Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

je me suis inscrite sur ce site afin d'obtenir de l'aide quant à la manipulation dans un couple car je pense être dans le cas et je souhaite faire le point afin de prendre la bonne décision qui apparemment est de fuir.

Je suis en couple depuis 2 ans et tout se passait bien à priori. Cependant très vite, je me suis sentie l'obligation de faire tel choix plutôt que tel autre de peur de le perdre car je l'aime(ais). Très vite certaines de mes valeurs ont été mises en avant et d'autres en cause en me disant que ce n'était pas le bon comportement et que d'autres personnes (notament sa maman) ne se comportaient pas comme ça et que cette personne était le symbole de sa représentation de la femme et je me devais d'y correspondre car sinon ça ne marcherait pas.

J'ai des soucis des fois avec mes parents, en ce sens que je me sentais mise à l'écart par rapport à mon frère et il a très vite compris ce malaise en moi. Très vite, plusieurs de leurs comportements, attitudes, mots ont été interprétés comme n'étant pas bon pour moi, que je ne devais pas accepter cela et qu'un parent ne se comporte pas comme ça vis à vis de son enfant (propos tenus par lui et sa maman). Je suis bien consciente qu'effectivement des fois il y avait des malaises avec ma famille, mais jamais je ne portais un tel jugement sur eux et j'ai remis certaines choses en questions vis à vis d'eux d^s aux remarques incessantes de la part de mon conjoint et ses parents. Il m'a été soumis plusieurs fois le fait de devoir faire un choix entre mon conjoint et mes parents et que c'était normal de faire de tels choix. Cependant, dans mon éducation, j'ai toujours appris que la famille est sacrée et malgré le malaise que j
'ai pu avoir avec mes parents, jamais au grand jamais je n'aurais imaginer devoir faire un choix qui ne colle pas à ma phylosophie et ma façon de voir les choses.

Ensuite, je suis tombée enceinte et je me sentais l'obligation de me soumettre à leur façon de penser pour ne pas perdre mon conjoint tant la peur de le perdre était grande.

La faille de ma famille a très vite été trouvée, mais pas que... par la suite et avec du recul je me rends compte que je devais changer pas mal de choses en moi, qui touchent à ma personne en tant que tel, à mes valeurs, à ce qui fait que je suis moi finalement. des exemples peuvent être de m'habiller de cette façon plutôt qu'une autre, car comme je suis mieux et il ose se promener à côté de moi; le fait de me maquiller quoiqu'il arrive car c'est comme ça qu'une femme plaît à un homme (alors que lui se fait beau pour sortir mais est en tee-shirt jeans la journée et se met en training après avoir pris sa douche); mon pyjama n'est pas assez sexy, je dois me racheter de la lingerie fine (porte jartelle) alors que je n'y adhère pas forcément. Je dois aussi couper les ponts avec telle ou telle personne qui sont jugées par eux comme n'étant pas des personnes de confiance, me trouver face à des gens qui veulent toujours savoir ce que j'ai dans la tête, qui me questionnent et qui jugent mes amis, ma façon de penser et qui ne me disent pas directement que c'est bien ou pas bien mais qui font des commentaires qui ont tendances à nous faire douter de nos pensées. Même quand j'étais enceinte je nai jamais eu de compliments sur mon état de la part de mon conjoint alors que tout le monde me disait que je rayonnais.

Lors de notre mise en ménage, ma belle-mère a été fort présente et a pris les choses en main sur la décoration en me disant comment décorer notre chez-nous en me faisant comprendre qu'elle avait des bons goûts et que c'étaient des conseils, mais en ne suivant pas son idée j'avais droit à des reproches qui me faisaient culpabiliser de mes choix ou ils étaient validés par des "je te félicite" qui à la longue m'énnerve car j'ai l'impression que chaque chose que je fais, que je dis, ou même que je pense sont à valider ou non

2 jours après mon accouchement, il m'a demander de faire un choix final entre lui et ma famille car il ne pouvait plus les voir et que je devais choisir pour le bien de notre nouvelle famille. J'étais effondrée mais je l'ai choisi lui.

J'ai compris par la suite, que sa maman avait été fâchée car j'ai demandé à son frère (le parrain du petit car bien-sûr évident que mon frère ne le soit pas) de venir durant les heures de visites car je devais me reposer et que j'avais des soins à faire. ce message a été interprêté comme étant une vengeance des choix que lon m'a forcé à faire vis à vis de ma famille ce qui a rendu mon conjoint très en colère.

Ensuite, j'ai repris contacte avec mes parents mais en cachète tellement la peur de la réaction de mon conjoint était grande. Je me sentais abandonnée en tant que femme mais aussi dans ma maternité car les reproches que le petit pleurait, que je n'allais pas assez vite pour l'allaiter car il pleurait et lui voulait dormir la nuit, que je devais le laisser plus pleurer car il ne restait pas seul dans son parc et que lui parlait avec des gens qui avaient de l'expérience et que je n'y connaissais rien, que je devais l'écouter etc. Mon seul soucis était de protéger mon enfant de cette situation et qu'il pouvait (le petit) ressentir mon malaise et mon mal être et que je ne voulais pas que ses premiers jours soient synonymes de stresse et d'anxiété.

Ensuite, il a voulu me quitter car je ne coupais pas les ponts avec mes parents de façon définitive et là je pense que j'ai ouvert les yeux car je me suis dite que malgrés cet énorme sacrifice de me couper de ma famille et de certains amis ma vie avec lui n'était pas meilleure finalement et donc j'ai renouer avec les personnes qui me sont chères.

Là sa maman est venue me dire qu'en en parlant autour de moi j'hâtisais la pitié des gens et que j'aimais me faire passer pour une victime. Qu'à trois mois le fait que mon fils ne soit pas dans sa chambre était inadmissible et qu'elle n'avait pas fait comme ça en m'expliquant quelle femme formidable et courageuse elle était. Je lui ai demandé à plusieurs reprises de quitter la chambre de mon fils (qui dormait) sans qu'elle ne daigne le faire et j'en suis donc arrivée à la repousser hors de la chambre. Elle m'a dit qu'il était honteux de voir que ma maison n'était pas parfaitement tenue et que certains soirs le souper n'était sur la table quand son fils revenait du travail car je ne travaillais pas et que j'avais le temps (tout ça dans les 3 mois de l'accouchement).

Depuis, j'ai toujours des remarques sur ma façon de m'habiller, de me maquiller, des violences verbales (voire physiques dans le sens oú il me bloque le passage, m'attrape par les poignets pour ne pas que je m'éloigne, faire semblant de me donner un coup de boule, etc.) gratuites juste parce qu'il a passé une mauvaise journée, il me fait culpabiliser parce que si on a des conflits c'est parce aue je ne fais pas ce qu'il dit et que lui a forcément la bonne façon de voir les choses et que je suis trop "bisounours" car finalement je suis quelqu'un qui, c'est vrai et la preuve en est, ne me méfie pas assez des gens et que je me fais sans cesse avoir etc.

Au final, car je pourrais vous relater encore plus détails, je ne suis pas encore partie, mais comme vous le voyez je commence à voir certaines choses que je me dis sont anormales. Je ne suis pas encore partie car j'ai l'espoir d'un mieux et que cette situation va changer. Il me dit sans cesse qu'il m'aime et que je suis la seule femme qu'il aime alors que lors de disputes il me fait comprendre qu'il a des filles qui lui tournent auteour et que je dois me méfier, que je ne suis pas assez bien pour lui et les gens se demandent pourquoi je suis avec lui dans l'espoir que je me conformise à ce que lui veut. Il me dit que tout ça est pour mon bien et c'est seule chose qu'il veut pour moi, mon bonheur. ce sont finalement les mots que j'ai envie d'entendre et ça me fait du bien de les entendre donc je me console avec ça.

Pour le moment, il est super gentil et agréable avec moi, car comme j'ai recommencé à travailler , il se rend bien compte qu'il doit m'aider,

Il me fait aussi culpabiliser en me disant que partir n'est pas la solution, car nous allons casser notre fils et que pour un enfant c'est mieux d'avoir ses 2 parents, que je vais me retrouver toute seule. Que j'ai bien intérêt à garder ma place car lui me donnera le stricte minimum pour le petit et que du coup je serai dans la difficulté face aux obligations financières auxquelles je devrai faire face, que je ne parlerai plus à mes parents (car ça lui a été dit par une médium) etc.

Comment faire face? Dois-je fuir à tout prix? mon soucis est aussi la santé mentale et psychologique de mon enfant face à ce genre de personne.

Il prêche aussi le faux pour savoir le vrai.

Est-ce-que c'est ça un manipulateur? N'étant pas spécialiste, je me demande si mon analyse serait correcte de porter conclusion sur ma situation, car bien sûr les fausses conclusions pourraient être dévastatrices.

Une pharse qui me fait poser ce genre de question est aussi la phase que sa maman m'a dite "s'il veut que tu t'éloigne de tes parents ce n'est pas comme ça qu'il doit s'y prendre, il fait tout le contraire". Etant maman, jamais au grand jamais je ne tiendrai ce discours.

j'attends vos réactions car je suis perdue, car il est super gentil pour le moment et il est comme avant j'ai envie de dire.... Peut-il changer? J'espère...

Vues : 65

Réponses à cette discussion

Bonsoir Victoire
Je réponds à votre message de détresse , qui est vraiment un appel au secours .
Moi meme j'ai eu à subir une relation toxique , tout comme Vous j'ai eu des violences verbales et physiques.
Il faut Savoir qu'il y a plusieurs niveaux chez un manipulateur pervers , parçe que en fonction de l'évolution de la situation cela peut aller crescendo.
Mais la situation peut évoluer en fonction de votre couple.
Et rester à l'état latent , pendant longtemps et repartir aussi vite .
Normalement un psychologue vous dira de quitter cette personne , parçe que bien souvent il n'y pas de solution , vu que la personne refuse tout aide et Est dans le déni.
Et puis le principe d'agir du manipulateur est de vous rendre dépendante de lui , de vous mettre dans l'attente pour exacerber votre jalousie et vous rendre vulnérable.
L'humiliation est courante , ainsi que les insultes et le non respect .
Dans l'intérêt de votre enfant et le votre une séparation serait le mieux afin de vous protéger de cette relation toxique.
Avez vous fait part à vos parents de la situation de votre couple? Essayez de vous confier auprès de personne de confiance de parler et communiquer de votre malaise de couple.
N'oubliez jamais que votre compagnon aura tout fait pour vous isoler de façon à mieux vous manipuler.
Sachez enfin qu'il existe des associations pour aider les femmes en situation de souffrance physique ou verbale, si vous avez internet vous trouverez toutes ces associations et elles peuvent vous aider et vous pouvez rester dans l'anonymat.
N'attendez pas que cela aille plus mal pour vous, et surtout méfiez vous ne jamais baisser votre garde ou votre surveillance.
Parçe que si votre mari est redevenu un agneau , il peut se transformer en loup à tous moments.
Gardez toujours cela a l'esprit .
En ce qui concerne votre garde d'enfant çe n'est pas lui qui fixera le montant de la pension mais le juge aux affaires familiales et cela sera fait en fonction de ses revenus.
Pour ce qui est de ses copines ou ex copines c'est'ce que l'on appelle la triangulaire, il s'amuse à créer un conflit de jalousie entre Vous et lui et ses copines de façon à vous mettre dans l'attente et la jalousie , de çe fait il sait que vous tenez à lui et ne le quitterez pas .
C'est une situation très difficile à vivre , je dirais meme infernal , cela je l'ai vécu aussi.
Si vous voulez connaitre mon sentiment ne lui accordez jamais votre confiance et surtout ne lui parlez de rien en ce qui concerne votre famille çe sont des arguments pour provoquer les disputes .
Voila ma chère Victoire j'espère vous avoir donner un peu d'éclairage sur çe que vous devez faire ou décider.
Je vous souhaite beaucoup de courage et toute ma sympathie .
Anthinea
Bonjour Anthinea,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire mon message et surtout d'y avoir répondu.

Je me rends bien compte que cette situation est toxique pour moi et qu'il faut que je parte car plus je me renseigne sur le sujet, plus je me dis que je vais devoir prendre mon courage à deux mains et partir. C'est que disent les proches mais qu'ils ne peuvent pas prendre cette décision à ma place. Je suis donc venue sur ce site afin d'avoir un autre de personnes étrangères.

La décision est la même de la part de tout le monde mais je culpabilise tellement que je reste. Je me rends bien compte que je n suis pas heureuse et que je vis la boule au ventre depuis bien trop longtemps. J'ai peur d'être seule aussi.

Je n'ai juste pas le courage de lui dire je pense car je crois encore en son beau visage ... et il dit qu'il m'aime et qu'il va se suicider si je pars car il ne saura pas vivre sans nous.

Merci beaucoup pour votre aide.
Bonjour victoire ,
Merci de m'avoir répondu, et je vous souhaite beaucoup de courage Vous en aurez grand besoin , moi meme j'ai mis presque 7 ans pour arriver à quitter cet individu.
Cela n'a pas été facile, et puis aussi la peur de se retrouver seule, Mais j'ai pris la décision de le quitter et j'assume mon choix d'être seule plutôt que d'être dans la souffrance .
Je vous souhaite d'être heureuse et d'y arriver .
Avec toute mon affection .
Anthinea

Pour avoir une définition claire du couple et de l'amour en générale encore faudrait il que les gens s'interrogent sur la définition de la nature première qu'ils  ont consenti à s'en représenter inconsciemment ! Est ce une représentation personnelle du couple et de l'amour ou est ce une représentation symbolique collective qui n'appartient pas vraiment ce que nous en attendons individuellement ? Est ce que votre vision du monde est la votre ou est ce une vision que vous empruntez par convenance, par soucie  de représentation de distinction normative ? Par tradition ? Ou même par une dette psycho-généalogique ? 

On se laisse souvent portéer par des torrents d'illusions extérieurs à nous même. 

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2017   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation