Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Bonjour,

j'aimerai échanger avec des personnes souffrant de phobies d'impulsions du genre: je vais tuer untel,ou me tuer,ou devenir folle...

Etant peu entourée je discute avec peu de personnes et encore moins de ce sujet,je sais que ça n'est ue des phobies néanmoins ça n'est pas simple à gérer d'autant plus que je commence à me faire une déprim existentielle mais quel est le sens de la vie!!!

La semaine dernière j'ai dû prendre un anxio lors d'une sortie car j'ai eu peur de faire un truc fou comme me jeter sous une voiture,j'ai peur d'être seule et faire du mal à mes chats ou me jeter du balcon ou d'être folle et souhaite me faire interner... bref les impulsions!!

N' hésitez pas à parler de votre  trouble avec moi,je me sens parfois si seule face à tout ça!

Bon courage à tous aussi!! Ne lâchez rien

Vues : 255

Réponses à cette discussion

Bonjour moi aussi j’ai une grosse phobie qui me dérange beaucoup elle est présente depuis 5 mois je consulte un Psycologue un psychiatre et un hypnotiseur mais tu sais se qui m’a vraiment calmé ? Se sont les méditations je pratique celle des chakras etc , je pratique le Chi Kung qui consiste à s’impregner De certaine énergie en faisant certains mouvements et je vais récemment pratiquer le Kung Fu si tu veux en discuter en pv je suis disponible ça fais du bien de parfois ne pas se sentir seule face à se trouver genre de situations

Hey! merci pour ton message!!

C'est clair la solitude n'aide pas du tout.

La méditation j'en fait ça m'aide un peu,par contre je n'ai pas tenté tes sports :)

Avec plaisir pour échanger et se soutenir

bonjour sirius

sachez tous d abord que vous n etes pas folle ,et que vous avez cernée le problème. en effet c est une phobie , l important et de maintenant découvrir la cause !!! j ai eu exactement les memes symptomes : des pensées terrifiantes ,du genre je vais agresser des gens ,tuez ma mère ,crier insulter ,devenir fou ,me suicider, ne pas me controler et j en passe  !!!! cette périodes et arriver après l arret d une dépendance alcoolique ,dépendance alcoolique venu d une enfance chaotique .

tous ce que vous pensez je vous le dis avec franchise ,vous ne le ferez jamais !!! ceci est un bug du cerveau qui arrive a tous a chacun, sauf que nous,nous nous arretons dessus, et que l humain lambda va laisser passer cette idée estimant qu elle est absurde,ce qu elle est d ailleurs !!!

ceci enclenche chez vous ,crise de panique crise d angoisse ,qui vous fatigue moralement et physiquement et occasionne dépression et replis sur soi . 

je sais ce que vous vivez ,car je l ai vécu , je sais que vous vous sentez seul, car meme si votre famille ,vos amis,votre compagnon vous aiment et vous soutien ,ils ne comprendront jamais ce que vous vivez ce qui est normal ,car il ne le vive pas , je suis a votre disposition sirius pour toute vos questions ,vos pensées ,car je souhaite vous aidés a vous rendre compte que vous n etes pas seul dans ce parcours difficile

bien a vous

john does

Merci pour ce témoignage de soutien,ça fait du bien dans cette difficulté de savoir qu'on est pas fous ou seul... parfois même en sachant que je ne le ferai pas je me torture l'esprit ,j'espère vite m'en sortir avec ma thérapie après ma psy n'est pas trop dispo et c'est gênant pour ma progression mais bon

comment as tu fait pour découvrir la cause de ces phobies? 

Avec plaisir pour échanger 

merci encore de prendre le temps de me répondre

bonjour sirius

je vais me permette de te tutoyer si cela ne te gene pas ??

la cause de mes phobies sont encore très flou ,j ai fait un long travail sur moi meme avec l aide de plusieurs psy ,je dirai que la principal cause et un manque structurel !!!! c est a dire une enfance chaotique ,un manque de confiance en soi ,des questions existentiel !!! je suis quelqun qui réfléchi beaucoup en fait (en permanence) .mon cerveau ne me laisse jamais de repis ,du coup je pense a tous a rien , me pose des questions sur la vie ,ma place dans se monde. mon potentiel ou pas ,ma capacité ou pas .  vu que je n arrete jamais de peser le pour et le contre ,mes choix ne sont jamais clairement  défini ,ce qui me freine dans ma vie ,professionnel et social  et occasionne des périodes de doutes et de dépressions !!!

depuis combien de temps est tu suivi ??? 

t a ton orienté vers un psy comportementaliste ???

prend tu un traitement ???

tu n es en rien obligés de répondre sirius ,c est juste pour voir ou tu en es dans ton parcours

par contre un psy peu disponible n est pas bon ,car il te faut un parcours régulier et suivi ,comme tu le ressens ,ceci n est pas bon pour ta progression.

je t ai envoyer une demande d amis, si tu veux parler de choses que tu ne veux pas forcement partager en public ,car moi meme il y a des choses que je ne partagerai jamais avec le plus grand nombre,nous avons tous une vie plus personnel ,tu n es encore une fois aucunement obligé de l acceptée ,no souci.

bien a toi 

john does

Ca ne me dérange pas!!

Tu sais on dirait ma vie ce que tu décris,un cerveau hyperactif et une enfance mouvementée...

Je suis suivie depuis fin avril par psychiatre,psychologue TCC et hypnothérapeute,aucun médoc à part benzo et aubépine.

Hier j'i réusi à sortir seule en ville et rester seule sans angoisser,méditation et ma thérapeute m' a expliqué que ma déprime existentielle c'est transformé en phobie d'impulsion peur de devenir fou... mais qu'en fait c'est normal mon cerveau est en train de faire le tri, je me cherche et que ça n'ira que de mieux en mieux.

En effet,peu de dispo mais je n'en trouve pas d'autres en TCC y'a pas beaucoup de bpn psy ici... j'en ai même dénoncé un à la sécu qui nous faisait payer plus sans déclarer quelle honte.

Je veux bien échanger en privé je pense que pour certains aspects c'est plus agréable, j'ai tendance à n'aimer qu'exposer le positif pour donner l'espoir à ceux qui nous liront et d'ailleurs accrochez vous c'est un long chemin vers le bonheur

bonjour, 

cette peur que tu ressens est une contradiction permanente de ton cerveau ! (ça veut dire de tes envies , de ce que tu décides et toutes choses que tu veux) 

ton cerveau ainsi que celui de ce qui t'ont répondu , est toujours en conflit (on voit ça surtout dans les gens effectivement en dépendance d'une drogue ou autre amitié , affection passée par la famille , donc une famille qui vous fait ressentir un manque quelqu'il soit )

pour parer à ce genre de dyslexie du cerveau qui va partir dans plusieurs direction et n'être jamais d'accord et bien il faut prendre une décision radical une bonne fois pour toute et ainsi éviter ces contradictions du cerveau ! qui vont être le moteur de vos phobie et trouble ! peut-être aussi qu'avoir écraser sans faire exprès un animal peut vous faire peur de reproduire la chose , et tout ce que vous avez fait innocement avant peut créer cette peur de le reproduire , comme une tentative de suicide on se dit souvent une fois alors je peux le refaire ! 

pour calmer une cerveau il faut lui éviter d'être perturber ! les sport dont parle john does sont très bien pour retrouver une sérénité ! malgré tout seul , je pense , votre réflexions de donner à votre cerveau un arrêt de contradictions en s'appliquant à ne pas changer tout le temps ses idées peu lui permettre de se calmer ! je sis ses idées je peux tout aussi ses actions ! une pertubation de ce genre peut venir une changement de faits , boire du café et arrêter , faire quelque chose et arrêter et après recommencer 

tout ce que vous pouvez faire pour qu'ainsi votre cerveau soit équilibrer , et enfin sur de ce qu'il fait  arrêteront directement, ces paroles et suites de réflexions intempestive pour aller de l'avant ! 

en tout cas il est évident que quelqu'un qui réfléchit trop c'est qu'il ne permet pas à son cerveau de se reposer ,  on réfléchit de cette façon que lorsque nos faits ne sont pas clair et change trop souvent .... (mais un manque d'une drogue peu interagir dans le même sens , dans ce moment de manque ) par contre ça ne changera pas après le problème de faire un choix pour éviter que le cerveau se déchainent enréflexions intenpestives ce qui est (je me répète) le résultat d'actes qu'on change tout le temps , cela va aussi avec une vie qui n'est pas précise , on s'enriente d'un coté puis de l'autre , le cerveau ne comprend pas et évidemment réfléchit énormément pour trouver une solution et cette solution qu'il veut trouver c'est " quel choix prendre ? et à vous de faire ce choix une bonne fois pour toute , car votre cerveau est une mécanique , qui vous aide et vous allez le fatiguer énormément si vous ne l'aidé pas ! car vos actes seuls peuvent aider aussi vos cerveaux ! 

le corps et le cerveau sont ensemble , vous avez deux partie : 

1 vous hésiter souvent votre cerveau va réfléchir à la situation encore et encore et il va être amener à réfléchir à d'autre chose , car pour le cerveau tout est mécanique dans la réfléxions , une chose et quand il n'a plus rien à réfléchir , il va s'orienter sur autre chose à quoi il a pensé et ainsi de suite 

2 la deuxième partie du cerveau c'est vous qui devez la gérer et lui donner ce qu'il veut et une situation non hésitante et plus calme ! c'est là que le choix doit être fait ! mais cette partie du cerveau ne peut agir et calmer l'autre partie que si vous avec vos actes lui permette d'obtenir ce qu 'il veut pour être plus calme ! sinon il va laisser à nouveau l'autre partie du cerveau continuer et continuer ses réflexions (mais ce que vous ignorez c'est que c'est reflexions qui paraissent automatique ne sont là que pour vous aider et aider la deuxième partie de votre cerveau à faire quelque chose sans changer systhématiquement de choix ! 

je fais des photes désolées , je suis peut être un peu confuse désolée également ! en tout cas si quelque mots peuvent vous être utiles tant mieux ;) 

biensûr afin d'être plus clair je peux réfléchir plus avant dans ce problème ! si cela paraît correspondre à ce que vous ressentez ! 

et pour réfléchir à tout ça je préfère une réponse de votre part ainsi je serais à même de savoir exactement si c'est utile ou non ;) 

salutations 

Sirius a dit :

Ca ne me dérange pas!!

Tu sais on dirait ma vie ce que tu décris,un cerveau hyperactif et une enfance mouvementée...

Je suis suivie depuis fin avril par psychiatre,psychologue TCC et hypnothérapeute,aucun médoc à part benzo et aubépine.

Hier j'i réusi à sortir seule en ville et rester seule sans angoisser,méditation et ma thérapeute m' a expliqué que ma déprime existentielle c'est transformé en phobie d'impulsion peur de devenir fou... mais qu'en fait c'est normal mon cerveau est en train de faire le tri, je me cherche et que ça n'ira que de mieux en mieux.

En effet,peu de dispo mais je n'en trouve pas d'autres en TCC y'a pas beaucoup de bpn psy ici... j'en ai même dénoncé un à la sécu qui nous faisait payer plus sans déclarer quelle honte.

Je veux bien échanger en privé je pense que pour certains aspects c'est plus agréable, j'ai tendance à n'aimer qu'exposer le positif pour donner l'espoir à ceux qui nous liront et d'ailleurs accrochez vous c'est un long chemin vers le bonheur

Oui réfléchir trop est usant,mais parfois on ne contrôle pas,mon cerveau est un hyperactif,réseau neuronal un peu plus boosté quoi.

J'essaie de m'occuper manuellement pour apprendre à me concentrer mais ça n'est pas simple

bonjour, 

ça c'est très bien de faire l'effort d'essayer de ce concentrer afin d'éviter les pensées intutiles et toujours à revenir , ce n'est pas facile et pourtant c'est un très bon exercices mais tu peux aussi essayer de t'assoir deux minutes et laisser tes pensées dire ce qu'elle veulent mais sans intervenir car souvent on a tendance à répondre en même temps en pensées car on croit que se sont des réfléxions une pensée arrivent et notre tord c'est de penser pour répondre aux pensées qui viennent ainsi ! 

je pense que tu comprends ce que je veux dire ! 

donc un conseil , les pensées laissent les passer sans faire attention et n'appui pas dessus au contraire , ne répond pas par pensées , cela va amener à empirer les choses et ça continuera de plus belle si en plus tu les alimentes ! les pensées ne sont pas des réflexions sérieuse à proprement parlé il faut les laisser faire leur blabla sans n'y préter attention et ça passe ! et c'est quand tu leurs réponds et que tu penses que c'est des réfléxions que ça commence à devenir ( au fait tu parles seul ? ) bon je rigole un peu mais ça m'est arrivée depuis mon enfance donc c'est pour cette raison que je dis ça je me suis aperçue à croire que j'ai tout souffert , qu'il ne faut pas répondre aux pensées ! ça te laissera la place de mieux réfléchir aux choses que tu fais et tu vas t'apercevoir , que quand tu fais quelques choses les pensées t'envahissent encore plus quand tu y prêtes attention 

et elles vont s'aténuer dès que tu vas réfléchir à ce que tu es en train de faire ! c'est là que tu vas comprendre l'inutilité de la pensée (qui n'est pas qu'inutile) et la différence entre la pensée , et la réfléxion sur l'action que tu fais le travail manuel que tu es en train de faire ! 

la pensée est souvent comme un perturbateur , et quand tu fais quelque chose la pensée vient pour réver de tout est de rien car tu imposes un effort et la pensée et un canalysateur de fatigue ! ou juste de perturbateur ! 

en tout cas la pensée et une fraction d'un cerveau réveur et non actif ^^ donc "chut" quand tu penses , laisse parler et remet toi à réfléchir à ce que tu fais ;) tu vas comprendre la différence et le pourquoi de la pensée ainsi !  

j'ai vu mon premier écrit , j'ai l'impression d'être assez dure quand j'écris j'en suis désolée , ça me vient comme ça ! et en fait j'essai d'être un peu technique afin de faire comprendre une situation qui n'est pas évidente à comprendre lorsqu'on essaye pas ! 

salutations et ne pense plus réfléchit à ce que tu fais plus souvent ! enfin si tu comprends n'incite pas ta pensée à continuer et au contraire n'y fait pas attention ça devrait s'aténuer ce n'est pas facile mais répondre à des pensées obsolètes ce n'est que la renforcer :/ 

Sirius a dit :

Oui réfléchir trop est usant,mais parfois on ne contrôle pas,mon cerveau est un hyperactif,réseau neuronal un peu plus boosté quoi.

J'essaie de m'occuper manuellement pour apprendre à me concentrer mais ça n'est pas simple

rebonjour, 

je voulais ajouter , que la pensée si elle est un élément important peut être aussi un élément néfaste ! 

la pensée retrace à chaque fois qu'elle le peut tous ce que tu as vu , entendu , perçu, vécu , détails , mots , sensations la pensée et à la fois un moteur qui amène à une possible réfléxion et te rapplles certaines choses mais elle peut être nefaste si la pensée te rappelle de mauvais souvenir , la pensée et difficile à arrêter ! donc il faut  y mettre un frien car ce n'est qu'un acheminement de tout tes souvenirs qui en amène un autre ect... sans cesse ! comme on dit "on vit , on pense" 

l'action est l'attention des choses réelles sont les seules moyens d'évincer les pensées trop longues ! 

sinon j'en reviens aussi au manque , aux toxines qui peuvent un moteur trop favorable à cette pensée et l'amplifier ! quand j'écris beaucoup sur internet je me sens plus libre mais quand j'arrête ou que je fais quelque chose qui ne me demade pas assez de présence et de réflexion mes pensées reviennent aussi vite 

exemple quand je joue à un jeu vidéo qui prends toute mon attention , ouf les pensées s'arrêtent , quand je fais un ouvrage de laine , mes pensées vont trouver le moyens de revenir car cela ne m'occupe pas assez l'esprit et la réflexion ! 

en fait tu penses trop quand tu es à vide dans ce que tu fais ! et il faut éviter de répondre au pensées car ce ne sont pas des réflexions , mais si ça devient une réflexions alors tu peux analyser seulement c'est assez rare 

la pensée est plus pour les enfants ,lorsqu'on est adultes cette pensée il faut l'oublier en passant à des actions et la concentration sur quelque chose de réel ! même si tu ne fais rien tu peux regarder une image et si tu ne fais vraiment rien alors la pensée va recommencer à s'installer à toi de gérer et de ne pas répondre ça effacera un peu la pensée et évitera qu'elle ne s'empiefie (après ce n'est que contradiction, avec soi-même ) 

les jours où tu peux penser c'est lorsque ... en fait je ne sais pas trop car la pensée est très illusoire et démontre plus un état d'enfant ! 

le but est que ta pensée s'arrête et que la réflexion prenne le dessus ! mais tout ça est à commencer petit à petit on ne comprends pas forcément tout au début mais avec quelques efforts tu peux t'apercevoir qu'en fait tu te pertube seule à force d'y faire attention  et aggrave toi même la pensée alors qu'elle n'est présente qu'à cause du fait que tu n'y mets pas de freins !

quand tu travailles et que ta pensée te perturbe et bien comme ton estomac qui réclame souvent à manger il faut le faire taire ! ceux sont deux organes très fort car très important ! et il le seront toujours même  quand tu arriveras à les faire taire la différence c'est qu'ils vont t'obéir , et non continuer à te réclamer comme un enfant qui demande sans cesse un jouet ! ils reviendront en temps nécéssaire quand tu en a vraiment l'utilité , la pensée afin de d'alimenter ta réflexions utile ! et l'estomac afin de te rappeler que ton corps à des besoins ! comme tu leurs apprends ils réagiront par la suite !  

stylelys a dit :

bonjour, 

ça c'est très bien de faire l'effort d'essayer de ce concentrer afin d'éviter les pensées intutiles et toujours à revenir , ce n'est pas facile et pourtant c'est un très bon exercices mais tu peux aussi essayer de t'assoir deux minutes et laisser tes pensées dire ce qu'elle veulent mais sans intervenir car souvent on a tendance à répondre en même temps en pensées car on croit que se sont des réfléxions une pensée arrivent et notre tord c'est de penser pour répondre aux pensées qui viennent ainsi ! 

je pense que tu comprends ce que je veux dire ! 

donc un conseil , les pensées laissent les passer sans faire attention et n'appui pas dessus au contraire , ne répond pas par pensées , cela va amener à empirer les choses et ça continuera de plus belle si en plus tu les alimentes ! les pensées ne sont pas des réflexions sérieuse à proprement parlé il faut les laisser faire leur blabla sans n'y préter attention et ça passe ! et c'est quand tu leurs réponds et que tu penses que c'est des réfléxions que ça commence à devenir ( au fait tu parles seul ? ) bon je rigole un peu mais ça m'est arrivée depuis mon enfance donc c'est pour cette raison que je dis ça je me suis aperçue à croire que j'ai tout souffert , qu'il ne faut pas répondre aux pensées ! ça te laissera la place de mieux réfléchir aux choses que tu fais et tu vas t'apercevoir , que quand tu fais quelques choses les pensées t'envahissent encore plus quand tu y prêtes attention 

et elles vont s'aténuer dès que tu vas réfléchir à ce que tu es en train de faire ! c'est là que tu vas comprendre l'inutilité de la pensée (qui n'est pas qu'inutile) et la différence entre la pensée , et la réfléxion sur l'action que tu fais le travail manuel que tu es en train de faire ! 

la pensée est souvent comme un perturbateur , et quand tu fais quelque chose la pensée vient pour réver de tout est de rien car tu imposes un effort et la pensée et un canalysateur de fatigue ! ou juste de perturbateur ! 

en tout cas la pensée et une fraction d'un cerveau réveur et non actif ^^ donc "chut" quand tu penses , laisse parler et remet toi à réfléchir à ce que tu fais ;) tu vas comprendre la différence et le pourquoi de la pensée ainsi !  

j'ai vu mon premier écrit , j'ai l'impression d'être assez dure quand j'écris j'en suis désolée , ça me vient comme ça ! et en fait j'essai d'être un peu technique afin de faire comprendre une situation qui n'est pas évidente à comprendre lorsqu'on essaye pas ! 

salutations et ne pense plus réfléchit à ce que tu fais plus souvent ! enfin si tu comprends n'incite pas ta pensée à continuer et au contraire n'y fait pas attention ça devrait s'aténuer ce n'est pas facile mais répondre à des pensées obsolètes ce n'est que la renforcer :/ 

Sirius a dit :

Oui réfléchir trop est usant,mais parfois on ne contrôle pas,mon cerveau est un hyperactif,réseau neuronal un peu plus boosté quoi.

J'essaie de m'occuper manuellement pour apprendre à me concentrer mais ça n'est pas simple

je suis désolée mais je dois ajouté quelque chose car évidemment c'est une chose importante ! 

il faut savoir que de ne pas faire attention à la pensée et très important je vais t'expliquer une chose et j'espère qu'ainsi tu pourras , ne plus préter attention à cette pensée perturbante quand elle est perturbantes , des fois elle peut -être là avec raison !! 

voilà l'histoire , j'avais 5 ans 6 ans et tous les ans par la suite alors que je n'étais aucunement en âge de connaître ce genre de chose (et comme j'ai étais harcelée par des pédophiles) je jour de noël j'entedais cette phrase " tu as des cadeaux parce tu es une pute c'est pour te remercier des bonnes vacances que ces pédophiles ont eu) 

ces pensées ne pouvait pas venir de moi "il me semble impossible qu'une enfant de 5 , 6 ans même plus puisse (comme il n'y avait pas d'insulte dites dans la famille) qu'une enfant pense cela ! 

donc il se peut également que tu peux capter les pensées d'une tierce personne (quand tu es enfants , tu ne comprends pas et ça  te fais horreurs de penser tout ça ) ! 

et quand tu es adultes , il faut bien voir qu'il t'es possible de capter des pensées qui ne sont pas de toi ! et donc bien te dire que ce n'est pas toi qui pense tout ! c'est pour cette raison qu'il faut essayer de laisser passer les pensées un maximum , sans si faire trop attention ! surtout quand cela nuit plus qu'autre chose , une bonne pensée peut-être au contaire plus stimulante ! mais comme tout ce que j'ai dis le mieux c'est de laisser passer , moi à force ne comprenant plus rien pensant que c'était moi qui pensais ça , j'ai fini par répondre systématiquement car je n'étais pas d'accord avec certaines pensée (pute j'y ai cru , je me sentais comme telle ; à croire que même à cet âge j'ai compris la signification c'est monstrueux  !) et aussi certains l'utilise , un psychopate peut (comme pour ce pédophile) de faire entendre des pensées qui ne te serais pas venu à l'esprit s'il ne te harcelé pas ^^ même s'il ne fait que te suivre ou n'importe si quelqu'un est à coté de toi la pensée est un lien qui se partage et horreur quand c'est une mauvaise personne  ! bonheur quand c'est une personne que tu apprécie ! 

donc voilà un autre fait sur la pensée qui n'est pas utile d'y faire attention en t'appuyant plus sur la réfexion de la réalité ! ma pensée me dit des trucs totalement faux des fois et complètement stupide de ce fait j'ai compris mais pas assez vite qu'il ne fallait pas y faire attention 

salutations , et si les travaux manuels que tu faits te font trop penser encore trouve une autre activité c'est que ces travaux ne complète pas assez ce dont tu as besoin ! et oui c'est ça un travail manuel est un facteur de pensées contradictoire s'il ne t'intéresse pas au point d'être complètement prise dans ton activité ! peut être que d'autre activité seraient plus intéressante pour toi un sport qui t'empêche totalement de penser car trop pris par l'effort , où ce qui t'intéresse tellement que rien ne peut amener la pensée à te perturber , enfin quand cela revient n'y fait pas trop attention ou le moins possible que tu puisses ce sera déjà bien mieux ! 

je voulais te dire ça afin que tu ne penses pas que la pensée est un absolu et peut divaguer sur n'importe quoi et même ne pas te correspondre donc évites là 

salutations tkt là j'ai tout dis sur le sujet mais si tu veux on peut discuter ;)



stylelys a dit :

rebonjour, 

je voulais ajouter , que la pensée si elle est un élément important peut être aussi un élément néfaste ! 

la pensée retrace à chaque fois qu'elle le peut tous ce que tu as vu , entendu , perçu, vécu , détails , mots , sensations la pensée et à la fois un moteur qui amène à une possible réfléxion et te rapplles certaines choses mais elle peut être nefaste si la pensée te rappelle de mauvais souvenir , la pensée et difficile à arrêter ! donc il faut  y mettre un frien car ce n'est qu'un acheminement de tout tes souvenirs qui en amène un autre ect... sans cesse ! comme on dit "on vit , on pense" 

l'action est l'attention des choses réelles sont les seules moyens d'évincer les pensées trop longues ! 

sinon j'en reviens aussi au manque , aux toxines qui peuvent un moteur trop favorable à cette pensée et l'amplifier ! quand j'écris beaucoup sur internet je me sens plus libre mais quand j'arrête ou que je fais quelque chose qui ne me demade pas assez de présence et de réflexion mes pensées reviennent aussi vite 

exemple quand je joue à un jeu vidéo qui prends toute mon attention , ouf les pensées s'arrêtent , quand je fais un ouvrage de laine , mes pensées vont trouver le moyens de revenir car cela ne m'occupe pas assez l'esprit et la réflexion ! 

en fait tu penses trop quand tu es à vide dans ce que tu fais ! et il faut éviter de répondre au pensées car ce ne sont pas des réflexions , mais si ça devient une réflexions alors tu peux analyser seulement c'est assez rare 

la pensée est plus pour les enfants ,lorsqu'on est adultes cette pensée il faut l'oublier en passant à des actions et la concentration sur quelque chose de réel ! même si tu ne fais rien tu peux regarder une image et si tu ne fais vraiment rien alors la pensée va recommencer à s'installer à toi de gérer et de ne pas répondre ça effacera un peu la pensée et évitera qu'elle ne s'empiefie (après ce n'est que contradiction, avec soi-même ) 

les jours où tu peux penser c'est lorsque ... en fait je ne sais pas trop car la pensée est très illusoire et démontre plus un état d'enfant ! 

le but est que ta pensée s'arrête et que la réflexion prenne le dessus ! mais tout ça est à commencer petit à petit on ne comprends pas forcément tout au début mais avec quelques efforts tu peux t'apercevoir qu'en fait tu te pertube seule à force d'y faire attention  et aggrave toi même la pensée alors qu'elle n'est présente qu'à cause du fait que tu n'y mets pas de freins !

quand tu travailles et que ta pensée te perturbe et bien comme ton estomac qui réclame souvent à manger il faut le faire taire ! ceux sont deux organes très fort car très important ! et il le seront toujours même  quand tu arriveras à les faire taire la différence c'est qu'ils vont t'obéir , et non continuer à te réclamer comme un enfant qui demande sans cesse un jouet ! ils reviendront en temps nécéssaire quand tu en a vraiment l'utilité , la pensée afin de d'alimenter ta réflexions utile ! et l'estomac afin de te rappeler que ton corps à des besoins ! comme tu leurs apprends ils réagiront par la suite !  

stylelys a dit :

bonjour, 

ça c'est très bien de faire l'effort d'essayer de ce concentrer afin d'éviter les pensées intutiles et toujours à revenir , ce n'est pas facile et pourtant c'est un très bon exercices mais tu peux aussi essayer de t'assoir deux minutes et laisser tes pensées dire ce qu'elle veulent mais sans intervenir car souvent on a tendance à répondre en même temps en pensées car on croit que se sont des réfléxions une pensée arrivent et notre tord c'est de penser pour répondre aux pensées qui viennent ainsi ! 

je pense que tu comprends ce que je veux dire ! 

donc un conseil , les pensées laissent les passer sans faire attention et n'appui pas dessus au contraire , ne répond pas par pensées , cela va amener à empirer les choses et ça continuera de plus belle si en plus tu les alimentes ! les pensées ne sont pas des réflexions sérieuse à proprement parlé il faut les laisser faire leur blabla sans n'y préter attention et ça passe ! et c'est quand tu leurs réponds et que tu penses que c'est des réfléxions que ça commence à devenir ( au fait tu parles seul ? ) bon je rigole un peu mais ça m'est arrivée depuis mon enfance donc c'est pour cette raison que je dis ça je me suis aperçue à croire que j'ai tout souffert , qu'il ne faut pas répondre aux pensées ! ça te laissera la place de mieux réfléchir aux choses que tu fais et tu vas t'apercevoir , que quand tu fais quelques choses les pensées t'envahissent encore plus quand tu y prêtes attention 

et elles vont s'aténuer dès que tu vas réfléchir à ce que tu es en train de faire ! c'est là que tu vas comprendre l'inutilité de la pensée (qui n'est pas qu'inutile) et la différence entre la pensée , et la réfléxion sur l'action que tu fais le travail manuel que tu es en train de faire ! 

la pensée est souvent comme un perturbateur , et quand tu fais quelque chose la pensée vient pour réver de tout est de rien car tu imposes un effort et la pensée et un canalysateur de fatigue ! ou juste de perturbateur ! 

en tout cas la pensée et une fraction d'un cerveau réveur et non actif ^^ donc "chut" quand tu penses , laisse parler et remet toi à réfléchir à ce que tu fais ;) tu vas comprendre la différence et le pourquoi de la pensée ainsi !  

j'ai vu mon premier écrit , j'ai l'impression d'être assez dure quand j'écris j'en suis désolée , ça me vient comme ça ! et en fait j'essai d'être un peu technique afin de faire comprendre une situation qui n'est pas évidente à comprendre lorsqu'on essaye pas ! 

salutations et ne pense plus réfléchit à ce que tu fais plus souvent ! enfin si tu comprends n'incite pas ta pensée à continuer et au contraire n'y fait pas attention ça devrait s'aténuer ce n'est pas facile mais répondre à des pensées obsolètes ce n'est que la renforcer :/ 

Sirius a dit :

Oui réfléchir trop est usant,mais parfois on ne contrôle pas,mon cerveau est un hyperactif,réseau neuronal un peu plus boosté quoi.

J'essaie de m'occuper manuellement pour apprendre à me concentrer mais ça n'est pas simple

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2018   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation