Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

Certainement deux des sensations les plus courantes et les plus étranges. Tout d'un coup se sentir étranger à soi et aux autres. Ca se soigne, alors on en parle!

Vues : 6900

Réponses à cette discussion

bonjour,

j'aurai voulu avoir votre avis à propos de ce que je vis en ce moment.
je souffre de dépersonnalisation depuis maintenant 4 mois. cela se traduit par : des insomnies, la non-reconnaissance de mon corps, une vision de la vie floue, une perte de la réalité, perte des sentiments.. mais je n'ai aucune vision...seulement j'ai peur que cela ne révèle une autre maladie mentale telle la schizophrénie ou la folie. pouvez-vous m'imformer sur le sujet.
La dépersonnalisation peut être liée à des crises d'angoisses, une dépression... dans votre cas afin d'éviter les hypothèse comme la schizophrénie et pour vous rassurer, il est important que vous consultiez un psychiatre afin d'avoir un diagnostic sûr.

Cordialement,

B Lubszynski
J'ai vu une psychothérapeute pendant 3 mois et elle m'a assuré que je n'étais pas schizophrène mais j'ai cessé de la voir parce qu'elle ne m'apportait rien de plus. Je suis toujours dans le même état qu'il y a 4 mois.
Mes insomnies ont commencé après des crises d'angoisses, un manque de confiance en moi. Cela est du à une forte engueulade de la directrice de stage de l'époque qui ma ridiculisé devant tous les employés. Etant donné que je suis quelqu'un de timide et réservée, j'ai pris cela trop à coeur et je me suis renfermée sur moi-même, j'ai caché mes sentiments et maintenant je suis comme bloquée. Je ne pense pas être folle mais la situation m'angoisse.
J'ai été voir mon médecin généraliste plusieurs fois, et il m'a prescrit des anti-dépresseurs mais cela ne me faisait rien alors je les ai arrêté. maintenant, je prends des fleurs de Bach et du spasmine et j'essaye d'écouter mon coeur et de lâcher -prise mais c'est très dur.

>
Bonjour Monsieur,
Je me présente , je m'apelle chloé, j'ai 18 ans et je me permet de vous envoyer cette email car j'ai besoin de réponse de la part d'un professionel. Alors pour faire simple, depuis très jeune je souffre d'anxiété ou plutôt d'obsession, rumination qui déclenche des crises d'anxiété. Je pense souffrir actuellement de déréalisation mais ayant trouvé le terme sur Internet je ne suis pas sûr du diagnostic. C'est à dire, que je me sens comme déconnecter du monde. Comment expliquer? C'est aussi dûr a ressentir qu'a expliquer... C'est comme si j'avais perdu le sens de la réalité. Comme si je comprenais plus rien a rien . On ne ressens plus le monde de manière direct et intuitive. Je ne sais pas si vous comprenez le problème. Je souffre de ceci depuis 3 ans donc j'ai eu le temps de m'habituer au symptomes et bien heureusement j'ai eu des périodes de " reconnexion " . Mais voilà, je m'inquiète beaucoup... Je ne comprend pas ce qui m'arrive. J'ai très peur d'être skizophrène ( une véritable phobie pour moi ). J'ai besoin d'être rassuré. En dehors de cela je n'ai pas d'autres symptômes. Quandd j'y pense trop je fais ce que j'apelle une crise d'anxiété c'est à dire que je vomis et tremble un peu. Pensez vous que je suis folle ou skizo ou que je vais le devenir ? J'ai besoin d'être rassuré.
Merci par avance.
Chloé
Bonjour,

Depuis quelques temps j'ai une drôle de sensation, je pense que c'est de la déréalisation car les symptômes y ressemblent: Sensation de rêves, d'étrangeté, vision parfois floue.... Mon psy m'a diagnostiqué en névrose d'angoisse avec troubles paniques (il avait fait le même diagnostic en 2006, et c'est toujours le même à l'heure actuelle). Je dois avouer que cette sensation est horrible à vivre et très angoissante. Je ne sais pas comment faire pour ne plus prendre peur et ne pas paniquer. Elle m'apparait surtout quand je me pose des questions sur l'existence et la vie en général, mais en ce moment je suis en plein dedans. De plus, j'ai toujours peur que cela débouche sur une psychose ou une schizophrénie. Quelqu'un a t-il quelque chose pour ca? Y a t-il des traitements? Quels sont les symptômes de la schizophrénie? (car sur internet on trouve de tout et n'importe quoi et je n’ose pas lire ce qui qu'il y a de peur d'être induit en erreur)

Merci

Bonjour,

 

Depuis maintenant plus de 6 mois je suis sous traitement (antidépresseur, anxiolytique), suivie par un médecin psychiatre et une thérapie parallèle avec une psychologue.

Mon psychiatre m'a diagnostiqué un trouble anxieux sévère et dépression. En fait j'ai toujours ressenti un sentiment de vide en moi dont j'ignore la cause, disons que pour moi cet état me paraît normal car j'ai toujours été comme cela, mais pas pour mes psys, d'où le suivi psychiatrique et psychologique.

 

J'aimerai savoir si il est possible de ressentir la dépersonnalisation et la déréalisation en même temps ? (désintérêt à tout et sensation d'être hors réalité comme spectatrice de ma vie), et ce qui m'inquiète est que j'aie l'impression que ces ressentis ce font de plus en plus présent et ce malgré le traitement, j'ai vraiment l'impression de devenir dingue, je crois voir des personnes réelles alors qu'elles ne sont pas à côté de moi, cela m'arrive quand je suis à demi éveillé et ça paraît tellement réel c'est impressionnant.

 

Je revois mon psychiatre que fin août (il est en congés), il m'a cependant laissé un numéro de téléphone de l'un de ses confrère en cas de problème, mais je préfère attendre son retour.

Pensez-vous que c'est raisonnable de ma part d'attendre son retour ?

N'attendez pas. Posez rapidement la question à son confrère. Il pourra vous conseiller efficacement, j'en suis sûr!

Je crois que vous avez raison d'autant plus qu'il est courant de mon problème, il travaille en collaboration avec mon psychiatre et à donc accès à mon dossier médical.

C'est seulement la crainte qu'il n'augmente les doses qui me frêne, mais en fait vous avez raison, c'est plus raisonnable et prudent.

Je vous remercie de ce conseil !

 


Psy Benjamin Lubszynski a dit :

N'attendez pas. Posez rapidement la question à son confrère. Il pourra vous conseiller efficacement, j'en suis sûr!

Bonsoir Sandrine,

 

Tu as une façon très personnelle de dire les choses, mais c'est très convainquant et je confirme que toi et Mr Lubszynski êtes de bons conseils.

Je vais contacter le confrère de mon psychiatre... Promis !

Bonjour,

Je suis d'une nature très anxieuse et il m'arrive de ressentir ces symptômes qui ne font qu'accroître davantage mon niveau d'anxiété.

Y'a t'il une possibilité de s'autogérer lors de ces crises ou existe t-il des techniques de respiration pour apprendre à les réduire ?

Je suis une personne vraiment très anxieuse.

Je vous remercie de votre aide.

Amicalement,

Yaëlle

Bonjour,

J'aurais vraiment besoin de votre avis. J'ai déjà vécu des dépressions et en date d'aujourd'hui, ça fait un an que je suis retombé en dépression. Ça fait donc un an que je suis en arrêt de travail. Mon état ne s'améliore pas, elle se dégrade... Pendant la dernière année, j'ai été hospitalisé 2 mois pour dépression majeure, dépendances, déréalisation et j'ai été diagnostiqué trouble de personnalité limite. J'ai fait 1 thérapie de groupe pour ce trouble. J'ai consultée plusieurs personne pour la dépendance et pour les cas de crise suicidaire et d'état.

Pendant mon hospitalisation, j'ai du prendre plusieurs médicaments qui m'ont fait prendre 80 lbs, ce qui affecte mon moral au plus haut point... Malgré la prise de poids, j'ai voulu mettre toutes les chances de mon côté, j'ai donc continué la médication. Donc, médication pour la dépression (2 anti-depresseur), seroquelXR pour mon sevrage de drogue dur et le stress et Abilify pour la déréalisation. L'abilify a bien fonctionné pour environ 1 journée, je me sentais tellement connecté avec la réalité que c'était un peu comme si je venais de prendre de l'extasy. Le lendemain mon état de déréalisation était revenu. Malgré les symptôme dépressif toujours présent, les idées suicidaires aussi présente qu'au début et toujours aussi en état de déréalisation, l'hôpital mon renvoyer chez moi pour que je puisse entamée une thérapie de groupe pour les personnalité limite assisté par un psychiatre et autre spécialiste.

Pendant cette thérapie de groupe, on a changé ma médication parce qu'elle ne fonctionnait pas, il n'y avait aucun changement... Mon état continu de dégrader pendant ce temps... A la suite de 2 mois de thérapie, il n'y avait aucun changement dans mon état. Je suis donc retourner voir mon médecin de famille pour mon suivi. Il ma enlevé ma médication au complet parce qu'il jugeait que ça n'avait aucun effet sur moi et ce après avoir épuisé toutes les idées de médication de mon médecin. Je ne prend donc plus rien appart des siroquel 25mg au besoin. Mon médecin ma alors conseillé de bien manger, de me coucher tôt et de faire de l'exercice.

Je vis avec ces conseils depuis des mois, j'arrive à bien manger malgré mes maux de cœur qui reste toute la journée, je vomi souvent... Je me couche tôt et je me lève à des heures raisonnables malgré que je ne dors jamais bien, je me réveille souvent et je suis à moitié endormie. Pour ce qui est de l'exercice, la motivation et l'énergie n'y est pas. Je n'y arrive pas.

Je me sens perdu comme jamais... Je ne sais plus vers quoi me tourner. La sismothérapie? L'hypnose? La mort ...

Mon état s'est tellement dégradé que non je n'arrive pas a faire de l'exercice... Je n'arrive plus a penser correctement. Je ressent un malaise constant, mal de cœur, mal de tête, perte avec la réalité...

Je me sens si découragé que je n'arrive plus a mettre aucun effort sur ma situation... Plus je fais rien, plus ça se dégrade plus je n'ai pas envie de rien faire. Je suis de plus en plus découragé, je n'ai plus envie de rien faire, j'en peux plus. Mais rien ne va se passer si je ne fais rien, n'est ce pas? Je vais donc être interné? Ou juste me suicider...

On fait quoi quand on est à bout quand on sent qu'on ne peut plus rien faire. Je me sens comme si je n'étais plus dans la réalité, comme si la vie n'existait pas, comme si rien n'existait. Ce sentiment m'envahit au point ou je me sens étourdi et j'ai l'impression que je vais m'écrouler, j'ai chaud, j'ai froid. Je ne sens plus mon corps on dirait qu'il flotte et que je vais tomber, fermer mes yeux, ne plus parler, rester coucher sur le sol pour ne jamais reprendre possession de mon corps. Je me sens absente, inconsciente, déficiente. On dirait qu'à tout moment je pourrais ne plus réagir à mon corps et mon esprit. Mon médecin de famille ne sait plus quoi me dire, mes proches non plus... Et moi bien je sombre dans le noir, dans le vide, dans un trou noir ou aucune sensation n'existe et où la réalité n'existe pas. Je sens que je suis en train de mourir, de perdre réellement contact avec la réalité, en faite je m'éteint comme si j'allais tomber dans un coma comme si j'étais dans un coma comme si j'allais paralysé dans mon corps et mon esprit.

Pouvez-vous m'aider?
Pourquoi personne répond???

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2017   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation