Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour a tous

Voila 8 mois que je sombre dans la tristesse
Enfin je sais même pas ou je vais
J’ai tout pour moi dans la vie : une famille normale, un toit ou dormir, un bon lycée, de bonnes amies, je n’ai pas de problème de santé, etc

Mais voila depuis quelques temps que je vais mal, je pleure tous les soirs (je m’enfermais dans les toilettes de mon lycée pour pleurer), je me mutile, j’ai de mauvaises pensées, je change et ma famille le remarque

Ma famille n’a pas de problèmes mais je ne m’entends pas très bien avec mes parents ni même avec mon frère, et maintenant on se dispute beaucoup

Je deviens paranoïaque, et la pitié ou l’amour pour les gens pars. Enfin c’est a dire que je ne ressens rien pour les gens
Ni même pour mes amis

Je ne sais pas si je suis claire dans ce que je dis, mais en gros il pourrait mourir je me foutrais

Je parle mal aux gens, et je commence a me faire de plus en plus d’ennemis
Je ne dors pas la nuit, et quand je dors, je fais de drôles de rêves

Bref je ne sais pas si je pourrais continuer a vivre

A vrai dire, la seule personne pour le qui j’ai un peux d’affection, c’est pour une de mes deux meilleures amies.
Mais elle est suicidaire et j’ai l’impression qu’on se tire mutuellement vers le bas (on boit ensemble, on fume ensemble, on se drogue, etc)
On s’est dis qu’on sauterais ensemble du toit de chez elle le jour de l’an

Mais a chaque fois que je pleure je culpabilise
Je suis horrible
J’ose me plaindre alors que j’ai tout

D’ailleurs je ne sais pas pourquoi j’écris ici alors que je n’ai pas envie de vivre
Mais quelque chose en moi me dit que je fais une connerie. Donc je vais l'écouter

Mais je ne pense pas y arriver seule, ni avec mes 2 amies, ni ma famille

J’ai pensé au psy mais c’est payant et je suis encore mineure donc je ne vois pas comment je pourrais
Donc je pense que je vais abandonner

Mais malgré tous si quelqu’un peut « m’aider » je ne refuse pas

Merci

Vues : 60

Réponses à cette discussion

Et je suis là pour t'aider.  Sans aller voir un psy (moi non plus je n'ai pas les moyens) tu peux en parler à ton médecin généraliste. C'est peut-être tout simplement un problème chimique dans le corps qui entraîne tout cela (c'est incroyable ce que la chimie peut nous faire subir). De toi à moi je n'ai pas non plus trop le goût à la vie en ce moment alors que moi aussi j'ai absolument tout, je suis comblée par la vie. C'est peut-être un problème dans l'atmosphère, peut-être même dans l'univers (on sait maintenant que les tempêtes solaires envoient des radiations qui perturbent les êtres humains). Il y a souvent des explications scientifiques et rationnelles à notre mal-être. En attendant tu peux aller sur des blogs de développement personnel, lire des conseils de gens positifs (moi ça m'aide). Et surtout ne fais pas de "connerie" comme tu dis, imagine le mal que tu ferais à tous ceux qui t'aiment (et il y en a sûrement plus que tu ne penses). Et puis tu as un chemin de vie à vivre, à assumer, c'est ton devoir. Des gens vont avoir besoin de toi, tu vas sûrement dans ta vie connaître d'immenses bonheurs dans l'avenir. Pour l'instant tu n'y crois pas mais crois moi, c'est inouï les surprises que la vie parfois peut réserver. Fais moi confiance, garde foi en la vie et en l'avenir même dans les moments les plus difficiles. Et puis essaie d'arrêter de boire, fumer, te droguer, cela abime ton corps, tu mérites mieux que cela. Lance toi ce défi, tu n'y arriveras peut-être pas tout de suite mais c'est un but à atteindre et quand tu l'auras atteint tu seras tellement fière de toi. Car tu n'es pas n'importe qui, tu es TOI, personne unique en ce monde. Je te promets, la vie vaut la peine d'être vécue.

bonsoir, quel désespoir dans ce texte, j'espère que nous serons nombreux à te répondre. Tu es si jeune mais si tu est venu écrire sur ce site, celà veut bien dire que tu as encore envie de vivre. C'est un véritable appel au secours et je suis triste que tu ne puisses pas trouver du réconfort, de l'aide et de la force auprès de ta famille. J'ai l'impression que tu ne sais pas ce qui a provoqué ce mal être ou alors tu n'oses pas à en parler. Mais ici, tu peux tout nous dire, nous ne sommes pas la pour te juger, au contraire.

Moi aussi, je sais ce que c'est la dépression et aussi l'envie de mourir, je suis passée à l'acte mais j'ai réagi assez vite, je savais que j'aurais fait du mal à la seule personne qui m'est cher. C'est un combat de tous les jours car en plus j'ai une maladie incurable et non reconnue, c'est très dur de travailler, mais je m'accroche et j'essaie de profiter au jour le jour.

Pour le psy, ce n'est pas une mauvaise idée mais tu es obligée d'en parler à tes parents et celà semble très dur pour toi.

en tout cas, sache que je suis là à ton écoute, que tu peux tout me dire, sans hésitation. j'espère que tu vas me répondre.

je te fais de grosses bises en attendant.

Merci beaucoup ça me fait plaisir

Mais j’ai l’impression d’être trop dur...
Comme je le dit j’ai tout pour être heureuse et ce que je trouve honteux c’est qu’il n’y a pas de raison a tout cela

C’est juste un jour j’ai rencontré ma « meilleure amie » et j’avais entendu qu’elle se mutilait
Et c’est ce jour la que j’ai eu un ?déclic?
J’avais l’impression qu’il me manquait un truc dans ma vie
Je la trouvait vide
Je trouve la vie inintéressante et inutile, je ne vois pas en quoi aimer, travailler, nous servirait a quelque chose
D’autant plus que pour l’univers nous ne sommes rien, alors qui se soucierait de nous?

Et je me suis enfermée dans une boucle, une boucle sans fin
Je n’ai pas envie d’être heureuse, ça me fait peur
Du coup je fais tout pour être malheureuse
Et ça tourne en rond
Parce que je trouve que être heureux c’est nul
On devient comme aveuglé et bête

Alors qu’en vérité je suis bien, enfin mieux que si j’étais heureuse

Désolée ça va être très long et je suis compliquée

Mais quelque chose m’a fait peur
Enfin plutôt me fait peur toujours

C’est parfois je rentre dans des espèces « de phase »
Une phase ou je ne souris jamais, où je tourne comme au ralentit, où je ressens rien

Une autre phase ou je suis pétillante et joyeuse enfin j’ai pas besoin de me forcer quoi

Sauf que la dernière c’est la pire
J’ai l’impression que je me contrôle plus
Ça m’arrive souvent mais je saurais pas la décrire donc je préfère donner un exemple

Un jour j’étais avec ma petite cousine sur une aire de jeu
Un petit garçon prenait son temps ou je sais plus trop ce qu’il faisait mais ça m’a énervée (je précise que je le connaissais pas)
Je l’ai attrapé par le bras et je lui ai appuyé mes ongles dans sa peau jusqu’au sang
Et après j’ai eu des problèmes avec ses parents mais c’est pas important

Par exemple dans cette phase à table j’ai failli tuer mes parents, je pourrais le faire de sang froid je pense que ça ne me ferait rien (dans cette phase)

Je sais c’est très gros et ça m’effraie beaucoup et j’ai l’impression que ça arrive de plus en plus souvent et que c’est difficile à contrôler

(J’ai déjà poussé ma petite cousine dans les escaliers à cause de ça)

Mais j’ai remarqué que toutes ses phases et ma rencontre avec mon amie coïncidait

Et elle aussi m’a dit qu’elle voulait tuer la copine de son ex donc c’est normal?


Voila j’ai fini

Désolée je comprends que vous ne voudriez plus me répondre parce que vous me trouvez folle j’ai l’habitude d’être traitée de folle


Merci beaucoup
(Désolée pour les fautes j’ai du mal)
En fait je sais pas si j’ai bien fait d’en parler j’en ai jamais parler a part a mon amie

bonsoir,

si tu fais très bien d'en parler, même si c'est long, celà n'a pas d'importance. Tu dis que tu as tout pour être heureuse, mais je pense que ce n'est pas vrai, quelque chose ou quelqu'un t'a déclenché ce mal être. Ta dépression n'est pas venue toute seule, sans raison. je ne sais pas si tu sais ce qui l'a pu la déclencher et si tu peux nous en parler. je ne te jugerais pas.

moi aussi, dans mes périodes plus fortes de dépression, je me vois me débarrasser de la personne que je hais le plus, qui m'a fait du mal et qui risque de continuer, je voudrais le voir mort, tu ne peux pas savoir comment j'en rêve, que j'ai espoir qu'il lui arrive quelque chose. Mais malgré tout, je m'accroche à tout ce qui m'apporte un peu de bien dans les moments de répit.

Alors si tu veux nous expliquer pourquoi ou du moins depuis quand tu es dans cet état, ce qui a pu le déclencher, parle, nous sommes là pour toi, dis toi que nous sommes nombreux à être dans un état de déprime, de dégout, tu n'es pas seule, chacun de nous avec notre histoire.

et ne dis jamais plus que tu es folle, non tu es malheureuse, c'est tout à fait différent.

j'attends ton message, n'abandonne pas, écris nous

Merci encore de répondre vite

Comme je l’ai dit avant j’ai beau chercher, le seul truc que je perçois c’est ce dont j’avais parler, le manque

Je suis surdouée (enfin je savais juste lire et écrire en grande section, ce qui n’a rien d’incroyable)
J’ai une maladie de peau a la jambe, une dépigmentation qui forme une tache blanche sur une peau plutôt bronzée, mais mon père m’a appris a l’aimer
Mon père nous a abandonné quand j’avais 3 ans, depuis je le vois que 1 année sur 2
J’ai un beau père pas très gentil

Mais je n’ai jamais souffert de tout ça

Comme je l’ai dit c’était juste un espèce de manque
Je trouvais ma vie nulle

Sauf que le problème c’est que je cherche des gens à qui parler et je me suis retrouvée sur un vieux site de tchat pour ado (remplis de pedophiles)

D’habitude je parlais a mon amie mais ça fais assez longtemps qu’elle répond pas

J’ose me plaindre alors que des gens ont vécus des événements tragiques, et moi je pleure parce que ma vie est ennuyante

Bref

C’est juste une crise d’ado de merde

Merci

Je ne pense pas que celà soit juste une crise d'ado. Est ce qu'avec ton amie, vous arriviez à échanger vos mal être. J'ai l'impression que vous vous poussez toutes les deux vers le bas, c'est très dur de trouver du réconfort et un peu d'aide quand la personne à qui tu tiens le plus, n'est pas bien dans sa peau. Je ne sais pas pourquoi ton amie s'est mis à se mutiler, mais j'espère que tu ne le fais pas, tu peux tu le sais me répondre franchement, je ne suis pas là pour te juger, j'espère juste t'apporter un peu d'aide à moindre niveau bien sur.

le manque que tu parles, c'est le manque d'amour, de considération, que l'on prenne soin de toi (et là je parle de ta mère et de ton frère). Ta mère ne t'as jamais vu pleurer et ne t'as pas tendu la main ? il faudrait absolument que tu trouves une personne de confiance (en plus de ton amie) à qui parler, un adulte éventuellement mais face à face; c'est sur que l'on te dira qu'un psy est là pour t'aider, mais pour mon cas, je préfère me battre toute seule contre la dépression, m'accrocher à de toutes petites choses.

Malheureusement, personne ne peut te prendre ton mal, c'est un combat de tous les jours. je ne sais pas, commence par me dire tout ce qui te plait, même si c'est pas grand chose.

j'attends ta réponse.

à très bientôt

bises

Je me suis déjà mutilée, et je pense le refaire

Je n’ai jamais aimé ma famille, et je ne pense pas qu’une vrai famille me manque

Mais je suis égoïste, j’ai remarqué que quand je commence à aller un petit peu mieux, ça me fait peur, et je veux direct aller mal alors que d’autres gens sont réellement dans le besoin et se battent tout les jours pour en sortir
Je trouve que la vie est si fade quand on est heureux

Et non ma mère ne m’a jamais vu pleurer, elle me trouve plutôt étrange et ingrate

L’infirmière a déjà vu mes marques, mais elle n’a pas posé plus de questions que ça
Mon amie est en peine de cœur, et elle a déjà essayé de se suicider, une fille l’a sût et elle l’a dit a l’infirmière
Elle a appelé les services sociaux et c’est parti assez loin
Donc je ne veux pas que ma famille soit au courant

Mais je tenais un journal où je marquais toute mes peines, ma vie, tout, ça m’aidait un peu d’écrire
Mon frère l’a trouvé et la lut
Et il a marqué dedans des choses qui m’ont blessés, mais on n’a jamais parlé de ça face a face

Sauf que le problème c'est qu’il me fait du chantage, je dois faire des choses pour lui, ou alors ils balancera mes secrets dans tous le lycée, ainsi qu’a mes parents

Bref là je m’éternise sur ma vie

J’ai remarqué sinon que riais dans des situations étranges, quand j’ai mal, je rigole, quand quelqu’un meurt dans un film, je rigole, ou quand mes parents parlent d’histoires d’enlèvements et de toutes sortes de choses, je rigole, mais ce n’est pas un rire de joie

Donc j’ai 2 questions, est-ce normal de vouloir être triste et de tout faire pour le rester mais en même temps souffrir, et est-ce normal de rigoler pour tout ce qui est triste

Merci d’avoir tout lu et de continuer de me répondre

Bonsoir, désolé de ne pas t'avoir répondu plus tôt, ma maladie a pris le dessus et après la journée de travail, je souffrais vraiment trop et je ne pouvais plus rien faire. je ne veux pas que tu penses que je t'ai oublié.

j'ai bien lu ton message et répondre à tes questions n'est pas évident, un psy arriverait surement à te répondre.

Pour moi, quand tu dis, est ce normal de vouloir être triste, j'aurai tendance à te répondre non, mais d'après ta vie, tu n'as jamais rien eu qui te rende heureuse, tu n'as l'air d'avoir connu que la tristesse, alors pour toi, c'est normal que tu veuilles rester et vivre de cette façon.

Par contre, ton frère, excuses moi, m'ai n'a rien dans la cervelle, au contraire, il est pervers et profite de ta faiblesse. Mais si tu réfléchis, s'il met à exécution la menace, tes parents vont remarquer comment tu es là, le personnel dans l'école où tu es aussi, si personnes ne réagit à ton appel à l'aide, alors je ne comprends plus ce monde.

combien de temps dure le chantage avec ton frère, et as t'il ton journal, ou une copie, car sinon, il peut bien parler mais ne rien prouver, tu peux nier.

et en ce qui concerne la seconde question, c'est normal pour toi car tu n'as que la tristesse qui représente ta vie, malgré la souffrance que tu endures, mais c'est un rire faux comment tu le dis, "ce n'est pas un rire de joie".

je ne suis pas très contente de moi car je ne trouve pas vraiment de solution pour te faire changer un peu d'opinion et de ne pas voir tout en noir. C'est sur que la vie est dure surtout quand tu n'as personne, à part ton amie, qui t'aide à t'en sortir, qui te donne surtout la force de te battre.

je trouve dommage que les personnes qui ont créé ce forum, c'est à dire les psys ne participent pas à ce genre d'échange et  nous laissent tous nous dépatouiller comme on peut dans notre dépression, ect...

à très bientôt

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2019   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation