Tous psys!

Site d'entraide psychologique. Pour l'accès aux MP3, abonnez-vous à psy-coach.fr

Bonjour,

J'ai un gros problème concernant l'amitié. Je n'arrive pas à me faire des amis, surement parce que je suis timide et la première de la classe... Je ne sais pas comment font les gens pour réussir à discuter pendant des heures. Je n'y arrive pas , je n'ai rien à dire d'intéressant ou de drôle dans ma vie comme les autres. L'année dernière, j'avais une "amie" mais du point de vue de ma famille, je la suivais plutôt comme son ombre sans me manifester. Et je crois bien que c'est ce que je faisais. Elle a déménagé alors je me suis retrouvé seule en début d'année. Je me suis réfugiée derrière les livres, je le fais maintenant depuis 9 mois, et je crois bien que je ne pourrais pas continuer éternellement. J'ai maintenant une nouvelle "amie", une fille d'une professeure à l'école primaire. Mais bon, on ne parle que de notes, de moyenne et de travail. Je ne sais pas vraiment si elle tient à moi, si elle me considère vraiment comme son amie. Elle m'attend aux toilettes, on mange ensemble et on fait les travaux de groupe ensemble. J'ai plus l'impression que c'est mon binôme plutôt qu'une amie. On se parle peu le midi et j'ai l'impression qu'elle s'ennuie, je ne sais pas vraiment en fait. J'ai réfléchi à ma situation seule, et je pense que j'ai donné une image de moi : la fille fermée, planquée dans les livres et première de la classe. Je ne veux pas changer cette image, mais j'aimerais aussi pouvoir m'ouvrir sans penser au regard des autres. Pour l'instant, je vis comme une double vie : une vie à l'école, où je ne parle quasiment jamais, où je n'ai pas beaucoup d'émotions et peu de réactions, et une vie où je chantonne souvent, où je suis libre de cette image de moi, où je n'ai pas à me soucier de faire une discussion, une vie où je suis libre. J'ai même un langage propre à moi que j'utilise sans avoir peur des réactions de ma famille. Je n'arrive pas à mélanger ces 2 vies pour n'en faire qu'une seule. Je suis pleine de doute. 

Merci d'avance pour vos réponses et désolé pour ce long mesage.

Vues : 69

Réponses à cette discussion

Bonjour Amandine, 

Je comprends ta situation, c'est aussi un problème auquel il m'est arrivé d'être confronté. Une question que je me pose, c'est quels sont les sujets que tu aimerais aborder dans une discussion ? 

Tu dis que tu aimerais t'ouvrir sans penser au regard des autres. Est-ce que c'est que tu aurais peur de montrer cette partie de toi qui chantonne et qui est libre ? 

Bonjour,

Je pense que parler autour de mes centres d'intérêt serait bien, c'est-à-dire la lecture et les jeux vidéos.
Oui, je ne veux pas montrer cette partie de moi car je ne l'assume pas vraiment à l'école, si l'on peut dire ça. En vérité, des moments seule au milieu de la cour me font parfois du bien. Je me parle à moi même de ce qui s'est passé dans la journée et de ce qui se passe autour de moi, je chantonne et je réfléchis sur moi même. Jusqu'à ce que mon "amie" revienne des toilettes. Après ça, je reprends mon autre image. Je me demande des fois si je suis une solitaire, mais je voudrais sympathiser avec les autres pour ne pas manger seule, pour avoir une personne sur qui compter pour un travail de groupe,...

Et pourquoi ne pas parler de ces sujets qui t'intéressent à cette amie ? Ou même à aller vers d'autres personnes qui partagent ces mêmes centres d'intérêts ? C'est plus simple que l'on se l'imagine et c'est en faisant des rencontres que l'on se crée de nouveaux cercles d'amis. 

Une question me vient, est-ce que tu penses qu'il serait possible d'ouvrir un petit peu plus la porte pour cette version de toi qui se sent plus libre ? Bien sûr je ne parle pas d'ouvrir grand la porte et de changer de personnalité, mais d'essayer par moments, de laisser un peu plus vivre cette autre version de toi. 

Eh bien, j'aime surtout la romance physique, douce, parfois sauvage. C'est mon genre littéraire préféré, mais pour une fille de 14 ans, je trouve que c'est bizarre d'aimer ça. J'apprécie ça depuis 3 ans, et je n'en ai parlé qu'à mon frère, qui garde le secret et semble même l'avoir oublié. Je ne pense pas pouvoir parler de ça à mon amie et discuter de mes imaginations de scènes de romance entre deux personnages d'un livre/drama coréen/manga comme ça. Elle va sûrement me trouver bizarre, et je doute que quelqu'un dans mon village perdu ait la même passion que moi. Elle n'a pas de console de jeux et ne connait pas grand chose dans le domaine du jeu vidéo, parler de ce centre d'intérêt ne sera pas très divertissant.

Je pense que oui, je pourrais essayer de montrer des bribes de mon autre moi, mais ce serait progressif, et surtout très lent au début. 

Ne t'en fais pas, ce n'est pas aussi bizarre que tu ne le penses, chacun à ses petits trucs et j'ai eu des amies qui parlaient de ça librement quand j'étais au lycée. C'est juste une question de temps. 

Mais je suis sûr que dans ton village, quelque part (peut-être bien caché) il y a quelqu'un qui aime les mangas, les dramas coréens etc. Tu peux peut-être aborder le sujets des mangas ou des dramas parfois sans forcément parler de romance sur le coup et puis un jour où l'autre tu tomberas forcément sur quelqu'un qui aime ça également. Et n'en parlons pas pour les jeux. 

Oui, prends ton temps pour trouver cet équilibre entre ces deux facettes de toi-même, et à tu finiras par rencontrer des personnes avec qui tu auras le sentiment que tu peux être 100% toi-même ;) En attendant, de temps en temps, n'hésite pas à lâcher un peu de lest et ça ira.  

D'accord. Merci pour m'avoir donner des réponses à mes questions, ça fait du bien de se confier. Je voulais juste savoir, comment les gens vous ont regardé lorsque vous avez changé ? Vous avez dit dans votre première réponse que " c'est aussi un problème auquel il m'est arrivé d'être confronté. ". 

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2021   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation