Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

 

Dans votre quotidien saturé de moyens de communication, dans lequel, d’un clic sur son portable,
on peut joindre qui on souhaite, dans lequel, vous pouvez converser simultanément avec des
interlocuteurs au Japon, en Amérique Latine et au coin de sa rue, vous vous dites que, comme dit
la chanson : « la solitude, ça n’existe pas ». Et pourtant… Vous vous demandez, une fois éteints les
écrans et les différents gadgets : que reste-t-il ?

La solitude est avant tout un sentiment subjectif. Pour certains, elle est le bienvenu dans le tourbillon
de notre vie, mais il arrive que s’installe une impression de pesanteur, de fatalité : nous choisissons
parfois d’être seuls mais d’autres fois, c’est la solitude qui nous choisit. L’isolement conduit à un
appauvrissement émotionnel qui renforce cet isolement. Puis, on reste seul parce qu’aller vers
les autres devient de plus en plus compliqué. On perd son tissu relationnel, par exemple, lorsque
l’on part à la retraite, lors d’un deuil, d’un déménagement, d’un changement professionnel. On a
tendance à se contenter des interactions existantes sans rechercher la nouveauté de la rencontre,
avec son risque. La timidité, une certaine paresse font que finalement, on se retrouve de plus en plus
seul.

Sortir de la solitude, c’est tout d’abord, renouer la communication avec soi-même : comprendre
ce qui freine notre curiosité ou notre envie d’aller vers les autres est le premier pas vers le
changement : est-ce un manque de confiance en soi ? Une déprime ? Un soutien thérapeutique
efficace peut vous aider à restaurer votre estime de vous-même.

Une fois retrouvé l’appétit vis-à-vis des relations humaines, nouer (ou renouer) des interactions avec
les autres est relativement simple. La belle rencontre est alors au coin de la rue !

Quelques conseils :

- Réfléchissez quelques minutes au nombre de contact que vous avez avec autrui dans la journée ou
dans la semaine.

- Réfléchissez au nombre de contacts nouveaux que vous avez eu la semaine dernière.

- Fréquentez-vous des groupes de personnes partageant vos passions ou vos hobbies ?

- Quelle est pour vous la définition d’une interaction positive ?

De nombreux moyens de sortir de la solitude existent en ligne, qui ne demandent qu’à être des
vecteurs de rencontres dans le réel :

http://www.facebook.com bien sûr, mais aussi :

http://copainsdavant.linternaute.com ou encore :

http://www.onvasortir.com qui propose des sorties par affinités.

Et n’oubliez pas : « Rien ne peut être fait dans la solitude. » Pablo Picasso


 

Eva Marechal
Psychologue et coach spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, relaxation, hypnose, PNL, thérapie systémique, thérapie familiale). Elle exerce 29 rue Dautancourt dans le 17ème à Paris. La consulter: 01 42 26 40 27.

Vues : 611

Commenter

Vous devez être membre de Tous psys! pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tous psys!

Commentaire de Godiva le 14 septembre 2012 à 19:37

Quoiqu'il arrive, nous serons toujours seuls avec notre souffrance. Personne ne peut souffrir à la place d'un autre.

Pour ce qui est d'ovs, je connais, mais qu'est ce qu'il y a comme cas sociaux : les gars en manque, ceux qui boivent, ou autre encore.  Parfois j'ai l'impression qu'on se retrouve au collège (et je suis gentille).

Immaturité, inconséquence, niaiserie. Un vrai panel de la population actuelle.

A la différence de Sandrine, je considère que les véritables échanges sont ceux qui nous poussent à apprendre de l'autre : une compréhension de l'être humain, mais on ne peut échanger nos douleurs.

Il faut faire attention à ne pas avoir de comportement "vampirique", j'explique. Beaucoup de personnes attendent des autres l'impossible, mais l'impossible n'arrivera pas, alors ils seront encore et encore en demande, jusqu'à ce que la personne en face craque.

Commentaire de SANDRINE le 15 septembre 2011 à 18:49

La pire des solitudes est celle qui malgré le fait que vous soyez entouré au quotidien par vos proches, ne vous comprennent pas et ne vous accorde aucune reconnaissance pour ce que vous pouvez ressentir ou subir.

On a beau être entouré, il n'empêche que nous sommes toujours seul au monde avec nous-même.

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation