Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour,

Je suis en recherche d'aide désespérément. je suis séparée depuis 7 mois et il y a un enfant de 7 ans issu du couple. la personne avec qui j'étais montrait des signes d'une personnalité borderline mais probablement que notre couple le contenait. j'ai passé de très bons moments avec lui et je l'ai aimé intensément. Cependant pendant notre vie de couple de très nombreuses disputes débordaient terriblement. Il m'insultait, me rabaissait et me faisait peur. Cela durait plusieurs jours où même le fait de me voir effondrée ne le calmait pas puis il passait ensuite dans une phase de remise en question de prise de conscience et voulait arranger les choses. Il pouvait parfois tenter de se faire aider (bien qu'il ait quasiment tout le temps refuser les thérapies) mais cela ne durait pas et ça recommençait. Il a été violent à trois reprises et jurant ensuite de ne plus recommencer. je savais au fond de moi que cela ne pouvait plus durer et surtout ce qui me tuait c'était de voit qu'il n'avait aucune retenue devant notre fils.

C'est lui qui a voulu me quitter par conscience dans un premier temps du mal qu'il faisait et peur de recommencer. Mais très vite après la séparation quand il a compris que cette fois ci je ne reviendrai pas et ne pardonnais pas il a commencé à être agressif. Le harcèlement a commencé, du chantage odieux des menaces très graves. Il s'était pourtant mis avec quelqu'un pendant un temps mais cela n'a rien empêché.

Ce qui me terrorise aujourd'hui c'est que malgré un dépôt de plainte et le temps qui est passé cela ne se calme pas et on passe de messages ou il me dit ne pas pouvoir vivre sans moi a un retour d'insultes et intimidations, il vient maintenant physiquement chez moi pour hurler et m'intimider. Notre fils est maintenant mêlé à ça. Le curseur monte de plus en plus. Quand je ne lui répond pas il prend ça pour du mépris et redouble d'agressivité, suite à la plainte ça a été pire. Je ne peux rien faire ou dire sans être scrutée jugée et malmenée. Il menace de partir ou de se suicider mais n'en fait rien. Il n'a aucun entourage familial et très peu de gens proches de lui.

Je ne sais réellement plus quoi faire je sais que je dois essayé de me laisser moins atteindre par ses assauts mais il m'a à l'usure et je fini par être tellement mal que je ne fais que survivre et jouer mon rôle de mère ramassant les pots cassés.

Help

Merci

Vues : 134

Réponses à cette discussion

Bonjour Margoz,

j'ai pris connaissance de votre appel au secour , et si je me permets de vous écrire c'est parçe que j'ai eu moi aussi une mauvaise expérience avec une relation toxique.

D'apres çe que vous écrivez  vous dites que vous êtes separee depuis 7 mois  et que vous avez un petit garçon de 7 ans si je comprends bien votre relation de couple date à peu près d'une dizaine d'années plus ou moins.

Vous devez comprendre , que l'on effacé pas une relation de tant d'années aussi facilement en ce qui concerne votre partenaire.

pour lui c'est plus compliqué, pour la simple et bonne raison , qu'il a des difficultés à reconnaître son échec .

et pour vous c'est plus dur puisque vous êtes dans la souffrance , que Vous etes tres partagée dans la mesure ou vous éprouvez toujours des sentiments pour cet homme.

je reconnais que c'est très déstabilisant, et que vous ne savez pas trop comment faire face à ce type de situation.

D'abord il vous faut beaucoup de volonté , pour tenir bon et ne pas tomber dans son piège qui devient une spirale à n'en plus finir .

pour votre sauvegarde et celle de votre enfant , vous devez mettre du temps et de la distance avec lui , il faut vous protéger  et surtout votre enfant, dans un deuxième temps gardez avec vous toutes preuves qui pourraient vous agresser verbalement ou écrit ou vidéo ou médicales.

Il faut toujours penser à sauvegarder tout cela afin de vous protéger en cas de problèmes juridiques .

essayez de les confier à une personne de confiance .

Ensuite essayez aussi de mettre de la distance géographique avec lui pour ne pas être harceler tout le temps, changer de n° de tel avoir deux lignes .Ceci pour ne pas être trop perturbée dans votre vie de tous les jours.

toujours dans le sens de se protéger.

Je pense que çe Monsieur , Mais cela n'engage que moi doit être un pervers , manipulateur, et pour cela il n'y a que la fuite .

Eloignez Vous de lui, et demander à avoir un rendez vous avec un juge aux affaires familiales pour prendre des décisions en ce qui concerne votre enfant dans un cadre de juridiction légale .

vous ne devez pas attendre trop longtemps , Vous ne dites pas si vous êtes entourée par des amies, ou de la famille pour vous soutenir dans cette épreuve douloureuse .

Je sais par expérience que l'on a un besoin tellement énorme de parler à quelqu'un pour vider ce trop plein , d'angoisse ,de stress et de peur .

Je connais tellement bien cela.

quoiqu'il'en soit  n'hésitez pas écrire , se sera avec plaisir que je vous répondrais , il y a tellement peu de personne pour aider ...

A tres bientot de vous lire Margoz.

Anthinea

Bonjour,

Tout d'abord merci beaucoup pour votre réponse et le temps que vous avez pris.

J'entend ce que vous me dites et surtout quand vous parlez du temps qu'il lui faut pour faire le deuil de cette relation. Pour bien connaitre la personne je pense sincèrement qu'il a des troubles bipolaires et que de fait, ne se faisant pas soigner il n'est pas en capacité d'avancer. Ce qui m'effraie c'est que plus le temps passe plus il délire et se persuade que c'est mon attitude qui justifie ses actes.

Pour ce qui est de mettre de la distance c'est techniquement impossible pour moi. On habite la même commune et moi je ne peux pas déménager pour de multiples raisons.

Pour ce qui est du JAF j'attend le bon moment car il prend ça pour l'instant comme une déclaration de guerre. Je manque de courage pour faire ces démarches là et déjà le dépôt de plainte a été extrêmement difficile et angoissant.

Je m'efforce de ne lui répondre uniquement quand il s'agit de notre fils mais cela lui fait péter les plombs.

Bref je sais qu'il faut que je m'arme de patience et de courage. La route me parait encore bien longue...

Merci encore.

A bientôt
 
Anthinea a dit :

Bonjour Margoz,

j'ai pris connaissance de votre appel au secour , et si je me permets de vous écrire c'est parçe que j'ai eu moi aussi une mauvaise expérience avec une relation toxique.

D'apres çe que vous écrivez  vous dites que vous êtes separee depuis 7 mois  et que vous avez un petit garçon de 7 ans si je comprends bien votre relation de couple date à peu près d'une dizaine d'années plus ou moins.

Vous devez comprendre , que l'on effacé pas une relation de tant d'années aussi facilement en ce qui concerne votre partenaire.

pour lui c'est plus compliqué, pour la simple et bonne raison , qu'il a des difficultés à reconnaître son échec .

et pour vous c'est plus dur puisque vous êtes dans la souffrance , que Vous etes tres partagée dans la mesure ou vous éprouvez toujours des sentiments pour cet homme.

je reconnais que c'est très déstabilisant, et que vous ne savez pas trop comment faire face à ce type de situation.

D'abord il vous faut beaucoup de volonté , pour tenir bon et ne pas tomber dans son piège qui devient une spirale à n'en plus finir .

pour votre sauvegarde et celle de votre enfant , vous devez mettre du temps et de la distance avec lui , il faut vous protéger  et surtout votre enfant, dans un deuxième temps gardez avec vous toutes preuves qui pourraient vous agresser verbalement ou écrit ou vidéo ou médicales.

Il faut toujours penser à sauvegarder tout cela afin de vous protéger en cas de problèmes juridiques .

essayez de les confier à une personne de confiance .

Ensuite essayez aussi de mettre de la distance géographique avec lui pour ne pas être harceler tout le temps, changer de n° de tel avoir deux lignes .Ceci pour ne pas être trop perturbée dans votre vie de tous les jours.

toujours dans le sens de se protéger.

Je pense que çe Monsieur , Mais cela n'engage que moi doit être un pervers , manipulateur, et pour cela il n'y a que la fuite .

Eloignez Vous de lui, et demander à avoir un rendez vous avec un juge aux affaires familiales pour prendre des décisions en ce qui concerne votre enfant dans un cadre de juridiction légale .

vous ne devez pas attendre trop longtemps , Vous ne dites pas si vous êtes entourée par des amies, ou de la famille pour vous soutenir dans cette épreuve douloureuse .

Je sais par expérience que l'on a un besoin tellement énorme de parler à quelqu'un pour vider ce trop plein , d'angoisse ,de stress et de peur .

Je connais tellement bien cela.

quoiqu'il'en soit  n'hésitez pas écrire , se sera avec plaisir que je vous répondrais , il y a tellement peu de personne pour aider ...

A tres bientot de vous lire Margoz.

Anthinea

Bonjour Margoz,

 Tout d'abord,  il ne faut rien lâcher, garder courage, prendre soin de vous, de votre équilibre et de votre sécurité, pour vous et votre enfant.

 Il est essentiel d'aller voir la police pour déposer au moins une main courante à chaque fois que vous avez un contact violent avec lui (même si c'est uniquement verbal et que ça vous semble  peu , dès lors que l'échange est anormalement violent il mérite d'être consigné ) et encore plus si ce sont des menaces, là  les flics pourront le convoquer et le mettre en garde contre des poursuites  . Sinon le signalement des faits constituera uniquement une main courante : une pièce à ajouter au dossier qui au final prendra tout son sens le jour où par exemple vous vous disputerez la garde de l'enfant ou que vous serez convoqué chez les flics.

J'ai moi-même été victime de ce genre de relation dans laquelle on a parfois tendance à s'enfermer alors qu'il faut faire tout le contraire. En plus, personnellement j'étais plutôt de nature réservée. J'ai donc pris, à l'époque, mon courage à deux mains et je me suis ouverte aux autres.  J'ai lié connaissance avec des voisins par ci par là, semblant de rien,  et rapdement une fois que le contact passait bien je leur ai expliqué mon affaire ( lorsqu'un beau jour vous en croisez un: bonjour ça va bien? soit vous craquez car justement ça ne va pas bien soit vous dites simplement j'ai quelques soucis à cause de mon ex et déballez grossièrement le problème.)

Personnellement  j'ai rencontré des gens qui était juste curieux de mon affaire  et qui n'était pas forcément utiles concrètement  mais  qui forcément me rejoignaient et me soutenaient moralement  ,c'était déjà ça. Mais surtout j'ai aussi trouvé des vrais amis qui m'ont soutenu et qui étaient prêts à intervenir en cas de problème . Et là, on se sent tellement plus fort, moins vulnérables et moins à la portée des éventuels délires de la personne détraquée.

Autre chose, allez au centre social de votre ville, les personnes qui y travaillent sont dans l'échange humain et sans manière . Vous y trouverez peut-être : des médiateurs familiaux ou au moins vous orientront- ils dans cette recherche, des assistantes sociales pour vous remonter le moral et vous proposer des solutions concrètes .N'hésitez pas aussi à aller au point d'accès au droit de votre ville qui vous permet de rencontrer des juristes de manière gratuite afin de connaître vos droits et éventuellement les démarches que vous pouvez faire pour vous protéger vous et votre fils. Ces échanges et ces rencontres vous rendront plus forte et son emprise sur vous en sera réduite nettement.

  Le fait qu'un entourage aille dans notre sens est vital, ça  nous donne de la force et nous convainc que cette personne-là en fait et seule au monde dans son délire quand nous nous rejoignons le bateau des autres gens équilibrés  et normaux.

 Ok cette personne-là est malade  et  dans une souffrance évidente mais  elle cultive sa situation à votre contact  car c'est la relation qui a pourrie .

 Voilà mon Conseil c'est vraiment d'aller vers les autres, ouvrez-vous aux gens ,c'est tellement essentiel de se sentir soutenue dans cette épreuve.  Tout ce qui ne tue pas rend plus fort pour l' avenir, une victoire est une force décuplée . Soyez unie avec votre enfant. N'en parlez pas trop, juste répondez à ses questions de manière simple ( présentez le souci de son papa comme une maladie mais ne l'insultez pas car il reste son papa cependant votre enfant doit être méfiant pour sa sécurité) et surtout  construisez une relation saine d'amour et de confiance.

Bon courage à vous je sais que c'est une épreuve très difficile .Mais dites-vous que d'autres l'ont traversée et ont réussi à tourner la page pour ouvrir un autre chapitre de vie. Après la pluie le beau temps.

Biz
Hyza

Bonjour Hyza, et Margoz,

je m'adresse à toutes les deux , pour dire que nous œuvrons toutes les trois dans le même sens de nous protéger.

Et que apres lecture du message de Hyza il n'y a plus rien à ajouter .

Et c'est vrai çe que écrit Hyza , il y a pas mal de gens qui ont une oreille compatissante mais cela reste superficiel.

Il est nécessaire d'avoir un soutien moral de chaque instant pour surmonter ces épreuves douloureuses.

Il y a des centres médico sociaux pour aider les femmes en difficultés quelques soit leurs  problèmes .

Margoz à besoin d'avoir un dialogue pour être écoutée , le simple fait de parler libére la parsonne et l'aide à avancer

Je sais que ce n'est pas facile, à faire , mais le fait d'effectuer la démarche en elle meme devient une Victoire sur l'autre.

Aussi n'hésitez pas Margoz, allez y apres tout Vous n'avez rien à perdre à vous protégez , le fait deja que vous ayez écrit sur çe site est  un pas en avant et décisif pour Vous et votre enfant '

Je vous dis bonne route , et bon courage et s'il vous arrive d'avoir des doutes , alors écrivez ......

Bonne journee à vous.

Anthinea

Bonjour à vous deux et encore merci d'avoir pris le temps de me répondre et de nous unir dans ce combat qui est extrêmement difficile. Vos conseil sont très sympa mais il s'avère que j'ai déjà mis en place et explorer toutes ces pistes. Je suis travailleuse sociale et malheureusement connait ces parcours par cœur. Ca n'empêche qu'on dit toujours que c'est le cordonnier le plus mal chaussé.

J'ai la grande chance d'être très bien entourée, tant par mes amies que par ma famille et ils me soutiennent énormément. Je suis très ouverte et parle sans difficulté de ma situation aux gens en qui j'ai confiance. je suis suivie et soutenue par un psy et mon fils aussi. J'ai contact avec certaines asso d'aide. Donc le panel est déployé. Ce qui est encore difficile c'est de renouveler les démarches judiciaires (main courantes, JAF...) j'ai encore besoin de temps sauf si il passe à des actes qui m'y obligeront. Je sais au fond de moi que je n'aurai pas le choix mais je m'accroche encore à ce faux espoir que le temps va apaiser...

C'est vraiment une situation injuste et j'ai l'impression d'être condamnée pour un crime que je n'ai pas commis.

Mais bon je tiens le coup.

MERCIII encore.

A bientôt

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation