé par Alfonso Caycedo à partir de 3 mots du grec ancien (sos:
harmonie; phren: conscience; logos: étude). La sophrologie se définit donc comme la science de la
conscience harmonieuse.

L’originalité de la sophrologie est la relaxation dynamique qui s’appuie sur une série d’exercices
respiratoires conduisant à une élévation progressive de conscience en passant par les divers stades
propres aux Orientaux, qui sont la concentration, la méditation et la contemplation. Ces exercices
permettent de faire connaissance de façon approfondie avec notre propre corps, ses possibilités,
ses limites, ses formes. Pendant toute la première phase, l’attention se porte sur le corps et ses
réactions (concentration) ; dans la seconde phase, on se concentre sur un objet extérieur au corps
(méditation). Le troisième temps consiste à porter la méditation sur son corps, pour terminer par la

contemplation obtenue par des exercices agissant sur les organes des sens

La méthode Jacobson

Edmund Jacobson (1888- 1983 ) est un médecin américain. La relaxation neuromusculaire de
Jacobson, repose sur le principe de l'influence du contrôle somatique sur la réponse psychique, le
relâchement musculaire aboutissant à la détente mentale. Jacobson crée une méthode dont le but
est la réduction volontaire du tonus musculaire au repos. La relaxation, pour Jacobson, ce n'est pas
apprendre à dormir ou à se reposer mais, au contraire, apprendre à se conduire plus efficacement,
avoir une meilleure économie d'énergie pour un meilleur rendement.

L’hypnose thérapeutique

La pratique de l'hypnose est aussi vielle que le monde. Elle a été l’objet de nombreuses études,
expériences, controverses et a suscité beaucoup d’intérêt dans différents milieux.

Avec Mesmer (1734-1815) on ne parlait d'hypnose mais de magnétisme animal ou de mesmérisme et
l’on croyait fermement à un pouvoir personnel.

En 1921, Freud écrit : « le rapport hypnotique consiste dans l’abandon amoureux total, à l’exclusion
de toute satisfaction sexuelle. L’état amoureux sans tendances sexuelles directes échappe encore
à toute explication rationnelle, et sous beaucoup de rapports, l’hypnose est encore difficile à
comprendre et se présente avec un caractère hystérique. » Selon lui, la relation hypnotique est
une relation de soumission. L’hypnotiseur se substitue à l’idéal du Moi du sujet. C’est pourquoi il
abandonne l’hypnose pour créer la psychanalyse dans laquelle, estime-t-il le sujet est plus libre.

Avec Milton Erickson ( 1901-1980), l’hypnose devient un véritable outil thérapeutique. Pour Erickson,
l’inconscient est une entité bienveillante qui veille sur nous. Erickson pense que nous avons toutes
les ressources en nous pour aller mieux. Il s’agit seulement de les éveiller en particulier par la
suggestion. Il considère l’hypnose comme un état modifié de conscience permettant d’entrer en
contact avec ces ressources internes. La relaxation est un moyen privilégié pour atteindre la transe
hypnotique. Elle permet d’orienter l’attention vers les compétences internes de chacun d’entre
nous. En relaxation, l’esprit est particulièrement sensible aux suggestions ce qui rend le travail
thérapeutique très efficace.

Comment ça fonctionne ?

La relaxation permet de relâcher la tension psychique en faisant diminuer la tension physiologique.
C'est quand l'esprit ne recherche plus rien qu'il se détend. Elle nous fait entrer dans un état modifié
de conscience qui nous permet d’accéder à des ressources personnelles qui ont été mises au second
plan par le stress accumulé. Le relâchement gagne également les fonctions conscientes (cognitives)
et mettent au premier plan les compétences de l’inconscient. C’est ce qui permet à l’hypnose
d’opérer rapidement et avec efficacité.

Des études ont mis en évidence l’abaissement notable du rythme cardiaque chez les pratiquants des
techniques de relaxation issues de la méditation transcendantale. On observe également la baisse
de la consommation d’oxygène, la diminution de la tension musculaire, le ralentissement des ondes
cérébrales.

Les conditions du succès

Une relaxation efficace nécessite en premier lieu une réaction de confiance avec son thérapeute. Il
s’agit en effet d’une situation inhabituelle : on abandonne la vigilance normale pour se centrer sur
soi en faisant abstraction des codes sociaux et relationnels habituels.

Il est nécessaire également de trouver un espace et un temps à soi : isolé, tranquille, sans
sollicitations extérieures (téléphones, etc…)

La technique de base exige un réel effort d'attention et de la persévérance. À la longue, la réaction
de détente est de plus en plus facile à obtenir et ses effets sont de plus en plus durables.

Lorsque la relaxation est pratiquée avec régularité, une « réaction de détente » s’installe quand le
stress se fait sentir, de façon automatique.

Enfin, la pratique de la relaxation installe en soi de façon durable une sensation intérieure constante
de paix et de sécurité qui vous permettra de savourer tous les moments de votre vie !

 

Eva Marechal est Psychologue et Coach spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, relaxation, hypnose, PNL, thérapie systémique). Elle exerce au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter encabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam) / profil complet) (80€ / 45min)

Vues : 2490

Commenter

Vous devez être membre de Tous psys! pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tous psys!

Commentaire de Dupond Wassila le 24 juillet 2014 à 3:15
Bonsoir, je voudrais savoir si la relaxation pratiquée par soi même donne les mêmes resultats que celle pratiquée par un professionnel? Merci

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation