Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Les grands dossiers: comment choisir un psy et une thérapie

 
http://mapage.noos.fr/cabinet.lub/dicopsycho.jpg http://mapage.noos.fr/cabinet.lub/specialiste.jpg http://mapage.noos.fr/cabinet.lub/groupe.jpg http://mapage.noos.fr/cabinet.lub/autotherapie.jpg

 

 

 

Psycho test, conseils psycho, émissions psycho… on ne dira jamais assez à quel point la psycho a envahi notre vie. Elle est partout la psycho : dans nos écrans, nos journaux, nos conversation… elle est partout la psycho mais au moment où on en a besoin, au moment où l’on a vraiment besoin d’aide, c’est comme si la psycho disparaissait et on se retrouve seul, démuni dans la recherche d’un psy. Le but de cette page est de vous faire économiser du temps et de la peine dans cette recherche, de vous fournir les infos dont vous avez besoin pour fixer votre choix. Vous découvrirez dans ces lignes les différents types de professionnel de la psycho qui existent et quelques conseils de prudence et de bon sens avant de vous lancer dans cette aventure que sera votre thérapie.

 

Quand consulter un professionnel de la psycho ?

 

A un moment, l’évidence s’impose : quelque chose ne va pas dans sa vie, on a lutté par ses propres moyens, mais là, on en peut plus et l’on sait que l’on a vraiment besoin d’une aide extérieure. Parce que l’on tourne en rond. Parce que l’on souffre trop. Parce quelque chose cloche dans son psychisme. Parce que l’on est décidé à changer. Mais pas seul cette fois.

 

A un moment l’évidence s’impose donc : « Il faut que je voie un psy. »

 

On a beau savoir que cette décision est la bonne, on la portera un moment comme un secret honteux. « Il faut que je vois un psy. » Les premiers gestes sont lents à se mettre en place, on hésite, est-ce vraiment nécessaire ? Un psy c’est pour les fous c’est bien connu. N’est on pas assez fort pour s’occuper seul de son psychisme ? Bonne excuse pour reporter la décision un peu plus. Jusqu’à ce que la pression soit trop forte, car on sait qu’on a besoin de l’aide d’un professionnel et qu’on consulte les pages jaunes, internet ou le réseau d’amis à la recherche d’un psy et de toutes les infos nécessaires. Le premier coup de fil prend souvent des jours. On ne sait pas pourquoi on est souvent honteux de voir un psy. On se sent faible, minable. Mais on le passe ce coup de fil. Et commence alors le premier pas dans l’univers de la psycho. La rencontre avec un professionnel disponible pour vous aider, compétent pour vous aider à faire évoluer votre psychisme.

 

 

Qu’est-ce qu’un psy exactement ?

 

Quand on parle de psy : on pense tout de suite à la psychanalyse, à Freud, au silence du divan. Il faut dire que la psychanalyse s’est taillée un beau monopole dans l’imaginaire de la psy. Quand on voit un psy pour la première fois on se tourne le plus souvent vers l’un des disciples de la psychanalyse. Or la psychanalyse n’est pas une psychothérapie (cf. articles : psychanalyse, psychanalyste), son but n’est pas d’effacer la douleur le plus rapidement, son but est l’exploration de l’enfance, de l’inconscient, du psychisme en général, pour en comprendre la constitution et en défaire sur le long terme, c’est-à-dire sur plusieurs années, les principaux nœuds. La psychanalyse est plus une quête, une recherche personnelle sur la voix de son psychisme, et si la guérison vient, « elle viendra en sus » comme le disait lui-même Lacan.

 

Alors si la psychanalyse n’est pas le type de psy que l’on recherche ? Vers quel psy, quel professionnel de la psycho, se tourner ?

 

Psychiatre, psychologue ou psychothérapeute ? Quel professionnel de la psycho choisir ? Il y a trop de choix, trop d’infos et donc beaucoup de confusions.

 

Quel type de psy est le psychiatre ?

 

Un psychiatre est avant tout un médecin. En s’entretenant avec vous il va poser un diagnostic et étiqueter la souffrance de votre psychisme sous l’appellation d’une pathologie. A partir de ça il va déterminer une médication la plus adaptée. Si les psychiatres sont remboursés par la sécurité sociale et s’ils sont le seul recours pour les pathologies lourdes (tendances suicidaires, dépressions profondes, schizophrénie, maniaco-dépression…) en revanche ils ne sont que rarement formés à la psychothérapie, c’est-à-dire aux techniques de changement (Hypnose, thérapies brèves, PNL), alternatives efficaces aux médicaments que d’autres professionnel de la psycho maîtrisent.

 

Quel type de psy est le psychologue ?

 

Le psychologue a suivi un longue et sérieuse formation théorique à la psychologie. Il est le plus souvent diplômé de l’université mais aussi d’écoles privées. Il a un niveau bac+5 et s’est spécialisé après le bac dans la psycho. A l’instar, du psychiatre, il n’est pas forcément formé à la psychothérapie pratique. S’il y est formé ce sera le plus souvent dans le cadre professionnel de la psychanalyse (qui n’est pas une psychothérapie à proprement parler) ou des thérapies cognitives et comportementales. Pour info, seule une petite partie des élèves en psycho rejoindrons la psycho clinique, c’est-à-dire l’exercice pratique de leur métier avec des patients dans le cadre d’un cabinet ou d’un hôpital. Les autres utiliseront leurs connaissance théoriques du psychisme pour venir grossir les rangs des Ressources Humaines, de la Recherche et d’autres domaines.

 

Quel type de psy est le psychothérapeute ?

 

Un psychothérapeute est un professionnel qui, excusez la palissade, a été formé à la psychothérapie. Il possède le plus souvent la maîtrise de plusieurs modèles thérapeutiques (PNL, Hypnose, analyse transactionnelle ou autres…) qu’il utilise de manière stratégique avec ses patients. Médecins, kinés, coachs, professionnels de la santé, parfois psychologues, les profils sont nombreux de ceux qui mettent en exergue l’efficacité de leur pratique thérapeutique.


Quelques conseils pour choisir votre psy !

 

Le pire comme le meilleur. Voilà ce que vous trouverez en consultant un professionnel de la psycho. Peu importe le type de psy d’ailleurs : psychothérapeute, psychanalyste, psychiatre, ou psychologue…vous en croiserez de très bon… vous en croiserez de très mauvais… vous en croiserez qui vous correspondront à 100% et d’autres pas du tout !

 

Alors laissez-moi vous donner quelques conseils de prudence en tant que psy. Choisissez si possible un psy qui vous a été recommandé. Quand vous l’avez au téléphone n’hésitez pas à lui demander des détails sur sa formation, les techniques qu’il emploie, l’horizon thérapeutique qu’il se donne pour soigner votre type de problème, ses tarifs, la durée de ses séances. Tout cela à de l’importance et il s’il vous répond ce sera un gage de confiance ! Prenez un premier rendez-vous. Et s’il ne vous convient pas, quelle que soit la raison : changez de psy ! Il ne faut pas hésiter à consulter plusieurs professionnels de la psycho avant de choisir celui qui vous ira.

 

Pour être direct et pragmatique en tant que professionnel de la psycho, mon principe est le suivant : une psychothérapie doit être « rentable ». Vous investissez votre argent, votre temps, vos espoirs et votre souffrance alors exigez en retour des résultats. Et si les changements dans votre psychisme tardent trop, si le contact ne passe pas, si la confiance n’est pas au rendez-vous : changez de psy ! Votre bonheur est trop important pour perdre son temps.

 

Benjamin Lubszynski est thérapeuthe et coach. Sa pratique est centrée autours des Thérapies brèves (TCC, Thérapie systémique, Hypnose clinique (approche éricksonienne), PNL, Gestalt Thérapie). Il exerce à Paris au 85 rue Lemercier dans le XVIIème.
(Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam) / profil complet) (70€ / 45')

 

 

 

TEST POUR CHOISIR SA THERAPIE

Psychanalyse ou Coaching? Thérapie brève ou longue? Face à la diversité des thérapies, un test simple pour savoir vers laquelle vous diriger. (cliquer ici, application développée avec Facebook)

TOUTES LES THERAPIES AU BANC D'ESSAI


HYPNOSE CLINIQUE

 

 

 

Qu’est-ce que l’hypnose ? D’après Jean Godin (in La nouvelle hypnose), l’hypnose « est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l’accompagnateur. Ce « débranchement de la réaction d’orientation à la réalité extérieure » qui suppose un certain lâcher-prise, équivaut à une façon originale de fonctionner à laquelle on se réfère comme à un état.
Ce mode de fonctionnement particulier fait apparaître des possibilité nouvelles : par exemple des possibilités supplémentaires d’action de l’esprit sur le corps, ou de travail psychologique à un niveau inconscient.


Qu’est-ce que l’hypnose concrètement ? Vous est-il déjà arrivé de conduire sur une route que vous connaissez si parfaitement que lorsque vous êtes arrivé vous ne vous souvenez plus bien du trajet que vous avez effectué, du temps qu’il a fallu pour l’accomplir, comme si tout avait eu lieu de manière automatique ? Vous est-il déjà arrivé à la fenêtre d’un train, devant la télévision ou dans un ascenseur de rêvasser et de ne même pas remarquer que l’on vous parlait? Vous est-il arrivé à la zone crépusculaire qui sépare la veille du sommeil et le sommeil de la veille, de rêver d’une façon plus consciente, forte d’images plus vivantes ? Si oui, vous avez déjà été dans un état hypnotique et l’hypnose déjà familière ne vous surprendra que par ses résultats.


Quelles sont les idées fausses à propos de l’hypnose ? Si l’hypnose est, hélas, encore le plus souvent connue par le biais des spectacles de cabaret et de l’imagerie télévisuelle, elle s’impose désormais comme un outil primordial à la relation d’aide ; elle permet en effet d’amplifier les expériences et de travailler en prise directe avec l’inconscient. Une stratégie unique, efficace et rapide donc ainsi que respectueuse de la liberté du patient qui à chaque moment peut sortir de transe s’il en éprouve le désir.
PNL (Programmation Neuro-Linguistique)

 
Au milieu des années soixante-dix deux psychologues, Richard Bandler et John Grinder, conjointement cybernéticien et linguiste décident d’observer les plus grands psychothérapeutes de leur époque afin de synthétiser, modéliser et pouvoir reproduire leurs stratégies et techniques. C’est ainsi qu’ils se mettent à filmer Milton Erickson qui révolutionne l’hypnose et les thérapies brèves, Berne l’inventeur de l’Analyse Transactionnelle, Friedrich Perls le père de la Gestalt ainsi que Virginia Satir qui bouleverse la pratique des thérapies familiales. De ces milliers d’heures d’enregistrement et d’observation ils tirent une brillante synthèse de l’excellence thérapeutique : la PNL. Plus qu’une géniale boîte à outil pour la relation d’aide c’est une méthode efficace et rapide de changement. Des concepts comme les ancrages, la synchronisation vont achever de redéfinir le visage de l’actuelle psychothérapie.
EMDR / MIMO

 

L’EMDR est un nouveau protocole de thérapie brève qui emploie la stimulation sensorielle des deux cotés du corps (grâce au mouvement des yeux mais également grâce à des stimulations cutanées et auditives), pour engendrer un dénouement rapide des symptômes liés au passé. Au départ remarqué et validé scientifiquement (cf. rapport INSERM) pour son efficacité remarquable dans le traitement des Etats de Stress Post-Traumatiques (ESPT ou "PTSD"), l’EMDR a démontré depuis lors son utilité dans la résolution des problématiques de phobie, de stress, d’attaque panique…

L’EMDR ou Eye-movement Desensitization and Reprocessing a été développé à la fin des années 80 par une psychiatre américaine : Francine Shapiro. Le livre de David Servan-Schreiber : Guérir, a participé au développement de cette méthode en France. Afin de garantir la qualité des standards d’application de cette méthode, l’association EMDR France est la seule habilitée à délivrer des formations et des habilitations à pratiquer.
THERAPIE SYSTEMIQUE (PALO ALTO)

 

Plus connues sous le nom de l’école de Palo Alto, les thérapies systémiques se placent sous le double héritage de Grégory Bateson pour sa conceptualisation et de Milton Erickson pour son inspiration.

Prenant la base de dix séances pour asseoir une amélioration définitive chez le patient, elles sont la tête de proue des thérapies brèves. Injonctions paradoxales, prise en compte de l’individu dans son système d’interaction, utilisation des niveaux de discours, les thérapies systémiques ont mis au point une stratégie complexe qu’adaptative et efficace.

GESTALT

 
La Gestalt-therapie, aussi appelée Gestalt, est une psychothérapie qui analyse l'expérience "ici et maintenant" et la responsabilité personnelle. Elle fut créée notamment par Fritz Perls, un psychiatre et psychanalyste allemand, émigré en Afrique du Sud puis aux É.-U., son épouse Laura Perls et Paul Goodman. L'ouvrage fondateur est intitulé Gestalt Thérapie; co-écrit avec Paul Goodman et Ralph Hefferline, il est paru en 1951.

Gestalt vient du verbe allemand gestalten, qui signifie « mettre en forme, donner une structure ». C'est la thérapie reine pour gérer ses sentiments, les exprimer et mettre à distance son passé.
TCC (Thérapie Cognitives et Comportementales)

 
Les Thérapies Cognitives et Comportementales ont développé des protocoles de soin très concrets et efficaces basés sur ce que l'on nomme les prescriptions de tâche, des exercices pratiques qui permettent d'agir sur les mécanismes de nombreuses difficultés (stress, phobies, obsessions, TOC, crises d'angoisse).
MEDITATION EN PLEINE CONSCIENCE (MINDFULNESS)

 
LE COACHING
 


Pour comprendre le phénomène coaching, il faut en comprendre l’origine et suivre sa formation. Dans les milieux sportifs américains on nomme coach, celui qui entraîne les sportifs. Mais le coach est bien plus qu’un simple entraîneur professionnel. Son métier ne se résume pas à cela : il est non seulement responsable des résultats sportifs de ses coachés mais encore de leur équilibre mental. Il les aide, les écoute, les conseille, les motive souvent bien au-delà des limites du sport. Il s’occupe en quelque sorte du management des athlètes mais pas uniquement : le coach est tour à tour confident, conseil et entraîneur. Et c’est avant tout un professionnel, toujours disponible.Au fur et à mesure de la généralisation de cette pratique, l’évidence suivante s’est imposée : les résultats sportifs dépendent de l’athlète, certes, mais aussi pour une grande part de la qualité de son coach. Désormais tous les sportifs de haut niveau ont leur coach professionnel. Et leur pratique est prise très au sérieux.Par la suite les dirigeants d’entreprises américains, souvent anciens sportifs universitaires, ont compris l’intérêt des coachs dans le milieu professionnel. Ils se sont entourés d’hommes de confiance, de confidents à même de les aider à mieux réaliser leur tâche, à améliorer leurs techniques de management. Plus tard les cadres, les salariés, puis les particuliers ont eu recours à des coachs. Ainsi du monde sportif à la vie professionnelle, puis personnelle, le coaching s’est généralisé.

Lire le dossier complet

 

LA SOPHROLOGIE


 
LA THERAPIE DE COUPLE

 
LA THERAPIE FAMILIALE

 
SEXOLOGIE (SEXOTHERAPIE)

LA THERAPIE DE GROUPE





















Vues : 7030

Commenter

Vous devez être membre de Tous psys! pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tous psys!

Commentaire de guerri abdelghani le 21 janvier 2015 à 13:41

bonjour les amis je cherche des livres en pdf

Commentaire de licoeur le 4 mai 2014 à 17:49

Bonjour,  je voulais faire le test sur Facebook, donc je me suis connectée,  pour savoir pour ou vers ou  quelle thérapie choisir ?  Mais ca ne fonctionne pas ?  "sa dit" : cette page ne peut pas s'afficher ??? Aidez moi s'il vous plait, car je veux faire ce test ....

Commentaire de Godiva le 14 septembre 2012 à 19:27

J'ai une question :

Est ce qu'il y a des limites à la thérapie ? exemple des traumatismes graves.

Commentaire de chaabi mimi le 11 mai 2011 à 0:55
svp si tu peut ............. je veus demender quel est la technique de la dynamique de groupe ( en vedio ) svp 

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2017   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation