Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour,
Ayant des souvenirs très flou de mon enfance, des images qui sortent de temps à autres à se demander si elles reflètent des souvenirs réels, j'avais pensé à la psychanalyse pour retrouver mon passé, savoir quel enfant j'étais.
Mais ce qui me bloque, c'est la peur des faux souvenirs induit. Comment savoir si un souvenir que vous penser retrouver et un vrai ? Mais surtout quel en sera la conséquence ?
Je veux me souvenir de mon enfance par de vrais souvenir, c'est important pour moi pour m'assumer entièrement. Pour cette raison, je me refuse "pour l'instant" à cette méthode.

Vues : 158

Réponses à cette discussion

Les souvenirs d'enfance sont enfoui en nous, on croit les avoir oublié, mais c'est juste qu'elle ne refont plus surface depuis très longtemps. Je connais une technique qui pourrait vous permettre de vous souvenir de votre enfance et des moments vécu. Je vous conseil de le faire en étant seule. Pour allez chercher ses profonds souvenir il faut réveiller l'enfant qui est en vous. Et pour cela, il faut vous comporter comme un enfant, en vous amusant, en jouant, en vous déconnectant du monde adulte et vivre comme un enfant. 1h suffit.

En vous comportant comme un enfant, vous faites appel à lui. Et donc, des images, des sons, des souvenirs devraient refaire surface. C'est plutôt original comme thérapie mais je peux vous assurer qu'elle marche. Et en plus de cela elle vous redonne plein d'énergie vitale. A la fin de votre séance, asseyez vous et contenter de voir ce qui se passe en vous. Vous allez vous sentir beaucoup mieux
Bonsoir Arben,
Je vous remercie beaucoup pour vos conseils, et merci également d'accorder tant d'importance aux autres, c'est toujours réconfortant de constater que certaines personnes s'intéressent aux autres.
J'ai essayé de me souvenir par le biais de photos de moi étant petite... mais rien.
La méthode que vous me proposez est assez originale, et je ne remet aucunement en cause son éfficacité.
Mais dans mon cas, je pense que c'est un peu plus compliqué.
Sans entrer dans les détails, il y a eu blocage dans ma petite enfance, blocage qui a duré plusieurs années. Bien sûr j'ai été suivi par je pense être des psychologues, mais les raisons de ce blocage ne m'ont jamais étés révélés, peut-être dans le but de me protéger.
C'est pour cette raison qu'il est important pour moi de réintégrer mon vécu comme il s'est réellement déroulé, et de ne pas me laisser influencer par des suppositions.
On est vulnérable lorsque l'on se cherche, vulnérable dans le sens ou l'on peut dans le désir de la connaissance de soi, croire en n'importe quoi.
C'est avec plaisir que je puisse vous aider.

Je reconnais que c'est pas facile de se souvenir de notre enfance, sauf peut-être des évènements qui ont marqué, comme par exemple la classe de neige, un ou 2 anniversaire, le temps passé avec la famille, les voyages, etc... si vous débrifer ses souvenirs et vous replongez dans ces moments, peut-être que vous vous surprendrez à reconnaitre qui vous étiez davantage. N'hésitez pas à parler avec vos parents si vous désirez savoir des choses sur votre enfance, ils en savent plus que l'on ne croit, il faut juste leur poser les questions. Bon courage !
Ce serait la solution d'interroger mes parents, effectivement, mais je n'obtiendrais pas les réponses à mes questions. Comme je l'ai dit, ma situation est un peu compliquée.
Vous savez c'est cruel d'entendre les autres parler de leur souvenir d'enfance, et vous incapable de vous identifier à ce qu'ils disent.
Pas de souvenir, pas de vécu... comme si vous n'aviez jamais existé, ou comme si tout ça nétait qu'un rêve... ou cauchemar.
Comme je l'ai décrit sur un autre forum (je ne sais plus lequel), qui traite d'une thérapie par le tunnel, notre subconscient occulte certains vécus, vécus que nous n'étions pas en mesure d'intégré. Je ne suis pas très convaincu par cette thérapie, elle me laisse perplexe.
Maintenant, sans sombrer dans la parano, occulter ou ne plus se souvenir ne signifie par autant que l'on a vécu des choses terribles.
SANDRINE a dit :
Ce serait la solution d'interroger mes parents, effectivement, mais je n'obtiendrais pas les réponses à mes questions. Comme je l'ai dit, ma situation est un peu compliquée.
Vous savez c'est cruel d'entendre les autres parler de leur souvenir d'enfance, et vous incapable de vous identifier à ce qu'ils disent.
Pas de souvenir, pas de vécu... comme si vous n'aviez jamais existé, ou comme si tout ça nétait qu'un rêve... ou cauchemar.
Comme je l'ai décrit sur un autre forum (je ne sais plus lequel), qui traite d'une thérapie par le tunnel, notre subconscient occulte certains vécus, vécus que nous n'étions pas en mesure d'intégré. Je ne suis pas très convaincu par cette thérapie, elle me laisse perplexe.
Maintenant, sans sombrer dans la parano, occulter ou ne plus se souvenir ne signifie par autant que l'on a vécu des choses terribles.

Daccord. Je sais que notre subconscient marche comme un disque dur, il enregistre tout, tout ce qu'on a vécu, et ce depuis le premier jour de notre naissance. Maintenant la question serait de faire appel à notre subconscient et de lui demander de nous faire revivre nos souvenirs d'enfance, chose que l'on fait en état d'hypnose. Comme dans les videos de Monsieur Lubszynski, quand il fait appel à notre inconscient en lui demandant de nous faire revivre des épisodes de notre vie. Ce n'est pas une technique facile à faire tout seul, mais c'est toujours un moyen. Je vous souhaite bonne chance pour trouver le moyen le plus efficace qui pourais vous aidez.

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation